La garde partagée, stressante pour les enfants?

La garde partagée, stressante pour les enfants?
Quel que soit le niveau de conflit entre les deux ex-conjoints, la garde partagée serait bénéfique pour les enfants, rapporte une étude suédoise.

13 septembre 2017 | La garde partagée ferait vivre moins de stress aux enfants de parents séparés, rapporte une étude suédoise. Habiter la moitié du temps chez l’un et l’autre des parents serait en fait bénéfique.

On pourrait croire que la garde partagée déstabilise les enfants en les obligeant à s’adapter à des déplacements fréquents d’un foyer à l’autre et à des règles de vie différentes, ce qui serait stressant pour eux. Or, selon cette récente étude, les enfants en garde partagée éprouveraient plutôt moins de stress que ceux qui sont en garde exclusive. Ces résultats seraient d’ailleurs valables, souligne le chercheur de l’étude, quel que soit le niveau de conflit entre les deux ex-conjoints ou entre les enfants et leurs parents.

La perte de contact avec des amis et des membres de la famille pourrait expliquer pourquoi les enfants en garde exclusive vivraient un niveau de stress plus élevé, croit le chercheur. Ce mode de garde pourrait aussi causer davantage de stress chez les enfants en raison de la réduction du niveau de vie qu’il amène généralement.

De précédentes recherches ont aussi montré que les enfants ayant peu de contact avec l’un de leurs parents avaient tendance à s’inquiéter pour ce dernier, ce qui leur ferait vivre plus de stress. Selon le chercheur, la situation serait différente chez les enfants qui passent autant de temps avec leur mère qu’avec leur père, car ils ont la chance de développer une relation enrichissante avec chacun.

Cette étude est basée sur des enquêtes réalisées auprès de 807 enfants suédois et de leurs parents. Les enfants ont été interrogés au sujet de la qualité de leur relation avec leurs parents et de la fréquence à laquelle ils ressentaient du stress. Les parents, eux, ont répondu à des questions concernant la qualité de leurs rapports avec leur ex-conjoint.

Sources : EurekAlert! et Journal of Divorce & Remarriage


Marie-Claude Ouellet — Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/PeopleImages

À lire aussi