Parler bébé: moins fréquent chez les pères

Parler bébé: moins fréquent chez les pères
Les pères ne modifieraient pas leur voix de la même façon que les mères lorsqu’ils parlent avec leur tout-petit, révèle une petite étude américaine.
Agence Science-Presse

5 juin 2015 | Les pères ne modifieraient pas leur voix de la même façon que les mères lorsqu’ils parlent avec leur tout-petit, révèle une petite étude américaine. En effet, ils n’adopteraient pas un ton plus aigu et changeraient peu leurs intonations.

Selon les chercheurs, la tonalité caractéristique des mères qui interagissent avec leur tout-petit favoriserait la formation du lien d’attachement. Il ne faut toutefois pas croire que cela signifie un manque d’engagement de la part des pères. Au contraire, ils modifieraient aussi leur façon de parler, mais de manière différente. Par exemple, ils utiliseraient un vocabulaire adapté, parleraient moins fort et réduiraient la longueur de leur conversation. L’âge et le sexe des enfants pourraient aussi influencer ces interactions, pensent les chercheurs.

Les pères stimuleraient donc différemment le développement du langage de leurs enfants, croient les auteurs de l’étude. Parler d’une voix adulte pourrait, entre autres, aider les enfants à mieux comprendre les personnes qui ne leur sont pas familières. Les mères et les pères auraient ainsi un rôle complémentaire pour aider un enfant à communiquer.

Cette étude a été réalisée auprès de 11 familles et de leur enfant âgé d’environ 30 mois. Les chercheurs ont enregistré les interactions entre les parents et leurs enfants puis ont analysé les enregistrements grâce à des programmes informatiques. Ils pensent poursuivre l’étude avec des familles monoparentales et des couples de même sexe ainsi qu’auprès de familles touchées par la surdité.


Sources : Medical News Today et Washington State University

À lire aussi