Trop de logos, c’est trop

Trop de logos, c’est trop
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
1 octobre 2009

 Vous faites l’épicerie avec vos enfants. Dans l’allée des céréales, ils aimeraient vous faire acheter les Lucky Charms. Vous hésitez. Ce sont des céréales très sucrées, non? Effectivement, des céréales que je qualifie de céréales bonbons. Pourtant, la boîte arbore un logo : un crochet avec du blé. C’est écrit «  grains entiers ». C’est peut-être bon alors? NON, ce sont toujours des céréales bonbons!

Devant le choix infini de barres tendres, vos enfants se lancent vers les Quaker Dipps aux brisures arc-en-ciel. Semi-enrobées de chocolat et garnies de friandises multicolores, elles ne sont pas ce que vous appelez un choix santé. Pourtant, la devanture de l’emballage montre un logo : un crochet entouré du slogan « Bien choisir, bien vivre ». Voyons, est-ce que vous vous trompez? NON, ce sont bel et bien des friandises.

Vous tentez de passer rapidement dans l’allée des croustilles et des boissons gazeuses. Vos petits vites ont aperçu leurs chips préférées. Votre regard est plutôt attiré par le logo « Collation intelligente » que porte un sac de chips à teneur réduite en sel. Une collation intelligente, vraiment? NON, n’allez pas croire ça!

Ne vous y fiez pas plus qu’au fanion « Solution sensée » sur la boîte de Snak Paks de M. Christie mini Oreo! 

Coudonc! À quoi servent les logos si on ne peut pas s’y fier?

Bonne question. Malgré l’abondance des logos censés aider le consommateur à faire de meilleurs choix, très peu sont fiables. Le logo Visez santé de la Fondation des maladies du coeur, seul « crochet » indépendant, est le plus fiable (mais plusieurs bons produits ne le portent pas). Les autres programmes de « certification santé » sont des autoproclamations. Ils sont des outils de marketing. Ils sèment la confusion.

La Coalition québécoise sur la problématique du poids et Option consommateur ont crié le problème haut et fort cette semaine. Ils souhaitent que cesse l’utilisation tout azimut des logos. Ils réclament que la réglementation encadre cette pratique.

Assurément, il y a un ménage à faire dans ce dossier.

Qu’en pensez-vous? Est-ce que les logos influencent vos achats?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (6)

  1. Nathalie 2 octobre 2009 à 13 h 09 min
    Bonjour,

    Bien-sûr qu'ils influencent mes achats ces logos!!! Je me rend compte en lisant votre papier que le plus important reste toujours de bien lire les étiquettes d'informations nutritionnelles...
  2. Lili 2 octobre 2009 à 14 h 09 min
    Je travaille en publicité. Je suis bien placée pour savoir que tous ces logos sont là pour influencer les achats des consommateurs. D'un autre côté, la plupart du temps, il y a un fonds de vérité dans ces allégations. En attendant une réglementation plus sévère les concernant, il faut donc garder son esprit critique et essayer de décortiquer ce que veulent vraiment dire ces petits "sceaux d'approbation". Dans le cas des Lucky Charms, par exemple, si jamais vous cédez aux supplications de vos enfants, vous saurez que comparées à certaines autres céréales-bonbons, celles-là contiennent un ti-peu de fibres. Ça vaut ce que ça vaut.
  3. Stephanie Cote 2 octobre 2009 à 14 h 24 min
    Vous avez raison Lili, il y a un fond de vérité. À vrai dire, quand une compagnie appose un logo en disant que son produit est faible en gras saturés ou en sel, c'est vrai. Ils disent la vérité, mais PAS TOUTE la vérité. D'où la confusion.
  4. Nicole 2 octobre 2009 à 18 h 48 min
    Je ne peux que réagir lorsque vous dites que "Le logo Visez santé (...), seul « crochet » indépendant, est le plus fiable"... Ne nous en faites pas accroire svp!

    Ce logo n'est qu'un vulgaire outil de marketing lui aussi! À preuve, les entreprises qui veulent l'afficher sur leurs produits doivent verser annuellement de l'argent à la fondation. Si c'était vraiment "indépendant" comme vous dites, la fondation des maladies du coeur donnerait la possibilité à toutes les entreprises de l'utiliser sans leur demander de payer.

    D'autre part, il y a des produits qui ne portent pas le logo, mais qui sont de meilleurs choix pour la santé... Ou bien le logo "visez santé" se retrouve sur des aliments aux valeurs nutritives discutables comme du maïs soufflé, des frites surgelées, du riz minute ou du gruau instantané! Autant de faits qui prouvent que Visez Santé est un logo qui n'est pas plus fiable que les autres que vous dénoncez.

    Pour en savoir plus sur les dessous de ce logo, je vous invite à consulter le site de l'Épicerie: http://www.radio-canada.ca/actualite/lepicerie/docArchives/2003/02/21/enquete.html
  5. Genevieve Doray 2 octobre 2009 à 19 h 04 min
    Avec les enfants, le travail et tout le reste à faire, j'aimerais ça pouvoir faire l'épicerie rapidement. C'est loin d'être le cas malheureusement.
    Avec le sel, le sucre, les fibres, les gras trans, les nitrites, les grains entiers, les huiles hydrogénées, les pesticides, les OGM, le bio, le suremballage... quel casse-tête de faire l'épicerie maintenant!
  6. Stephanie Cote 2 octobre 2009 à 19 h 54 min
    Nicole, vous avez raison de dire que les compagnies doivent payer pour avoir le logo Visez Santé. La raison est que la Fondation des maladies du coeur paie des spécialistes pour analyser les produits et que l'argent est réinvesti dans le programme. Les compagnies "n'achètent pas" la Fondation. Si les critères ne sont pas respectés, il n'y a pas de passe-droit.

    C'est aussi vrai que plusieurs produits sans ce logo sont "santé". Cette précision est d'ailleurs écrite, en vertu de la réglementation, sur chaque produit affichant le crochet Visez santé. C'est un excellent point à soulever, et ça rappelle qu'on ne devrait pas se limiter aux logos, quelqu'ils soient, pour faire nos choix.

    Le programme Visez santé n'est peut-être pas parfait, et je suis d'accord pour dire que certains critères pourraient être plus sévères. Mais il s'avère que la Fondation a récemment révisé ses critères pour les rendre plus sévères pour un grand nombre de produits. Ils se mettront en place progressivement, pour donner le temps à l'inductrie de réagir, j'imagine.

    Malgré ses imperfections, Visez Santé a le mérite d'être indépendant. Et en ce sens, au moins, je persiste à croire qu'il est plus crédible que les logos privés.

Partager