Allaiter, c’est du sport!

Allaiter, c’est du sport!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
15 mai 2009

Y’en as-tu assez des bedons ronds et des poussettes sur les trottoirs! Je ne sais pas si la situation mérite officiellement l’appellation de « baby-boom », mais on est clairement dans une période prospère en bébés. Et avec ces nombreux bébés, il y a aussi des mamans qui ont l’air fatigué.

Les nouvelles mamans sont en congé, mais pas en vacances. Être maman, c’est un travail à temps plus que plein, et ça demande beaucoup d’énergie. S’occuper d’un poupon est un travail, l’allaiter de surcroît l’est d’autant plus. Bien qu’elle ait l’air paisible lorsqu’elle donne  la tétée, la mère nourrice accomplit une tâche physiquement exigeante. Imaginez, le lait maternel contient au bas mot de 3 % à 4 % de gras et près de 170 kcal par tasse (8 onces, pour parler en termes plus familiers de biberons!). Cette énergie ne vient pas du ciel; elle vient de la maman. En fait, on dépense environ 210 kcal pour produire 8 onces de lait. Allaiter toutes les deux ou trois heures jour et nuit, c’est du sport!

Je me suis entraînée longtemps en ski de fond et en triathlon et, pourtant, mes deux accouchements m’ont épuisée plus que n’importe quelle compétition! Et contrairement à un événement sportif, c’est après l’accouchement que le plus gros du travail commence. Avez-vous faim, voire toujours faim, pendant les jours qui suivent la naissance? C’est normal, car vos besoins nutritionnels n’ont jamais été aussi élevés. Pour supporter cette inhabituelle demande énergétique, il faut manger suffisamment. Ce n’est pas le temps de se mettre au régime, car les restrictions alimentaires pourraient nuire à la production de lait qui s’établit. Cela dit, il n’est pas nécessaire d’avaler des portions monstres pour produire assez de lait. Il faut simplement veiller à manger régulièrement et à privilégier des aliments nourrissants. Concrètement, on évite de laisser passer plus de trois heures sans manger. Trois repas et trois collations par jour sont nécessaires à la femme qui allaite. Certaines ressentiront même le besoin de manger la nuit, surtout au cours des premières semaines. Et pourquoi pas? Ce ne serait pas la première exception attribuable à l’allaitement!

Vous allaitez en sachant que c’est bon pour votre bébé et qu’il n’est pas question de suivre un régime. Mais combien de temps faudra-t-il encore attendre avant de porter de nouveau votre jean préféré? Les vêtements de maternité, ça passe quand on est enceinte, mais après l’accouchement, on veut les voir disparaître! Généralement, le volume sanguin et la taille de l’utérus reviennent à la normale au bout de six semaines. À ce moment, la plupart des femmes pèsent toujours quelques kilos de plus qu’au moment de la conception. Si l’allaitement vous « empêche » de suivre un régime, sachez qu’il vous conduit vers votre jean préféré autrement. Il induit des contractions utérines qui permettent à l’utérus de reprendre sa place et, bien sûr, il augmente votre dépense énergétique quotidienne. Finalement, l’allaitement aide plus qu’il ne nuit. Comme la nature est bien faite!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet