«Lavez, lavez, savez-vous savonner?»

«Lavez, lavez, savez-vous savonner?»
Par , Omnipraticienne
25 février 2010

Non, non, je n’ai pas une soudaine nostalgie de Martine Saint-Clair (ce qui n’enlève rien à son talent). Mais il est vrai qu’en ces temps froids et maussades, j’ai eu envie d’un sujet léger et ensoleillé! Alors, je fais comme si le printemps était à notre porte.

C’est vrai que, médicalement parlant, qui dit printemps dit gastroentérite et autres virus qui attaquent sans pitié mes petits patients… Mais qui dit printemps dit aussi GRAND ménage!

On fait beaucoup pour que nos bambins évitent de tomber malade : vaccins douloureux, vêtements en tissu naturel, aliments biologiques au prix astronomique, lavage frénétique des mains. À tous ces atouts s’ajoute un ménage bien ciblé. Certains endroits sont tellement évidents qu’on oublie de les nettoyer. Pourtant, ce sont des nids de microbes exposant nos enfants à la contamination croisée : mains, visage et aliments.

Allons, à nos chiffons! Voici les pièges qui hébergent des germes pathogènes et devraient faire l’objet de notre regard acéré!

1 - Les robinets et les distributeurs de savon. D’ailleurs, je suggère toujours qu’on prenne le savon AVANT d’ouvrir le robinet, et fermer ce dernier avec la serviette avec laquelle on va s’essuyer. Mais bon, allez expliquer ça à un enfant qui ne cherche qu’à inonder les 2 mètres carrés de notre toilette...

2 - Les poignées : de la salle de bain aux portes des armoires de cuisine, sans oublier celles du four et autres électroménagers. (mon fils se fait une joie d’ouvrir la portière de la laveuse pour la remplir de linge sale : pourvu que ça dure!)

3 - Les produits électroniques : le combiné de téléphone et les télécommandes de toutes sortes (plus attrayants, semble-t-il, que n’importe lequel jouet de dentition). Les claviers d’ordinateurs aussi.

4 - Les bouteilles de condiment : sel, poivre, et surtout, la sacrée bouteille de ketchup!

5 - Les sacs : à main, à dos, à couches... Selon une étude, mesdames,  nos sacs à main seraient aussi sales que l’argent ou les boîtes de conserve… et que ce soit un Chanel dernier cri n’y change rien…

Il y a évidemment d’autres endroits particulièrement « germophiles » contre lesquels nous n’avons aucune emprise. Je pense aux chariots d’épicerie, aux menus de restaurants, et aux toilettes publiques (surtout la porte et la chasse d’eau). Et si comme moi, vous ne savez pas utiliser le cellulaire, et que vous êtes adeptes des téléphones publics, vous savez à quel point ils peuvent être dégoûtants! J’ai une solution qui n’est ni économique ni écologique, mais en attendant de pouvoir convaincre mon fils qu’il ne faut rien toucher, je n’ai rien trouvé de mieux : j’ai toujours sur moi un paquet de lingettes désinfectantes et zou! un petit coup ni vu ni connu…

Cela dit, malgré toute votre vigilance, il se peut que la gastroentérite attaque bébé par traîtrise (à la garderie, entre autres!).

En général, ce sont des virus qui causent diarrhées et vomissements. Parfois, ce sera accompagné d’un peu de fièvre. Le tout rentre dans l’ordre en 48 h à 72 h en moyenne. Assurez-vous seulement que bébé reste bien hydraté, quitte à lui donner, toutes les heures, de 2 à 3 c. à thé de la préparation habituelle de liquide de réhydratation (en pharmacie, ou ma recette secrète). Avis aux grands-mamans : les boissons gazeuses dont on a enlevé les bulles ne sont pas recommandées. Leur concentration en sucre risque d’aggraver les diarrhées.

Mais si vous décelez le moindre signe de déshydratation, soit des cernes sous les yeux, une absence de larme, des pipis moins fréquents, la langue ou la peau sèche, consultez immédiatement.

Et bien sûr, votre immense amour parental vous aidera à surmonter votre dégoût et à nettoyer scrupuleusement toute trace de vomi malodorant ou de selle diarrhéique… comme on les aime, nos enfants!

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Partager