Si sages sages-femmes…

Si sages sages-femmes…
11 mai 2009

Tandis que les listes d’attente pour accoucher en maison de naissance ne cessent de s’allonger - en raison de leur popularité -, la plus importante maison de naissance au Québec a ouvert ses portes dans la Vieille Capitale (à Limoilou), à l’hiver 2008. Quelle bonne nouvelle! Cela porte maintenant à 10 les maisons des naissances. Mais la centaine de sages-femmes d’ici n’assurent encore que 2 % des naissances. Ah! Si nos dirigeants savaient… quel bonheur d’accoucher auprès d’une sage-femme!

Ces jours-ci, j’accueillerai mon troisième enfant. Le deuxième à naître en maison de naissance, à Pointe-Claire, après une première princesse née à l’Hôpital Saint-Luc, à Montréal, il y a 4 ans.

Jamais je n’aurais l’espace pour décrire les différences ici, entre les deux systèmes. Alors, je vais m’en tenir à deux anecdotes « symptomatiques ».

Le « toucher vaginal », ça vous dit quelque chose? Pour ma première grossesse (suivie à l’hôpital), on m’en a fait tout au long du troisième trimestre, lors des visites. Une routine. Il faut bien voir si le col de l’utérus commence à se dilater, n’est-ce pas?

Deuxième grossesse (suivi sage-femme) : un seul examen vaginal, une semaine avant la date prévue d’accouchement. Troisième grossesse : aucun. Claudia, ma sage-femme bien-aimée, m’a expliqué avec sagesse : « Ton col pourrait être dilaté à 3 centimètres, que tu pourrais accoucher 15 jours après ta date. Ou être totalement fermé, et toi accoucher demain. Et s’il était anormalement dilaté? Alors, tu aurais des contractions. Donc ça ne sert, en pratique, à rien. Mais c’est comme tu veux ». À l’hôpital, on ne m’a jamais posé la question. Écarter les jambes et accepter ce doigt plastifié, c’est la routine.

Autre anecdote. Puisque ma première ne se présentait toujours pas 15 jours après la date prévue, les médecins m’ont très fortement suggéré (autant dire obligée) de déclencher l’accouchement. Soit. C’était ma première, je ne me suis pas battue. Alors, j’ai accouché, perfusée à l’ocytocine synthétique, tout en refusant l’épidurale du début à la fin. Ça a été ma petite victoire à moi.

Pour mon deuxième, j’ai perdu mes eaux en pleine nuit, 9 jours avant la date prévue. Mais les contractions ne venaient pas. Alors, ma sage-femme, tout en sagesse encore, m’a dit : viens ma douce, on va s’occuper de tout ça. J’étais perplexe et un peu inquiète, car je savais qu’une fois les eaux perdues, il fallait que le travail commence assez vite, sous risque d’infection. Mais dès mon arrivée, à 14 h 30, elle sortait le tire-lait électrique. « Le tire-lait??? », ai-je souri. « Oui, le tire-lait. Tu vas stimuler tes seins et ton lait, puis cela va produire l’ocytocine qui fera venir tes contractions », m’a-t-elle dit. Sitôt dit, sitôt fait : à 15 h, les contractions étaient aux 10 minutes, à 16 h, aux 5 minutes, et à 19 h, j’accouchais de mon fils. Sans un bruit, entourée de mon conjoint, de Claudia et de l’aide natale. Ils ont tous les trois entonné : « Ma petite est comme l’eau », pendant que Victor se hissait à mon sein. Inoubliable.

Les sages-femmes sont-elles moins sérieuses? Un peu sorcières? Rien de tout ça. Elles utilisent les connaissances de la médecine à leur plein potentiel, avec un sérieux que je n’ai jamais retrouvé ailleurs.

Les prises de sang, les pesées, les prises de pression n’ont jamais été si régulières et nombreuses que lors de mon « suivi sage-femme ». On ne m’a jamais autant interrogée et conseillée sur mon régime alimentaire, mon taux de fer, les risques de MTS ou encore l’opportunité de la vitamine K… à l’hôpital, on la donne d’office aux bébés quand ils naissent... Est-elle dangereuse? Non! Mais une sage-femme vous explique le pourquoi du comment, et vous demande si vous la souhaitez…C’est toute la différence.

Demain peut-être, ma deuxième fille sera née. J’aimerais l’accueillir dans l’eau. Promis, je vous tiens au courant.

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (1)

  1. Catherine 14 mai 2009 à 17 h 22 min
    Peut-être le moment magique a-t-il déjà eu lieu? Je vous souhaite un magnifique rencontre avec ce nouveau bébé! Je reviendrai lire l'histoire de cet accouchement!

Partager