Le nez bouché chez l'enfant

Le nez bouché chez l'enfant
Quelle misère pour un petit enfant d’avoir le nez bouché! Heureusement, vous pouvez l’aider.


Les symptômes

Votre enfant :

  • a le nez qui coule et les narines bouchées.

Consultez le médecin si votre enfant a le nez bouché et présente l’un des symptômes suivants :

  • a moins de 3 mois (le nourrisson respire seulement par le nez avant 3 mois);
  • a une congestion qui dure depuis plus de 10 jours;
  • a une fièvre supérieure à 40 °C (104 °F);
  • se plaint d’un important mal de gorge ou d’avoir mal aux oreilles;
  • a les yeux qui coulent;
  • a une toux persistante;
  • présente une respiration difficile ou rapide;
  • vomit ou refuse de manger;
  • est très irritable ou difficile à réveiller;
  • présente une éruption (taches, boutons, etc.).

Qu’est-ce que la congestion nasale?

Un nez bouché est le symptôme d’une infection virale très fréquente et sans danger (rhinopharyngite ou rhume). Le fait que le problème persiste ou revienne souvent peut être dû à une allergie (rhume des foins ou rhinite allergique), à une hypertrophie des végétations adénoïdes ou à d’autres causes beaucoup plus rares.

Lors d’un rhume par infection virale, l’obstruction nasale débute très souvent par une congestion, suivie par l’apparition de sécrétions claires liquides qui peuvent s’épaissir par la suite. Plus l’infection progresse, plus les sécrétions peuvent devenir de teinte jaunâtre et parfois même verdâtre. La couleur des sécrétions n’indique pas la gravité de l’infection, mais peut révéler que l’enfant souffre d’une complication du rhume (ex. : sinusite). Pour cette raison, si l’enfant va moins bien et que ses sécrétions sont plus épaisses, mieux vaut consulter un médecin.

Comme le nourrisson de moins de 3 mois respire seulement par le nez, il est important de s’assurer que son nez est toujours bien dégagé. De plus, s’il a le nez bouché, le bébé peut avoir de la difficulté à téter ou présenter des symptômes au moment des boires (ex. : toux, étouffements). La congestion nasale peut aussi nuire à son sommeil.

Âge : le nez bouché est fréquent chez les enfants de tout âge.
Durée : les symptômes durent habituellement 4 ou 5 jours. Ils peuvent se manifester plusieurs fois par année.
Contagion : si l’obstruction nasale est due à une infection virale, l’enfant est contagieux, particulièrement dans les 2 ou 3 premiers jours de l’infection.
Mode de transmission : par les gouttelettes respiratoires (éternuement, toux, etc.) ou par contact direct des mains avec des sécrétions contaminées.

Comment traiter?

La prescription du médecin

La congestion nasale ne nécessite généralement pas de traitement médical. Sachez que les gouttes et les vaporisateurs médicamenteux pour le nez peuvent contenir un décongestionnant ou un antihistaminique, des substances qui ne doivent jamais être données à un enfant de moins de 6 ans, à moins d’un avis contraire du médecin. Veillez aussi à ce que les médicaments contre la fièvre (acétaminophène ou ibuprofène) ne contiennent pas de décongestionnant ni d’antihistaminique. Lisez attentivement les étiquettes et, au besoin, demandez l’avis de votre pharmacien. Si la congestion est causée par une rhinite allergique ou saisonnière, les corticostéroïdes en vaporisation nasale peuvent être utiles.

