Des activités pour aimer les légumes

Des activités pour aimer les légumes
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
11 septembre 2009

Depuis quelques semaines, les plants de tomates dans ma cour arrière ont l’air de petits arbres de Noël. Et, en guise de cadeau, à leur base, il y a des carottes que j’ai semées. Que dis-je? Que Laura a semées!

Au début de l’été, j’ai remué la terre de la mince bande de jardin que mon terrain montréalais me permet d’avoir. J’ai ajouté de la terre fraîche et du compost et j’ai creusé des sillons. La tâche – et le plaisir – de ma fille était d’y déposer les graines de carottes. Au lieu du centimètre entre chaque graine, on y retrouvait 10 graines au centimètre carré! On les a recouvertes de terre, arrosées avec beaucoup d’amour… et on a prié pour que les chats de la ruelle ne prennent pas notre jardin pour leur litière.

Le lendemain à son réveil, Laura s’est précipitée dans le jardin pour voir si ses carottes étaient prêtes à manger…

Les semaines ont passé. Les mauvaises herbes ont poussé, mais les tomates se sont tout de même multipliées. Tous les jours depuis, Laura cueille celles qui sont mûres, et mange les tomates cerises au fur et à mesure qu’elles sont rouges. Elle apporte des tomates cerises à la garderie et elle en donne avec fierté à ses petites voisines. Elle rit quand je l’appelle « Miss Tomate ».

Mes priorités dans un jardin, ce sont les tomates et les carottes. Pour le reste, les marchés publics me comblent de bonheur. Et quand on en fait une sortie familiale, le bonheur est encore plus grand. Goûter aux fruits et aux légumes que les commerçants nous donnent pour nous convaincre qu’ils vendent les meilleurs, sentir l’odeur du basilic à des kilomètres, choisir la plus belle tresse d’ail, manger les fraises d’automne sur le chemin du retour, etc. Les enfants tripent autant que moi!

Quand manger des fruits et des légumes est synonyme de plaisir et de découvertes, les enfants se laissent prendre au jeu. Qu’il s’agisse d’un jardin, d’un marché, d’une cueillette de pommes ou d’une « simple » épicerie, le principe est le même.

Bien sûr qu’il existe des conseils de « cuisine » pour aider les enfants à aimer les légumes (et j’y reviendrai), mais plus que n’importe quelle recette ou n’importe quel truc, c’est le plaisir qui est l’ingrédient magique!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (2)

  1. Danny Raymond 14 septembre 2009 à 14 h 08 min
    Excellent truc! Chez nous, Chérie invite les enfants à cuisiner avec elle. Ils interviennent plutôt en production "secondaire"! Mais ils ont le goût par la suite d'apprécier leurs légumes préparés et apprêtés eux-mêmes! Je devrais faire la même chose, j'hais les carottes....
  2. Sonia 15 septembre 2009 à 15 h 14 min
    J'ai un jardin aussi et ce sont les pois sucrés les plus populaires. Je n'ai jamais pu les intégrer à un repas tellement ils disparaissent vite! Mais je ne vais tout de même pas disputer les enfants de les manger!

Partager