Nouvelle maman et party de famille

Nouvelle maman et party de famille
20 décembre 2009

En cette semaine de Noël qui commence, j’ai une douce pensée pour les nouvelles mamans.

Déjà, Noël apporte en soi son lot de stress. On fait cohabiter avec diplomatie les différents caractères, on se prépare aux sujets réchauffés, on tente de faire plaisir à tout le monde avec de jolis cadeaux, de bons plats, des décorations originales...

Être nouveaux parents, dans un tout autre style, apporte aussi son lot de stress. Notre vie d’insouciants tourtereaux est définitivement enterrée, les nuits sont courtes, les hormones nous font croire que notre libido restera à jamais à -10 °C… et surtout, surtout, il y a tout à apprendre au sujet d’un petit être qui ne dépend que de nous.

Alors, dans mes pensées pour les mamans, disais-je, j’imagine ce fabuleux cocktail explosif : être nouvelle maman, pour la période des Fêtes! Y’en a-t-il parmi vous?

J’imagine déjà les questions loufoques et les remarques qui tuent.

Tante Berthe : « Ah bon, tu attends 6 mois pour lui donner des céréales?! Moi, j’lui en ai mis dans le biberon à 2 mois pis il faisait ses nuits! »

Oncle Gaston : « Euh, il régurgite beaucoup, non? Pauv’ coco. Faudrait peut-être que tu arrêtes le champagne… »

Cousin Rintintin : « Mais pourquoi tu le mets dans ce porte-bébé hyper serré, t’as pas peur qu’il étouffe? Donne-le à ma Tante Gilberte, elle est ben bonne pour faire passer les coliques. »

Belle-soeur Anita : « T’as accouché dans une maison de quoi déjà…?  Ah oui, une maison de la renaissance, sans médecin, c’est ça?  Pour moi, pas de péridurale, c’est comme se faire arracher une dent sans anesthésie! »

J’exagère, bien sûr! Mais pas tant que ça, n’est-ce pas?

Mon premier conseil, Chère nouvelle maman : faites le papillon!

Faire le papillon, c’est prendre une grande respiration par le nez en levant bien haut les bras; puis expirer par la bouche en relâchant progressivement les bras. Ça, trois ou quatre fois d’affilée. (Ça fera un peu suspect, c’est vrai, mais vous mettrez ça sur le dos du champagne ou des chaleurs). 

Dès que je m’énerve, ma fille de 4 1/2 ans me le lance. « Fais le papillon, maman! » Ma première pensée est généralement plutôt négative et colérique, puis je me laisse prendre au jeu et je finis toujours par éclater de rire.  Bref, ça marche.

Deuxième conseil : Confiance, confiance. Vous êtes la mieux placée, avec votre amoureux, pour savoir ce qui est bon pour votre bébé.

Il pleure et tout le monde veut le bercer? C’est dans vos bras qu’il sera le mieux. Il s’endort sur votre ventre et y reste toute la soirée? C’est parce que c’est l’endroit le plus confortable au monde. Il a 7 mois et n’a pas commencé les céréales? C’est parce qu’il n’est pas prêt.

Et voilà ce qu’il y a de magique : plus vous inspirerez la certitude et la confiance en vous, et plus on vous fichera la paix!

Joyeux Noël, les mamans!

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (7)

  1. Geneviève 21 décembre 2009 à 23 h 57 min
    Bonjour Marie,

    Ma petite Sabrina a 23 jours aujourd'hui... elle est née par césarienne d'urgence le 29 novembre. Pour la première fois de ma vie, j'aurais bien passé mon tour pour noël, cette année. J'ai monté mon arbre de noël hier après-midi, parce que mon fiston de 5 ans me le demandait à répétition depuis des jours. Je suis tellement fatiguée que j'ai attrapé un rhume qui passait par là... et aujourd'hui, je me suis tapée les derniers cadeaux à acheter, malgré le rhume, la plaie qui fait mal, le muguet qui rend les tétées très douloureuses, mais surtout la fatigue... Je l'ai fait pour mes enfants, qui attendent le matin de noël avec impatience. Parce que je sais que leurs yeux brillants devant les cadeaux laissés pendant la nuit par le Père Noël effacera toute la fatigue et me fera à coup sûr savourer encore une fois la magie de noêl...

