McDonald’s, un aimant à enfants

McDonald’s, un aimant à enfants
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
24 juillet 2009

Si je fais abstraction des aliments proposés, je dois avouer que je trouve les annonces de McDonald’s plutôt charmantes. Il y a toujours un enfant ou une situation cocasse pour me tirer un sourire. Mais dans certains cas, je ne les trouve pas drôles. Vous souvenez-vous d’une publicité de McDonald’s mettant en vedette deux écoliers offrant des pépites de poulet à leur enseignante? Vous l’avez peut-être déjà vue en écoutant Ciné-cadeau avec vos enfants (ou sans eux!). McDonald’s agissait alors illégalement. Pas d’avoir laissé croire que les pépites de poulet font un beau cadeau, mais bien d’avoir adressé cette publicité à des enfants.

En effet, au Québec, la publicité destinée aux enfants de moins de 13 ans est interdite depuis 1980. La Loi sur la protection du consommateur interdit notamment la promotion de produits ou d’aliments attrayants pour les enfants durant les émissions de télévision qui leur sont destinées. Des messages publicitaires sur des aliments ou des objets ayant un attrait particulier pour les jeunes peuvent toutefois être diffusés lorsque les 2 ans à 13 ans représentent moins de 5 % de l’auditoire.

McDonald’s n’est pas la première entreprise à être accusée de ce méfait. Burger King, Saputo, General Mills l’ont tous été à leur tour. Il est difficile de croire qu’ils ne connaissent pas la loi. En plaidant coupable, McDo doit payer une amende de 12 000 $. Mais combien ces publicités illégales lui ont-elles rapporté? En l’espace d’une seule soirée télé, combien de petits consommateurs a-t-il interpellés? Sachant qu’une publicité de 30 secondes suffit à influencer les enfants et que la fidélité à une marque de commerce peut s’établir aussi tôt qu’à l’âge de 2 ans, le géant du fast food a certainement gagné des clients...

Les enfants ne distinguent pas la publicité de la programmation régulière. Leur naïveté et leur crédulité en font des cibles de choix, lucratives pour les entreprises. S’ils vivent dans une autre province canadienne ou aux États-Unis, ils sont davantage exposés, puisque les pratiques commerciales ne sont pas toutes aussi bien encadrées qu’au Québec. Aux États-Unis, par exemple, des experts ont évalué que 50 % des publicités diffusées durant les heures de grande écoute par les jeunes mettaient en scène des aliments qui sont, 9 fois sur 10, de piètre qualité nutritionnelle. Comment peut-on s’empêcher d’établir un lien avec l’épidémie d’obésité infantile qui y sévit?

Et il n’y a pas que la publicité à proprement parler qui s’imprègne dans le cerveau des petits. Aires de jeux, figurines, personnages de dessins animés, formes amusantes, jeux et activités sur les emballages, couleurs vives, dessins attrayants et autres les attirent vers un produit ou un restaurant plutôt qu’un autre. Vous avez compris l’astuce, mais pas vos enfants!

J’ai amené Laura une fois chez McDonald’s. C’était sur la longue route (et looongue, avec deux enfants!) de Ville-Marie, en Abitibi-Témiscamingue, à Montréal. Il pleuvait à boire debout et je ne pouvais pas arrêter dans une halte routière pour permettre à ma fille, âgée alors de 2 ans, de se dégourdir. Elle a eu droit à la totale : joyeux festin, figurine des Transformers et une bonne demi-heure dans les jeux. Des trois, c’est la bouffe dont elle se souvient le moins. Mais elle se souvient tout de même de l’arche dorée…

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (4)

  1. Sylvie 27 juillet 2009 à 20 h 35 min
    Si vous demandez à mes filles de 3 et 6 ans quels sont leurs restaurants préférés, elles vous répondront à coup sûr: Burger King et St-Hubert. Si on leur demande "pourquoi"? Voici leur réponse: Pour les jeux (BK) et pour le maquillage et les ballons (mardi; la soirée des enfants chez St-Hub)!!
  2. Megan Fontaine 28 juillet 2009 à 16 h 57 min
    Bonjour! Je suis une fille agée de 12 ans et je trouve les annonces de ''Mc DO'' pitoyable ! Je suis une fille énergique et je carbure qu'a l'énergie ! Dans ma classe quand on raconte nos fin de semaine le 3/4 de la classe dit: Je suis aller cher MCDO moi en fin de semaine ! Alors quand ses a mon tour je dit: je suis aller manger cher Subway et la le 3/4 de la classe repond beurk ses dégoutent car ma mere nous ammene 1 fois de tent en temp cher Subway ! Moi le fast food comme McDo je trippe pas beaucoup car je fais beaucoup de sport et je suis taimé a tout les jour alors j'aime pas beaucoup le fast food et pour les parent qu'il lit ce message : Ammener 1 fois de temp en temp vos enfant cher McDo et vous les rendrer content plutot de les faire grossir ! Merci ! Megan Fontaine
  3. Eve 29 juillet 2009 à 10 h 55 min
    J'adore lire les commentaires d'une jeune fille comme toi Megan. Tu me rends fière de notre junesse. J'ai un fils de un an et crois moi je vais suivre ton conseil. Félicitation à toi et tes parents pour ses belles valeurs . Des jeunes actifs et en santé, j'adore .
  4. Stephanie Cote 30 juillet 2009 à 00 h 08 min
    Merci pour vos commentaires. Tu as raison Megan de considérer les restaurants comme McDo un endroit où aller à l'occasion seulement. Tu es très bien partie pour être en bonne santé toute ta vie. Je te félicite de tes bonnes habitudes!

Partager