Santé, le sirop d’érable?

Santé, le sirop d’érable?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
2 avril 2010

Je n’aime pas particulièrement les cabanes à sucre. Ou plutôt, j’aime les sorties en famille dans les érablières, mais je n’apprécie pas beaucoup leur menu. Ça n’a rien à voir avec la valeur nutritive des aliments qu’on y trouve, c’est véritablement une question de goût. Bien que j’adore le sirop d’érable, je fais une overdose quand les bines, le jambon, les oeufs, les crêpes et les patates goûtent tous la même chose. Et puis de toute façon, à part les crêpes, il n’y a aucun de ces aliments – et encore moins les oreilles de crisse – qui font partie du top 100 de mes aliments favoris.

Ma dose de sirop d’érable, je l’étale sur toute l’année. On l’achète au gallon et j’en mets dans les muffins, dans du pouding maison, dans le yogourt, sur les crêpes, etc. Est-ce que ma petite famille et moi en retirons un quelconque bénéfice pour notre santé? À n’en pas douter, selon la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Mais je ne suis pas convaincue.

La Fédération cite 2 récentes études qui font état de la teneur en composés antioxydants et en phytohormone du sirop. Ces substances auraient des propriétés anticancer, antibactériennes, antidiabétiques et même un effet thérapeutique contre le syndrome métabolique. Toutefois, il y a une différence entre découvrir des composés intéressants dans le sirop et attribuer des vertus préventives et curatives au sirop. 

Le sirop d’érable est plus riche que le sucre blanc ou la cassonade en plusieurs nutriments : calcium, magnésium, manganèse, zinc et antioxydants, notamment. C’est un fait et je ne le conteste pas. Mais de là à croire que ces apports en vitamines et minéraux contribuent à combler nos besoins nutritionnels, je ne peux pas. Une généreuse portion de 50 ml de sirop couvre à peine 3 % de l’apport recommandé en calcium. Ce n’est même pas suffisant pour être qualifié de « source de calcium ». On ne boit tout de même pas du sirop à la tasse! Dites-moi que non!

On ne peut donc pas qualifier le sirop d’érable de « santé ». D’ailleurs, on ne devrait qualifier aucun aliment ainsi, puisque aucun ne possède, à lui seul, le pouvoir de nous garantir la santé.

Dites qu’il est bon autant que vous voulez. Le sirop d’érable est bon! Le sirop d’érable est bon! Il est bon dans le sens de délicieux. Il est une excellente source de plaisir. C’est aussi une source de revenus pour les acériculteurs québécois qui produisent 93 % du sirop d’érable canadien, et une source de fierté. Pourquoi chercher d’autres raisons de se sucrer le bec avec?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (1)

  1. Sonia 4 mai 2010 à 14 h 19 min
    C'est curieux, mon fils n'aime pas vraiment les aliments sucrés mais il raffole du sirop d'érable. Alors de temps en temps pour le gâter... Je crois que c,est comme dans tout, il ne faut juste pas exagérer

Partager