Troisième bébé: on le fait ou non?

Troisième bébé: on le fait ou non?
30 novembre 2009

Autour de moi, tous les parents de 2 enfants s’interrogent un jour ou l’autre au sujet d’un troisième. Malheureusement, les autres copains en rajoutent : « Alors, il est pour quand, le petit troisième?! »

Et quand ils ont 2 enfants du même sexe, c’est pire! « Alors, est-ce qu’on tente une petite fille? », disent-ils le sourire en coin.

Effectivement, c’est prouvé : parmi les raisons qui motivent les parents à en faire un troisième, il y a évidemment le fait d’avoir déjà 2 filles ou 2 gars. Ils rêvent de leur petit joueur de foot, ou ils rêvent de faire enfin des nattes. Mais bien souvent, ils ont encore plus peur d’en avoir un troisième du même sexe!

Que l’on se rassure. Moi qui suis l’heureuse maman d’un troisième, je vais vous en donner, de bonnes raisons. Au moins 5 :

1 - On profite de Bébé sans aucun stress. Parce qu’on sait déjà tout (ou presque tout) sur eux, mais aussi parce qu’on sait (trop bien) comme le temps passe vite. Alors, on prend le temps de s’attendrir longtemps sur son babillage, son orteil qui remue, sa fesse potelée...

2 - On ne se culpabilise plus de passer autant de temps sur ce bébé (contrairement au bébé numéro 2), car les 2 grands jouent ensemble!

3 - On a une organisation parfaitement rodée, donc moins de tergiversations. Repas, ménage, rangement : ils sont tous planifiés d’avance. Enfin presque.

4 - On est déjà tout équipé! Plus besoins de lit, jouets, vêtements, soutien-gorge d’allaitement…

5 - Bébé numéro 3 est SUPER facile. À défaut d’avoir le parent à lui tout seul, le troisième bébé apprend très vite à partager et patienter. Et il le fait très bien!

Côté emploi maintenant, la vie est-elle si rose? Du côté des mamans, rien n’est moins sûr. À en croire une étude de Julie Moschion publiée par l’INSEE (l’institut statistique français), l’arrivée du troisième a bel et bien un impact direct sur la carrière.

Cela fait diminuer de 2 heures le nombre d’heures travaillées par semaine lorsqu’elles ont un emploi. Et lorsqu’au moins 1 des enfants a moins de 3 ans, les taux d’activité des mères de 1, 2 ou 3 enfants et plus, sont respectivement de 81 %, 60 % et 38 %.

Du côté des hommes, pas de différence! Pour eux, qu’il y ait 1, 2 ou 3 enfants, cela ne modifie en rien leur carrière...

Et vous, avez-vous envie d’un troisième? Et côté travail, on arrête ou on ralentit?  Vous ou votre conjoint?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. Marie-Claude 30 novembre 2009 à 16 h 20 min
    Nous sommes justement entrain d'envisager un troisième petit bébé. Et votre article arrive à point. Un troisième enfant ne me fait pas peur. En fait les raisons qui font qu'on s'arrêterait à deux sont plutôt techniques(Le nombre de chambre, Un voiture pas assez grandes) et c'est des raisons que je juge assez superficiel. Donc le troisième arrivera sans doute d'ici quelques mois!! Au niveau carrière, j'ai la chance d'avoir deux carrières. Depuis que je suis maman, je travaille avec la carrière qui me permet de travailler les heures qui me convient c'est à dire environ 13 heures semaines et de bien gagner ma vie. Le reste de mon temps, je suis avec les enfants. Peut-être un jour lorsque les enfants seront grands, je retrouverai ma deuxième carrière qui ne me permet pas de travailler moins de 35 heures semaines.

    Présentement ma priorité principale c'est ma famille qui s'aggrandira peut-être un jour...

    Alors oui côté travail je ralentis.
  2. Geneviève 2 décembre 2009 à 16 h 16 min
    Je crois que vous avez mis le doigt sur le bobo. La raison principale qui freine les couples d'avoir un troisième enfant est la fameuse conciliation famille-travail. Je crois que lorsque les entreprises offriront plus de temps partiels ou d'autres mesures pour faciliter la vie des mamans et des papas, nous verrons naître beaucoup plus de troisième bébé!
  3. Mamamiiia 4 décembre 2009 à 04 h 27 min
    Nous venons d'avoir notre deuxième et je le vis un peu comme si c'était un troisième enfant. L'écart d'âge qui sépare mes deux enfant est suffisamment grand (5 ans et demi) pour que je profite pleinement du petit deuxième pendant que le plus vieux est à l'école. Nous, on a décidé de ne pas avoir de troisième enfant. Ma deuxième grossesse a été un peu difficile et je ne me sens pas la forme pour un autre enfant. Pour nous, deux enfants, c'est l'équilibre.
  4. Sonia L. 8 décembre 2009 à 03 h 00 min
    Pour moi aussi l'article tombe à point. Merci

    Mon conjoint voulait un 3e le lendemain que j'ai accouché de mon deuxième.

    En ce qui me concerne, ma tête dis non mais mon coeur dit oui. C'est en raison de la conciliation travail-famille. Je continuerai de travailler à temps plein après le congé de maternité. Nous sommes bien organisée mais il manque quand même toujours du temps à ma journée...Mon conjoint et moi on vient d'une famille de 3 enfants et on a des liens serrés avec nos famille. J'ai envie d'offrir ce bonheur a mes enfants ...de m'offir ce bonheur...C'est donc plus oui que non...
  5. Marie-Claude 14 décembre 2009 à 21 h 32 min
    C'est dommage que l'argent domine bien souvent nos choix d'avoir un, deux ou trois enfants. Moi j'en aie un seul, il a 4 mois et on prévoit en "faire" un autre très prochainement. Si ça ne tenait que de moi et mon conjoint, on en aurait trois, quatre même cinq!! mais mettons qu'avec le coût de la vie, on oublie. Même si moi et mon conjoint avont un salaire respectable, il nous serait impossible de subvenir au besoin de plusieurs enfant. Surtout avec la société dans laquelle on vit!! Moi je pense même rester à la maison, du moins jusqu'à ce que mon plus jeune (qui est là, pour l'instant, seulement en pensé) commence l'école!!

Partager