Jouets toxiques et jouets bruyants

Jouets toxiques et jouets bruyants
6 juillet 2009

Le gouvernement canadien veut bannir six produits chimiques de la fabrication des jouets. En particulier, les phtalates, liés à des insuffisances rénales et hépatiques chez les enfants ayant sucé ou mâchouillé beaucoup les jouets en question. Il veut aussi réduire la teneur en plomb dans les jouets pour enfants de moins de 3 ans, dans les tétines de biberons, les suces, les embouts de gobelets, les pailles, etc. C’est bien! Applaudissons!

Mais ce n’est pas le seul dossier chaud qui mérite d’être ouvert. Le bruit des jouets, qui s’en préoccupe?

Nos enfants sont en train de se décaper les tympans avec leur I-Pods et personne ne réagit. Dans le bus ou le métro, ils montent le volume à fond pour arriver à entendre leurs chansons et personne ne s’en soucie. La dernière fois, j’ai compté, presque un jeune sur trois écoutait un baladeur dans le métro. Une bombe à retardement, ou plutôt une machine à fabriquer des sourds...

Car le bruit, ça commence dès l’enfance.

À la garderie, d’abord, où 200 000 petits Québécois passent leurs journées dans un joyeux vacarme, dont les pics se comparent au bruit d’une tondeuse à gazon, soit 90 décibels. Certains audiologistes l’ont déjà dénoncé haut et fort, en réclamant des insonorisations dans toutes les garderies. L’Organisation mondiale de la Santé recommande, en effet, un niveau ambiant de 35 décibels pour apprendre sereinement, que ce soit en garderie ou à l’école!

À la maison, ensuite, le bruit des jouets et jeux électroniques n’est limité qu’à 100 dB par le gouvernement fédéral. Si le jeu est loin de l’oreille, c’est relativement acceptable. Mais lorsque les enfants portent leur jouet à l’oreille - et ils le font tous - c’est carrément dangereux. En effet, on sait qu’à 100 dB, l’ouïe commence à se dégrader irrémédiablement lorsque l’exposition est régulière. Les audiologistes l’ont encore dit maintes fois, mais rien n’y fait.

Enfin, le bruit continue ses ravages à l’adolescence, que ce soit dans les discothèques, les cinémas ou les baladeurs numériques.

Au Canada, les discothèques ont toujours carte blanche : émettre 125 dB est parfaitement légal. Un niveau 100 fois plus fort que chez nous cousins français, où une limite de 105 dB est imposée depuis 1998.

Côté baladeur, même chose. Tandis qu’il existe en France un plafond de 105 dB, nos fabricants continuent à se surpasser. Les baladeurs numériques, avec un bon casque d’écoute, peuvent facilement produire jusqu’à 115 dB.

« Les jeunes d’aujourd’hui courent le risque de devenir sourds 30 ans plus tôt que leurs parents, parce qu’ils écoutent leur lecteur MP3 trop fort et trop souvent », avertissait en juillet 2006 Deafness Research UK, un organisme britannique d’aide aux personnes atteintes de surdité.

Alors, qu’attendent les parents pour réagir? Bien sûr, bien sûr, on ne peut pas interdire à un ado d’écouter son baladeur. Mais on peut le sensibiliser.

Chaque fois qu’il rentre de discothèque avec l’oreille qui siffle, on peut lui expliquer que c’est un acouphène. Que certains jeunes le gardent à vie, pour avoir dansé trop près d’un haut-parleur toute une nuit. Et que pour s’habituer à ce son de moustique dans leur oreille toute leur vie, certains devront prendre des calmants plusieurs années. Parole d’audiologiste. Pas vraiment cool, n’est-ce pas?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (2)

  1. Juliette 9 juillet 2009 à 12 h 52 min
    Je trouve aussi que le son des jouets pour enfant devrait être limité à un niveau inférieur. Mon truc pour baisser le volume lorsque celui-ci est trop élevé, c'est de mettre du ruban gommé sur le haut-parleur du jouet en question. Plusieurs couches sont parfois nécessaires afin d'obtenir le volume désiré. J'utilise du 'ducktape', pas très esthétique, mais très efficace! Cette solution est à éviter parcontre si l'enfant porte les objets à sa bouche.
  2. Hochi 9 juillet 2009 à 13 h 39 min
    Apprentissage... C'est des le plus jeune age que l'on apprend a notre enfant a faire les choses... Tout les jouets que j'ai qui font de la musique on des degrer d'intensite, je le met au plus faible, c'est facile pour le moment bebe n'a pas trouver le trucs pour le changer... mais quand ca viendra je lui montrerai qu'il faut le laisse au minimum, si il est habituer au plus faible le volume au maximum ne sera pas agreable, c'est tout. Et je ne suis pas d'accord que l'on mettent des lois pour tout, ca deresponsabilise les parents, la sensibilisation a bien meilleur gout... Je suis d'accord que dans les garderie il y a du bruit mais ce n'est pas partout pareil et ce n'est pas toujours bruillant nous sommes conscient (je travail en CPE) que le bruit n'est pas tres bons pour les oreilles des petits et pour les notres aussi. Alors nous faisons tous en notre possible pour baisser le son dans les groupe.

Partager