Du dessert svp!

Du dessert svp!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
28 mai 2009

Chez Extenso (à l’Université de Montréal), où je travaille, il y a un projet super intéressant qui consiste à évaluer, puis à améliorer les pratiques alimentaires dans 100 services de garde au Québec. Mes collègues ont déjà obtenu les menus d’environ la moitié du lot. Ils n’ont pas encore analysé le tout rigoureusement, mais ils observent néanmoins une tendance : la quasi-absence de desserts. Il y a des desserts « sages » bien sûr, comme les fruits et le yogourt, mais presque jamais (sinon jamais) de gâteaux ou de biscuits. Ça m’amène à réfléchir à la perception que les gens ont des desserts.

Est-ce mal de donner un biscuit, de la crème glacée, un morceau de gâteau ou de tarte à son enfant à l’occasion, plutôt qu’uniquement dans les grandes occasions? Je crois que non. Et pour plusieurs raisons.

Certains enfants à qui on donne toujours des fruits pour le dessert et la collation risquent de développer une « écoeurite » pour les fruits. Pour faire en sorte que son enfant aime les fruits et qu’il conserve l’habitude d’en manger, il ne faut pas abuser.

Même principe pour les desserts « gâteries ». En priver un enfant ne fera qu’augmenter son attirance pour eux. Si au contraire il en mange régulièrement, il aura toutes les raisons d’être raisonnable. Ne sortez pas les tambours et les trompettes devant un dessert « cochon ». Évitez de le placer sur un piédestal.

Il faut également éviter de se servir des aliments comme récompense. Même le « mange toute ton assiette si tu veux du dessert », qui se transmet de génération en génération, doit cesser. Le dessert n’est pas un prix à gagner quand on passe l’« épreuve » du plat principal! 

Bien sûr, les muffins maison, les desserts aux fruits et ceux à base de lait, de même que les fruits frais ont intérêt à figurer au menu plus souvent que les desserts décadents. Mais il n’est pas nécessaire de spécifier que ce sont des choix santé. Un dessert, on le veut bon au goût. Qu’il s’agisse d’un délicieux ananas juteux et sucré, d’un muffin maison moelleux encore chaud ou d’une rafraîchissante boule de crème glacée, le plaisir est au rendez-vous.

Chez vous, quelle place occupent les desserts?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Partager