LE cadeau parfait pour votre enfant

LE cadeau parfait pour votre enfant
Par , Omnipraticienne
17 décembre 2009

On est à quelques dodos de la journée la plus importante de l’année après l’anniversaire et la finale de la Coupe Stanley : Noël.

Je ne voudrais pas tomber dans les clichés, mais Noël, ce n’est pas seulement le sapin, la neige en flocons, le bonhomme en rouge et Ciné-cadeaux sur Télé-Québec.

C’est aussi la liste interminable au père Noël. Quoi de pire que d’avoir à faire un choix déchirant entre le jeu éducatif mentionné dans le énième palmarès et le jouet en plastique totalement superficiel et inutile, mais tellement désiré. Sans compter qu’il faut s’assurer que le cadeau n’irradie pas de plomb, qu’il correspond aux normes de sécurité, n’émet pas plus de 20 décibels, n’a pas été testé sur les animaux et est recyclable. Par-dessus tout, il doit rentrer dans le budget!

Je vois d’ici la course dans les magasins... On en ressort épuisé et le portefeuille trop léger!

On passe notre année, voire notre vie à pourvoir à l’épanouissement de notre enfant. À la minute où il naît, on ne veut que le meilleur. On consulte des dizaines de livres et de sites Internet, on nourrit son corps de bouffe bio et son cerveau d’activités stimulantes. Le cadeau de Noël est une opportunité supplémentaire d’offrir ce qu’il y a de mieux à notre précieuse progéniture.

Et si je vous disais que le plus cadeau, c’est VOTRE bonheur?

Non, je ne suis pas prise d’égoïsme subit, ni d’accès poétique abusif. On ne peut pas non plus m’accuser d’émettre des généralités abstraites : je me base sur des preuves SCI-EN-TI-FI-QUES!

L’Organisation mondiale de la Santé clame depuis longtemps que le bonheur est une composante à part entière de l’état de santé. Mais voilà à peine 1 an que des chercheurs américains ont découvert que le bonheur est contagieux! (La contagion n’est pas propre à la grippe H1N1!)

Cette étude très bien conçue, basée sur l’observation de 5 000 individus pendant 20 ans, démontre que notre propre bonheur est directement basé sur le bonheur exprimé par notre entourage, géographique ou social. C’est-à-dire que ce pouvoir fantastique est efficace à l’intérieur de quelques kilomètres, jusqu’au 3e degré de séparation (l’ami d’un ami d’un ami). Spider-Man peut aller se rhabiller!

Bref, sans qu’on sache trop pourquoi, les personnes entourées de gens heureux ont plus de chance d’être heureuses. Et si vous, vous êtes heureux, vous avez plus de probabilités de rendre votre entourage heureux! Cette découverte est si majeure, que certains gouvernements pensent à l’introduire dans leur politique de santé publique!

Alors, que dire de l’impact de nos émotions sur notre enfant, la chair de notre chair, qui est en général à quelques mètres de soi? Pas nécessairement besoin de cours d’équitation, du jeu vidéo dernier cri ou de la poupée qui fait pipi toute seule!

Distribuez allègrement vos sourires. Relaxez votre visage. Payez-vous un fou rire. Soyez heureux   rendez votre enfant heureux et apprenez-lui à émettre le bonheur! Évidemment, ça ne s’emballe pas, mais c’est tellement simple!

Cette année, je laisse le soin à la famille élargie d’offrir les nouveautés du catalogue du magasin de jouets. Moi, j’ai offert à mon fils une fin de semaine de bonheur : des céréales devant la télé, une bataille d’oreillers, de la guimauve au souper, un concours de pets... que du bonheur!

ET vous? C’est quoi votre prochaine dose de bonheur?

En ce temps des Fêtes et à l’aube de cette nouvelle année, je vous souhaite la Santé, à vous, chers internautes, et à vos enfants! Sans Elle, rien n’est possible, foi de docteur!

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (2)

  1. Geneviève 18 décembre 2009 à 18 h 31 min
    Comme c'est inspirant et pas du tout cliché!
  2. tu dors pas ?? 19 décembre 2009 à 02 h 16 min
    C'est évident mais on l'oublie si facilement. Sourtout avec tout ce que les médias nous mettent dans les oreilles....

Partager