La jaunisse

La jaunisse

Les symptômes

Votre nouveau-né :

  • a la peau et le blanc des yeux jaunâtres.

Consultez rapidement un médecin si votre bébé :

  • refuse le sein ou le biberon;
  • est somnolent;
  • a perdu plus de 10 % du poids qu’il avait à la naissance;
  • a une pigmentation jaunâtre qui s’est intensifiée ou qui a atteint ses bras et ses jambes;
  • a des selles décolorées (blanches, beiges ou grisâtres).


Qu’est-ce que la jaunisse?

La jaunisse du nourrisson, ou jaunisse physiologique, n’est pas une maladie en soi et n’est pas contagieuse. Il s’agit plutôt, la plupart du temps, du reflet d’un mécanisme d’adaptation à la vie hors du ventre maternel.

Le fœtus a besoin de beaucoup plus de globules rouges que le nouveau-né pour se développer. À la naissance, la destruction de cet excès de globules rouges provoque une augmentation rapide dans le sang du taux de bilirubine, un pigment qui provoque la coloration jaunâtre de la peau. Le foie du bébé, encore immature, peut avoir du mal à éliminer ce surplus de bilirubine dans les selles. C’est d’ailleurs ce pigment qui donne la couleur jaune aux selles des bébés.

Plus de la moitié des nourrissons font une jaunisse. Cette proportion augmente de façon significative chez les prématurés, chez ceux ayant un petit poids de naissance et chez ceux nés de mère diabétique ou ayant subi un gros stress (tel qu’une infection, une détresse respiratoire ou une asphyxie par manque d’oxygène).

La jaunisse n’a généralement pas de conséquences négatives, et le taux de bilirubine revient à la normale en 1 ou 2 semaines. Si votre bébé prend du poids et que ses selles et son urine sont normales, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Son organisme apprendra de lui-même à éliminer le surplus de bilirubine.

Âge : cette maladie apparaît habituellement de 24 à 48 heures après la naissance.
Durée de la maladie : de 1 semaine à 10 jours dans le cas des bébés nés à terme; quelques semaines dans le cas des bébés prématurés (parfois de 1 à 2 mois chez ceux qui sont nourris au sein).
Complications : dans de très rares cas, particulièrement dans celui des prématurés, le taux de bilirubine augmente au point de causer des dommages au cerveau. Cela peut entraîner la surdité, un retard intellectuel ou une forme de paralysie cérébrale. Voir Les symptômes pour reconnaître les signes d’une élévation alarmante du taux de bilirubine.

Jaunisse liée à l’allaitement

Environ 2 % des enfants nourris au sein font une jaunisse liée à l’allaitement, qui survient au 6e ou au 7e jour et peut durer jusqu’à 2 mois. Cette jaunisse n’entraîne aucun problème et ne nécessite pas de traitement. Elle est probablement causée par certaines substances contenues dans le lait maternel (ex. : hormones, enzymes, acides gras), qui nuisent à l’élimination de la bilirubine par le foie. Certaines mères pourraient croire que leur lait est toxique pour leur enfant, mais ce n’est pas le cas. L’allaitement peut continuer normalement, sauf sur avis médical.

Jaunisse liée à un problème du foie

Les jaunisses dont il faut se méfier le plus, durant les premières semaines de vie, sont celles qui sont dues à un problème du foie, soit par inflammation ou par obstruction. Dans ces cas, en plus d’être jaunes, les bébés seront plus irritables, leurs selles seront plus pâles (voire presque blanches) et leurs urines plus foncées. À la longue, le teint de ces enfants deviendra progressivement plus verdâtre et cuivré. Une consultation médicale est requise, car certaines conditions pourraient engendrer des dommages irréversibles sur le foie.

Comment évaluer le degré de pigmentation de la peau de votre bébé?

Du bout du doigt, pressez légèrement la peau du front ou du bout du nez de votre enfant. Si la surface apparaît blanche, il n’y a pas de jaunisse. Si, par contre, elle prend une teinte jaunâtre ou orangée, cela indique la présence de bilirubine dans le sang, donc d’une jaunisse. Cette méthode convient aux enfants de race blanche, noire ou jaune.

Comment traiter?

La prescription du médecin

Dans la plupart des cas, aucun traitement n’est nécessaire. Si le médecin craint une jaunisse grave, il procédera à des examens plus poussés. Il prescrira peut-être un traitement de photothérapie. Votre bébé sera alors placé sous une lampe fluorescente pendant plusieurs heures par jour. Cette lumière favorise l’élimination de la bilirubine. Ce traitement pourrait nécessiter l’hospitalisation de votre bébé durant quelques jours.

Soins et conseils pratiques

  • Faites boire du lait à votre nourrisson de 8 à 12 fois toutes les 24 heures (en lui donnant le sein ou le biberon). Le lait donnera à son foie assez d’énergie pour éliminer la bilirubine.
Allaitement durant l’hospitalisation
Si vous allaitez et si votre nouveau-né doit être hospitalisé, vous pouvez exprimer (faire sortir par pression) le lait de vos seins à l’aide d’un tire-lait, puis le porter à l’hôpital pour qu’il soit servi à votre enfant durant son séjour. Demandez si l’hôpital peut vous accueillir la nuit pour que vous puissiez rester près de votre bébé. Si c’est impossible, rendez visite à votre petit aussi souvent que possible : touchez-le, parlez-lui, chantez-lui des berceuses, même lorsqu’il est dans l’incubateur, exposé aux rayons lumineux de la photothérapie.

Dans certains cas, par exemple lorsque les groupes sanguins de la mère et de l’enfant sont incompatibles, le médecin administre au bébé des anticorps par voie intraveineuse ou il procède à des transfusions sanguines.

Comment prévenir?

On ne peut prévenir la jaunisse du nourrisson. Dans les hôpitaux, on procède à un dépistage dès la naissance. On évalue ainsi le risque que le bébé en souffre et on intervient rapidement s’il le faut, de sorte à éviter les conséquences (rares, mais permanentes) d’une jaunisse grave.

La Société canadienne de pédiatrie (SCP) recommande aux mères qui retournent à la maison avec leur nouveau-né moins de 24 heures après leur accouchement de prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé. Il pourra faire passer le test de bilirubine au bébé, 3 à 5 jours après sa naissance. Une autre solution est de recourir au service de visite à domicile d’un professionnel pouvant faire ce test.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre, CHU Sainte-Justine
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • KIDSHEALTH. « Jaundice in Healthy Newborns ». www.kidshealth.org
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • REVOLUTION HEALTH. « Jaundice in Newborns. ». www.revolutionhealth.com
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « La jaunisse chez les nouveau-nés. » www.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. « Lignes directrices pour la détection, la prise en charge et la prévention de l’hyperbilirubinémie chez les nouveau-nés à terme et peu prématurés. » www.cps.ca

 

À lire aussi