La maladie nocturne

La maladie nocturne
Par Dre Taz, Omnipraticienne
22 avril 2010

1 h 35 am. Il me semble que je viens tout juste de poser ma tête sur l’oreiller, en me disant de ne pas oublier de faire une brassée demain et de prendre un rendez-vous chez l’esthéticienne. Personne ne veut d’un médecin poilu comme un gorille, sans vêtements propres de surcroît...

Excusez la digression : c’est le manque de sommeil. Je disais donc que ma vie est très occupée - comme la vôtre -, qu’il est 1 h 35 du matin, que chéri ronfle et que fiston pleure. Mon bébé est assis dans son lit, brûlant de fièvre, se tient l’oreille et pleure toutes les larmes de son corps en me tendant les bras. Ma peine est aussi profonde que mes cernes. « Oh non, pas encore! » Bien que ce ne soit écrit dans aucun livre médical, je suis convaincue que l’otite moyenne aiguë frappe toujours de nuit! Comme pour tous les parents, les heures qui s’égrainent jusqu’à l’ouverture des cliniques me paraîtront des siècles. Tout ce que je veux, quand je vais voir le médecin (un collègue en l’occurrence), c’est qu’il prescrive un truc (en plus de mon café), que fiston aille mieux et qu’on rentre à la maison pour DORMIR. L’otite moyenne aiguë est extrêmement courante chez les enfants : 75 % d’entre eux ont au moins une crise avant l’âge de 1 an. Le traitement préconisé depuis des années est un antibiotique et c’est ce que les parents attendent systématiquement.

Pourtant, les études s’accumulant, la Société canadienne de pédiatrie a émis, l’automne dernier, de nouvelles recommandations et suggère maintenant « l’attente vigilante ». Hein? Attendre que les cliniques ouvrent pendant 7 h en pleine nuit, ça ne rend pas très vigilant... « L’attente vigilante », ça signifie qu’une fois que le médecin confirme l’otite, on attend de 48 h à 72 h avant de commencer le traitement aux antibiotiques. En effet, généralement, l’otite s’estompe dans ce laps de temps. On adopte cette attitude si l’enfant a plus de 6 mois et ne présente aucun problème de santé chronique, que l’otite est unilatérale, que les symptômes sont modérés et que l’accès à un médecin est possible s’il y a aggravation de l’état. On croit de plus en plus fermement que les otites sont majoritairement virales. Et même si elles sont causées par des bactéries, le système immunitaire peut se débrouiller tout seul comme un grand. Ça tombe bien, parce que le phénomène de résistance aux antibiotiques est de plus en plus inquiétant. Intuitivement, comme parent, on peut craindre que l’usage retardé d’un antibiotique précipite des complications comme la mastoïdite, la méningite et les abcès intracrâniens; que de mots effrayants! Encore là, les études avancent que ces conséquences sont rarissimes et se produisent malgré la prise d’antibiotiques! D’ailleurs, ces derniers sont aussi associés à d’éventuelles complications, et beaucoup plus souvent : chez 20 % des enfants!

Bon, je vous vois. Si si, à travers mon écran, je devine votre regard assassin : « 72 h sans dormir, le coeur et la tête en morceaux devant mon petit ange qui souffre... Bourreau! » « Attente vigilante » ne signifie pas ne pas traiter! Il est vital de soulager bébé : de l’acétaminophène pendant ces 48 h. Dans 95 % des cas, cela est aussi efficace que les antibiotiques! Si ça ne suffit pas, retournez consulter!

1 h 46. J’ai opté pour de l’acétaminophène saveur melon d’eau, une berceuse avec ma voix de crécelle, et nous nous sommes endormis tous les 2 sur le canapé. Bah... mes poils le tiendront au chaud!

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (4)

  1. Christine Simonnet-Barberger 6 mai 2010 à 14 h 18 min
    Bonjour Docteur Akbaraly,

    Mon nom est Christine Simonnet-Barberger. Journaliste, je travaille actuellement pour le site Internet du magazine Vita (vitamagazine.ca) sur un article dont le sujet est : les médecins et les blogs. Accepteriez-vous de partager avec nos lectrices vos impressions sur ce type de communication et répondre à mes questions?
    Pour informations, Vita et son site s'adressent à des femmes de 40 ans et plus.

    Si c'est possible, d'avance merci!

    Cordialement,

    Christine Simonnet-Barberger
    514-284-9279
    csimonnet_barberger@yahoo.ca

  2. Valérie Gagnon 7 mai 2010 à 12 h 47 min
    Bonjour, merci pour cet article, je suis bien contente de savoir que je ne suis pas la seule à préconiser "l'attente vigilante" comme vous l'appelez. ça me rassure. au plaisir de vous lire encore. Valérie, maman d'un garçon de 9 mois
  3. marie carré 23 mai 2010 à 02 h 55 min
    Oui, patienter... c'est ce que je m'efforce de faire récemment. Mais il est vrai que ce n'est pas toujours facile quand on a des heures de sommeil en retard.
    Ma fille faisait des otites à chaque rhume, coup de froid,presque une fois tous les deux mois, et un jour j'ai essayé un traitement aux huiles essentielles. Et depuis, pas une seule otite! Cela a dû aider également ses défenses immunitaires à se réveiller, je ne sais pas, mais en tout cas cela me paraît un excellent traitement alternatif.
  4. Tasnime Akbaraly 23 mai 2010 à 05 h 53 min
    Bonjour Mme Carré,

    merci de partager vos trucs avec nous!
    Quelles huiles essentielles avez-vous donc utilisées?

Partager