Manger durant l’accouchement: pas risqué, même bénéfique!

Manger durant l’accouchement: pas risqué, même bénéfique!
Manger et boire pendant l’accouchement ne présenterait pas de risques pour la femme enceinte, conclut une étude américaine.

17 février 2017 | Certains hôpitaux continuent d’interdire aux futures mères de manger pendant le travail. Pourtant, manger et boire pendant l’accouchement ne présenterait pas de risques pour la femme enceinte, conclut une étude américaine. Cela pourrait même se révéler bénéfique pour la progression du travail.

L’interdiction de manger et de boire pendant l’accouchement remonte aux années 1940. À l’époque, plusieurs femmes donnaient naissance sous anesthésie générale. Les médecins craignaient alors que le contenu de l’estomac soit aspiré dans les poumons. Maintenant, très peu de femmes sont endormies pour l’accouchement, mais cette pratique persiste encore.

Pourtant, les résultats des chercheurs américains démontrent que le fait de manger pendant l’accouchement n’est pas associé à un plus grand risque de vomissement ou d’étouffement, même dans le cas d’une anesthésie générale. En fait, les femmes qui pouvaient consommer autre chose que des glaçons et des petites gorgées d’eau avaient un travail plus court d’environ 16 minutes.

L’utérus est un organe essentiellement composé de muscles, rappellent les chercheurs. Le fait d’être bien hydratée et d’avoir accès à de bonnes sources d’énergie est important pour que les muscles puissent fonctionner adéquatement. Les auteurs concluent donc que les femmes ne devraient pas être limitées à manger des glaçons lors de leur accouchement.

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en analysant les résultats de 10 études réalisées auprès d’un total de 3 982 femmes. Les aliments permis lors de l’accouchement variaient d’une étude à l’autre. Par exemple, dans l’une, les femmes pouvaient boire un liquide riche en sucre alors que dans une autre, aucune restriction n’était imposée.

Sources : Reuters et Obstetrics & Gynecology


Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/chameleonseye

À lire aussi