Laissez vos enfants se chamailler

Laissez vos enfants se chamailler

19 juillet 2011 — Bien que le brouhaha créé par les échanges tumultueux de nos enfants contribue à un environnement familial bruyant et agaçant, ces disputes contribueraient à leur bon développement.

En effet, une étude effectuée par le Centre de recherche pour la famille de l’Université de Cambridge montrent que les enfants qui se querellent développent de meilleures habiletés de résolution de problèmes.

La docteure Claire Hughes, auteure d’un nouveau livre basé sur la recherche, explique : « Plus les frères et sœurs sont combatifs, même avec les plus jeunes, plus l’apprentissage les dirige vers la compréhension des rouages complexes de la communication et les subtilités du langage ».

Il s’agit en fait d’un laissez-passer direct vers la maturité émotionnelle, qui leur servira tant dans leurs relations personnelles que professionnelles.

Néanmoins, la recherche stipule que ces querelles doivent être associées à des motifs valables, les arguments demeurant un effort à la résolution du problème, et doivent également se terminer par la réconciliation.

L’étude s’est étendue sur une période de 5 ans, où des enfants âgés de 2 à 6 ans étaient évalués selon leur développement cognitif et social.

« Plus les enfants se fâchent l’un contre l’autre et plus ils apprennent à canaliser leurs émotions, puisqu’ils prennent conscience de l’impact émotionnel sur l’autre », conclut la docteure Hughes.

 

BUM d’après Independent.ie

Crédit photo : - Arvind Balaraman - freedigitalphotos.net

À lire aussi