Je fais pas exprès, je le jure!

Je fais pas exprès, je le jure!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
6 novembre 2009

Récemment, pendant que je préparais le souper, mes deux petits loups jouaient à la pâte à modeler. Laura faisait des « biscuits ». Et Benjamin, simplement heureux de manipuler cette pâte jusque-là réservée à sa soeur, faisait de l’art abstrait. Au bout d’un moment, Benjamin s’approche. La bouche ouverte, le nez plissé, les yeux interrogateurs.

- Arghh, arghh!

- Ah yeurk, il ne faut pas manger la pâte à modeler, mon bonhomme!

Je retire la substance gluante de sa bouche et lave les dents bleues. Espérons que ça ne soit pas poison. La mention « Made in China » me laisse songeuse.

[…]

Le dessert, ce soir-là, c’est une mangue. Les enfants adorent croquer dans le demi-fruit coupé en hérisson. Ils détachent eux-mêmes chaque morceau juteux et sucré. Ils se salissent toute la figure, mais c’est pour une bonne cause!

- Laura, ma cocotte, il ne faut pas manger la pelure!

- Pourquoi?

Je n’ai pas le temps de répondre, parce que je m’aperçois qu’il manque de la pelure sur le morceau de mon plus jeune aussi. Le morceau que je récupère dans sa bouche ne comble pas l’espace manquant sur le fruit…

À part avoir une saveur amère, je ne pense pas que ça représente un danger. Par chance, j’ai lavé la mangue avant de la couper. C’est une précaution recommandée à cause des bactéries qui pourraient se trouver à la surface et contaminer le fruit lorsqu’on le coupe. Il faut faire la même chose avec les melons, notamment.   

[…]

Je viens de coucher les enfants et je m’affaire dans la cuisine en réfléchissant à mon manque de surveillance de la soirée. Je m’en veux un peu. Malgré leurs expériences gustatives de la soirée, j’ai bon espoir que mes deux amours ne souffriront pas d’une toxi-infection alimentaire. Tout à coup, Laura interrompt mes pensées.

- Yeurk, maman! Ouach, c’est pas bon!

Ma fille accourt, des « mottons » blancs sur la langue et le menton. Zut! Le gobelet à côté de son lit n’en était pas un d’eau, mais de lait. Et il a passé la journée là…  On est bien loin des 2 heures maximales pour laisser des denrées périssables à température ambiante.

On crache, on rince, on brosse les dents et on boit de l’eau. Je ne crois pas que ce soit nécessaire d’appeler le centre antipoison pour du lait caillé.

Je ne fais pas exprès pour tester leur système immunitaire, je le jure! Je fais mon possible pour offrir des aliments nourrissants, en majorité du moins, à mes enfants. Mais il arrive que des substances non désirées soient ingérées...

Et vous? Dites-moi que je ne suis pas la seule!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (5)

  1. Geneviève 6 novembre 2009 à 16 h 13 min
    Rassurant de voir que les mamans nutritionnistes ne sont pas parfaites elles non plus!

    L'autre matin, ma fille rechignait devant son bol de céréales en me disant qu'elles n'étaient pas bonnes. Je lui réponds de les manger, qu'elle a besoin d'énergie pour faire sa journée à l'école... Elle prend une bouchée et me répète qu'elle ne les aime pas. Je hausse le ton et lui rajoute des bananes dedans pour l'aider à mélanger le tout. Elle finit par finir... Quelques jours plus tard, mon chum goûte aux dites céréales et jette la boîte parce qu'elles étaient rances...

    On se compare, on se console :)
  2. Tasnime Akbaraly 6 novembre 2009 à 22 h 42 min
    Quelle coincidence... mon fils, qui est extrêmement difficile au niveau de l'alimentation et peut facilement sauter des repas (c'est tellement ennuyant de manger!), rechignait devant une soupe de notre restaurant chinois préféré... "C'est pas bon"

    -on dit pas ça. On dit "j'aime pas ça".

    Il était fatigué, nous étions épuisés de notre journée et nous le faisions souper avant nous. Cela a fini en punition et il est allé au lit l'estomac vide et le coeur en peine...

    Endormi, papa et moi avons commencé à boire ladite soupe. Au bout de quelques gorgées, on s'est rendu à l'évidence qu'elle était vraiment mauvaise. Les cinq cuillères ont suffi à me rendre malade le lendemain...

    Je me sens encore coupable... merci de partager vos faiblesses... qui sont aussi les miennes!

    l
  3. Sonia 7 novembre 2009 à 11 h 18 min
    Ho la la, qu'on est durs avec nous-mêmes... Évidemment, on préférerait ne pas faire ce genre d'erreur. Mais je pense que le plus important n'est pas tant de les éviter totalement (ce qui est impossible), ni de se taper sur la tête plus qu'il n'en faut... Non, je pense que le plus important, c'est de savoir reconnaître qu'on a fait une bêtise et qu'on s'excuse auprès de notre enfant. Je pense...
  4. Stephanie Cote 9 novembre 2009 à 01 h 46 min
    Merci de partager vos expériences, vous me faites bien rire!

    Vous avez raison Sonia, on fait tous des gaffes et on n'en meurt pas. Je ris aujourd'hui de cette dure soirée particulièrement concentrée en gaffes!
  5. Marie-Claude 10 novembre 2009 à 15 h 55 min
    Je viens à l'instant de nettoyer la bouche de ma fille qui a "mangé" le crayon feutre de sa soeur! Je ne sais pas ce qu'elle trouve bon la dedans. Néamoins j'aurais dû être plus vigilante... Conclusion:Ça arrive à tout le monde.

Partager