    Joyeux Noêl!!! :o))
  2. Annie 22 décembre 2009 à 19 h 10 min
    Merci Marie pour ton blogue. C'est tellement ça ! Hier, nous recevions pour Noël et évidemment ma fille de 6 mois et demi faisait ses dents, ne mange pas encore, n'avait pas fait de sieste en PM, la visite qui arrive tôt, le souper pas préparé BREF j'aurai dû faire papillon. Merci encore.

    Joyeuses Fêtes !

    Annie
  3. Stephanie 22 décembre 2009 à 19 h 43 min
    Merci Marie pour ce beau texte. Je vois arrivé le réveillon avec beaucoup d'angoisses depuis quelques semaines déjà. Et j'attends tous les commentaires de la belle-famille que tu as énuméré!! Ton article viens de faire tomber mon stress de 90% et de m'arracher un sourire. C'est vrai, c'est nous les parents et nous savons ce qu'il y a de mieux pour notre enfant.

    Vivement les vancaces! Joyeux Noël!
  4. Danny Raymond 22 décembre 2009 à 20 h 12 min
    Ton beau texte me rappelle de bien drôle de souvenirs... Tu as bien raison, faut faire le papillon. Dans l'urgence, le papillon fait comme les avions dans les tempêtes, il tourne, il tourne, il tourne pour atterrir beaucoup plus tard (et même ailleurs, parfois ;)
    Joyeuses Fêtes!
    Ton voisin d'au-dessus.
  5. Claudine 23 décembre 2009 à 16 h 26 min
    Ah, c'est tellement ça!

    Moi, mon commentaire préféré, c'est: «Moi, j'ai fait ça avec mes enfants (donner des céréales à 2 jours, les mettre dans une marchette, les prendre dans mes bras dans la voiture) pis ils sont pas morts!» Heu, c'est pas parce que des enfants y ont survécu que c'est nécessairement une bonne idée!

    Je suis contente que ma fille ait déjà six mois, je suis plus sûre de moi, moins stressée et beaucoup plus reposée pour affronter le temps des fêtes. Bonne chance à toutes celles qui viennent de donner naissance, prenez ça mollo et apprenez à dire «merci beaucoup de tes conseils» tout en faisant à votre tête!
  6. Valérie 27 décembre 2009 à 03 h 50 min
    Allô les filles,
    Je suis maman de 2 belles filles (3 ans 1/2 et 3 mois) et j'aurais bien aimé vivre à une époque un peu plus "communautaire", où les gens n'ont plus peur de l'entraide ou de déranger les jeunes parents en leur offrant leur aide.

    Pour ma part, si matante unetelle veut prendre le bébé pendant le party de Noel, bien qu'elle le fasse, ça va me faire plaisir, ça va lui faire plaisir, en plus de me donner un petit break. On veut tellement tout contrôler, des fois, ça fait du bien de laisser bébé se promener un peu de bras en bras. Et tant pis si mamie la berce pas du même bord que moi ! Je suis juste bien contente de retrouver mon bébé un peu plus tard, bien endormie contre la grosse poitrine de l'autre matante pendant que je prends un peu de temps pour moi, pour jaser entre adultes, d'autre chose que de bébé justement. C'est sur que si bébé est en crise, c'est autre chose, mais pour le reste du temps...

    Sur ce, bon party à vous toutes et n'oubliez pas de vous amuser. C'est pas parce que vous passez vos jours et vos nuits au service de bébé que personne d'autre ne peut prendre le relais, ne serait-ce que pour une soirée (et de toute manière sous haute supervision parentale) !

  7. Marie Charbonniaud 2 janvier 2010 à 16 h 15 min
    Bonnes fêtes! Merci de vos gentils commentaires! Tout à fait D'accord Valérie, on peut aussi passer le relais en toute confiance, et c'est aussi ça, la vraie relaxation. Aussi faut-il que les amis le proposent avec une véritable générosité, c'est à dire sans jugements déplacés ni possessivité exagérée...!

Partager