La lecture vient en aide aux bébés malades

La lecture vient en aide aux bébés malades

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


15 décembre 2010 — Jan Lariviere, une infirmière du Service des soins intensifs néonataux de l’Hôpital pour enfants de Montréal, a dirigé une recherche hors du commun.

Ses résultats, parus dans le Journal of Developmental and Behavioral Pediatrics, sont très encourageants. Il semble que la lecture permet aux parents et à leur nouveau-né de se sentir plus proches.

L’idée de cette expérience est venue du fait que l’enfant admis aux soins intensifs souffre de la séparation de ses parents.

Madame Lariviere a donc demandé à 120 familles de lire une histoire à leur bébé. Il en est ressorti que 70 % des parents ont affirmé s’être sentis plus près de leur enfant grâce à ce contact.

Des recherches subséquentes sont attendues pour évaluer les effets à long terme de telles initiatives sur le développement des bébés sévèrement malades.

(BUM)

À lire aussi