Soins et conseils pratiques

Apprenez-lui à se moucher (dès 2 ans ½)
Faites-lui faire des bulles avec le nez pendant qu’il prend son bain ou faites-le jouer à pousser un tampon d’ouate sur la table en soufflant par le nez (gardez sa bouche fermée avec votre main).
  • Pour aider votre enfant à téter, à dormir ou à se sentir mieux, vous pouvez dégager régulièrement son nez (environ 4 fois par jour) à l’aide d’une solution saline (vendue en pharmacie ou faite maison). Celle-ci ramollit les sécrétions et les aide à s’écouler. Pour savoir comment nettoyer son nez avec la solution saline, consultez notre infographie La solution saline au secours des petits nez bouchés. Au besoin seulement, vous pouvez éliminer ses sécrétions à l’aide d’une poire nasale ou d’un mouche-bébé. Faites-le, de préférence, environ 20 minutes avant la tétée ou le repas. Ainsi, votre enfant pourra se nourrir plus facilement (meilleure succion lors des boires et moins d’étouffements). Comme le nez de votre enfant est délicat, faites attention à ne pas l’irriter lorsque vous utilisez une poire nasale ou un mouche-bébé. Évitez aussi de tenter d’aspirer vigoureusement les sécrétions si son nez est complètement bouché. Dans ce cas, optez plutôt pour la solution saline pour dégager son nez.
  • Pour nettoyer le nez d’un enfant de moins de 3 ans : couchez-le d’abord sur le dos. Mettez le contenu d’un compte-gouttes plein (1 ml) d’eau salée dans chaque narine. Puis, nettoyez délicatement le bord de ses narines à l’aide d’un mouchoir mouillé ou d’une débarbouillette. Mettez de nouveau le contenu d’un compte-gouttes par narine. Assurez-vous de placer le compte-gouttes sur le bord de la narine, car il ne doit pas entrer dans le nez. Mouchez ensuite votre enfant en l’invitant à souffler fort par le nez une narine à la fois ou, au besoin, utilisez une poire nasale ou un mouche-bébé.
  • Pour nettoyer le nez d’un enfant de plus de 3 ans : demandez à votre enfant de s’asseoir et de garder la tête droite. Vaporisez 2 cycles de 5 vaporisations d’eau salée dans une narine. Puis, répétez la même chose dans l’autre narine. Demandez à votre enfant d’incliner la tête vers l’avant et de se moucher une narine à la fois.
  • À partir de 3 ans, il est aussi possible de faire à votre enfant un lavage du nez avec un dispositif de type Sinus Rinse®, en vente dans les pharmacies. Il est alors important de suivre le mode d’emploi à la lettre. Cette technique a l’avantage de nettoyer les sécrétions qui se trouvent à l’arrière des voies nasales.
  • Donnez souvent de petites quantités de liquides à votre enfant (ex. : eau, lait, soupe). Le bouillon de poulet, qui a fait ses preuves dans le passé, est de nouveau conseillé aujourd’hui. Riche en cystéine, il diminue l’écoulement nasal.
  • Servez à manger à votre enfant comme d’habitude. Si son appétit a diminué, proposez-lui souvent de petites quantités de nourriture, de préférence des aliments légers et nutritifs.
Recette maison de solution saline
Dissoudre 2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel dans 240 ml (8 oz) d’eau bouillie refroidie. Bien respecter les proportions.
  • Si votre bébé n’a pas le nez complètement bouché, la tétée ou l’utilisation d’une suce peuvent l’aider à avaler les sécrétions assez liquides.
  • Laissez votre enfant jouer dans le bain ou prenez une longue douche avec lui. L’eau et la vapeur d’eau peuvent aider à réduire sa congestion nasale.
  • Pour soulager la peau irritée autour du nez, appliquez-y un onguent non médicamenté (ex. : vaseline).
  • Si votre enfant fait de la fièvre, vous pouvez lui donner de l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®, Panadol®, etc.) ou de l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, etc.) en vous conformant aux indications et en respectant les doses recommandées en fonction de son âge. Ne donnez pas d’ibuprofène à un petit de moins de 6 mois, et ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique (AAS), comme l’Aspirine®, à un enfant ni à un adolescent.
  • Maintenez la température ambiante autour de 20 °C (68 °F). Même si votre enfant est malade, vous n’avez pas à chauffer davantage votre maison. La chaleur artificielle peut d’ailleurs empirer la congestion nasale et assécher les sécrétions, qui deviendront alors plus épaisses. De même, évitez d’exposer votre enfant à des irritants respiratoires comme la fumée secondaire, les poussières et les substances volatiles.
Le point sur les humidificateurs
Les humidificateurs ont longtemps été recommandés pour soulager les difficultés respiratoires chez les enfants. Toutefois, ces appareils sont maintenant déconseillés par plusieurs experts de la santé.
Lorsqu’ils ne sont pas bien nettoyés, les humidificateurs constituent des milieux propices au développement des bactéries et des moisissures, car l’eau qui s’y trouve demeure à la température ambiante pendant de longues périodes. Par ailleurs, très peu de gens respecteraient la routine d’entretien recommandée par les fabricants.
De plus, les humidificateurs seraient peu efficaces pour soulager les problèmes respiratoires chez les enfants. Il n’y a que le rhume pour lequel certains pédiatres continuent de recommander l’utilisation d’humidificateurs à vapeur froide dans le but d’améliorer le confort des enfants. Pour leur part, la Société canadienne de pédiatrie et le guide Mieux vivre avec son enfant de la grossesse à deux ans suggèrent d’éviter les humidificateurs.
Pour en savoir plus, consultez notre nouvelle sur les humidificateurs.

Comment appliquer la solution saline?

Comment prévenir?

Comme le nez bouché est le plus souvent causé par le rhume ou la grippe, consultez la section Comment prévenir? des fiches portant sur ces affections.

 

À retenir

  • La congestion nasale est souvent causée par le rhume et est sans danger.
  • Elle ne nécessite généralement pas de traitement médical.
  • Un nettoyage fréquent du nez aide l’enfant qui a le nez bouché à téter, à dormir et à se sentir mieux.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2017

 

Photo : GettyImages/bobbieo

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • KIDSHEALTH. Common Childhood Infections. Common Cold. www.kidshealth.org
  • KIDSHEALTH. Your Kid’s Body. Is It a Cold or the Flu? www.kidshealth.org
  • LABBÉ Jean (Dr). Bulletins pédiatriques : votre enfant de la naissance à 5 ans. Faculté de médecine, Université Laval, Québec, 2006.
  • MAYO CLINIC. Nasal congestion. www.mayoclinic.com
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. Le rhume chez les enfants. www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le traitement de la toux et du rhume : des conseils pour ceux qui s’occupent d’enfants et d’adolescents. www.cps.ca

À lire aussi