Vaccin à la pomme

Vaccin à la pomme
5 octobre 2009

En ce moment, c’est la cueillette des pommes. Et à l’heure où tout le monde s’interroge sur la vaccination contre la grippe… oui ou non… moi je dis : mangeons des pommes!

Je sais, je sais, je ne devrais pas faire de blagues avec un sujet si sérieux. Et loin de moi l’idée de remplacer les vaccins par de la pomme. Mais l’air de rien, si nous commencions par manger plus de fruits et légumes (les 5 portions par jour recommandées par tous les guides de santé publique aujourd’hui), ce serait déjà un fier service rendu à notre corps.

Ne dit-on pas, depuis le 19e siècle, « One apple a day keeps the doctor away »? (Littéralement : une pomme par jour éloigne le docteur). Il y a une grande part de vérité là-dedans.

Entre autres : elles contiennent beaucoup de vitamines C, ce qui soutient le système immunitaire; elles servent de brosse à dents naturelle après un repas en éliminant près de 90 % des bactéries de notre bouche (oui oui!); ou encore, elles aident à lutter contre la dégénérescence des cellules grâce à leurs antioxydants (surtout présents dans la pelure, et non dans la pulpe). Rien que pour ça, on devrait en manger tous les jours.

Alors, courons faire nos réserves! Des dizaines de fermes nous ouvrent grand leurs champs pour qu’on les cueille nous-mêmes, qu’on les déguste sur place, puis qu’on en fasse en compotes, salades, tartes, etc.

N’est-il pas vrai, en plus, que l’appétit et la découverte des fruits et légumes passent plus efficacement par le plaisir et le jeu? Cette activité en fournit une preuve parfaite.

J’ai été stupéfaite de voir le nombre de pommes qu’ont mangé mes enfants les jours qui ont suivi. Subitement, c’était devenu beaucoup plus intéressant de manger les pommes mélangées à la salade de carotte, puisqu’on les avait soi-même cueillies.

Pour trouver ces champs accueillants, allez voir ce site très bien fait. Il rassemble les coordonnées de tous les champs d’auto-cueillette au Québec, classés par type de fruits ou de légumes, par lieu ou encore par date.

Fraises, framboises, bleuets, haricots, pruneaux, maïs, citrouille… il y a de quoi remplir son réfrigérateur et son congélateur, sans aucun souci. Ensuite, à Noël, ce sera au tour des sapins de Noël d’être choisis dans les champs (sur ce site aussi).

Autre actualité sympathique, concernant les citrouilles : le Mont Saint-Anne, le 10 octobre, organise une chasse aux citrouilles. Mille citrouilles seront dissimulées au bas de la montagne et, une fois trouvées, pourront être décorées dans un atelier de bricolage en plein air.

Que les Montréalais se consolent, le Jardin botanique revient aussi avec son concours de citrouilles. Vous ne participerez peut-être pas au prix de la plus grosse citrouille (assez physique, n’est-ce pas?), mais dans la catégorie de la mieux décorée, il y a quand même 14 prix à gagner, de 50 $ à 250 $!

Là encore, une activité qui leur fera aimer davantage ces sublimes légumes.

Et vous, quels fruits ou légumes préférez-vous ramasser?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (3)

  1. Catherine Goldschmidt 5 octobre 2009 à 17 h 33 min
    Merci Marie pour ces belles suggestions! Des fraises et des pommes, voilà ce que moi et mes enfants adorons cueillir.
  2. Tasnime Akbaraly 6 octobre 2009 à 10 h 40 min
    Des framboises et des bleuets!!! Et puis c'est tellement amusant de se barbouiller de rose et bleu!!!
  3. Nathalie St-Pierre-Roths 7 octobre 2009 à 19 h 36 min
    De Californie où j'habite maintenant, je découvre votre blogue, ceux de vos collègues et cet excellent site Internet. Votre billet sur les pommes me rappelle quand j'y allais, mois aussi. Merci pour ce beau souvenir. J'en parlerai peut-être sur mon propre blogue.

Partager