Comportements dérangeants: les frères et sœurs ont-ils une influence?

Comportements dérangeants: les frères et sœurs ont-ils une influence?

16 mars 2017 | Les enfants dont le frère ou la sœur présente des comportements dérangeants n’auraient pas tendance à l’imiter, révèle une étude réalisée en Ontario.

Selon les conclusions de cette recherche, les tout-petits n’apprendraient pas de leurs frères et sœurs les comportements de désobéissance, de violence, de destruction, etc. Si l’un d’eux adopte un tel comportement, les autres enfants de la famille comprendraient plutôt qu’ils ne doivent pas le reproduire. De plus, ils développeraient même au fil du temps beaucoup moins de comportements dérangeants. Cela est particulièrement vrai chez les aînés.

Les auteurs de l’étude soulignent l’importance de ne pas faire de l’enfant au comportement perturbateur le « mouton noir » de la famille. Mieux vaut laisser chaque enfant développer sa personnalité, qui évoluera naturellement avec le temps, ajoutent-ils.

Généralement, les comportements dérangeants apparaissent dès la petite enfance. En effet, c’est à cette période que le comportement des enfants se précise et s’installe de façon durable, pour devenir par la suite plus difficile à modifier.

Près de 400 familles comptant au moins 2 enfants ont participé à cette étude, pour un total de 916 enfants. Les chercheurs ont questionné les parents au sujet des comportements dérangeants de tous leurs enfants alors que le dernier-né était âgé de 18, 36 et 54 mois.

Cette étude serait la première à évaluer dès la petite enfance l’effet d’entraînement en matière de comportement dérangeant chez les frères et sœurs. Jusqu’ici, cette question avait davantage été étudiée chez les adolescents.

Sources : Eurekalert et Child Development


Rabéa Kabbaj – Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/vesmil

À lire aussi