Les 7 commandements de la visite chez le docteur

Les 7 commandements de la visite chez le docteur
Par , Omnipraticienne
8 avril 2010

Vous avez pris ce rendez-vous il y a 6 mois, après avoir attendu pendant 1 h que la secrétaire prenne votre appel, et maintenant vous poireautez dans une salle d’attente bondée et infestée de microbes. Bébé est déjà fatigué et pleurniche. Vous avez pris une journée sans solde. Vous espérez que le médecin aura plus que 7 minutes à vous accorder. 

Aller chez le médecin n’est jamais une grande source de plaisir, mais une nécessité malgré tout. Voici quelques règles simples, adaptées du livre The Smart Parent’s Guide de la Dre Jennifer Trachtenberg, pour faire en sorte que l’entretien soit rentable!

Votre enfant vous préparerez

Combien de bébés se mettent à pleurer à la simple vue de mon stéthoscope! Jouez « au docteur » quelques jours avant le jour fatidique du rendez-vous : examinez exhaustivement Spider-Man et Barbie, et si votre enfant est en âge de comprendre, expliquez-lui comment cela va se dérouler, incluant le fait qu’il devra peut-être se déshabiller.

Des notes vous me donnerez et vous prendrez

N’hésitez pas à dresser votre liste de questions, classées par priorité. Trop de parents (incluant moi) se souviennent de leurs interrogations... une fois rentrés à la maison! Prenez des notes pendant notre entretien. Sur le coup, on a l’impression de tout comprendre, mais des études prouvent qu’on ne retient que 10 % des paroles du médecin. 

Des détails vous me donnerez

« Ça fait un bout de temps » n’est pas une information qui m’est très utile. Une bonne description d’un symptôme et de sa durée peut éviter une prise de sang ou une radiographie. Aidez-moi à poser le bon diagnostic. Encore une fois, écrivez avant de venir me voir!

Concentré vous serez

On parle de la santé de votre enfant : c’est un sujet qui demande toute notre attention. Bien sûr, on n’a pas toujours le choix, mais faites garder les frères et soeurs, ou confiez-les à un accompagnateur dans la salle d’attente. Il faut aussi éteindre votre cellulaire.

Vous-même vous viendrez

Évidemment, beaucoup d’entre nous travaillent aux heures de bureau et il est difficile d’obtenir des rendez-vous de soir ou de fin de semaine. Mais dans la mesure du possible, il est préférable que ce soit le parent le plus proche de l’enfant qui soit présent au rendez-vous. Malgré toute sa bonne volonté, grand-maman ou la gardienne sont rarement aussi informées que maman ou papa.

Tous les médicaments vous apporterez

« Vous savez, docteur, la petite pilule bleue et ronde qui goûte le raisin... » Euh... ma voiture est rouge et a 4 portes, savez-vous pour autant de laquelle il s’agit? Apportez toutes les boîtes de médicaments, vitamines et produits naturels que vous administrez à votre enfant, régulièrement ou ponctuellement. On évite de perdre de précieuses minutes en devinettes.

Indulgent vous serez

J’ai 25 patients après votre enfant. Mon auto est encore au garage. Je viens d’annoncer à un de mes patients qu’il a le cancer. La garderie vient de m’appeler : fiston fait de la fièvre. Je commence une garde à l’hôpital demain. Et je ne sais toujours pas quoi cuisiner pour le souper.

Je suis comme vous, parents, frustrée des mille et une injustices de la vie, inquiète du futur et du moindre petit bobo, exigeant l’impossible. Mais je tente quand même de faire de mon mieux, alors gardons le sourire!

Comment s’est passé votre dernier rendez-vous médical avec bébé? Qu’avez-vous apprécié? Qu’auriez-vous préféré?

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (2)

  1. Mélissa 8 avril 2010 à 17 h 55 min
    Perso, j'ai un doc en or! Je peux avoir un rendez-vous dans la semaine ou même le lendemain ou la journée même de mon appel quand c'est pour un des enfants malades. J'aime que la secrétaire connaisse mon nom, j'aime qu'elle m'accueille avec le sourire!

    Dans le bureau du doc, j'aime quand il parle à mon enfant, qu'il prenne le temps de faire un peu connaissance! Mes enfants collaborent bien mieux ainsi. J'aime sentir que mes paroles ont du sens, que ce que j'ai fait jusqu'à maintenant pour soulager mon enfant soit bien accueillit (dans la mesure ou c'est recevable). Je déteste sentir du mépris genre : «ha ces mères qui consultent pour une tite toux...ou encore «quoi! sa ne fait que 7 jours que son nez coule vert! vous auriez pu attendre encore un peu!» Je crois que le parent est le premier expert de son enfant et que les médecins devraient parfois plus écouter.

    En général, mon médecin de famille est très ouvert et me fait confiance. Mais je suis tombé (à l'urgence) sur des médecins qui croyaient avoir la science infuse et me traitait d'épaisse avec leur non verbal. PAS CAPABLE! Je suis déjà allé consulté pour une toux qui durait depuis des semaines et empirait. Le doc m'a dit, je vous jure : «moi je ne donne rien aux bébés de parents qui veulent dormir la nuit!» C'était un 24 décembre, pensez-vous que j'étais là pour rien? Que je n'étais pas réellement inquiète? Le doc ne l'a pas examiné et nous a donné notre congé. J'Ai dû y retourner le lendemain car mon fils (7 mois) toussait tellement que des filets de sang sortait de sa bouche. Tiens, là il m'a prit au sérieux!

    Heureusement, ce ne sont pas des cas courants.!
    MERCI LES DOCS!
  2. Tasnime Akbaraly 1 mai 2010 à 19 h 00 min
    Chère Mélissa,

    merci de nous éclairer sur ce que vous aimez ou non dans votre relation maman-médecin! en effet, les parents sont les meilleurs évaluateurs de la santé de leurs enfants!

Partager