L'infection urinaire

L'infection urinaire

Les symptômes

Votre enfant :

  • éprouve de la douleur au moment d’uriner;
  • urine plus souvent que d’habitude et, généralement, en de plus petites quantités à la fois;
  • mouille son lit la nuit, même s’il était propre auparavant;
  • a peut-être mal au ventre ou au bas du dos à l’occasion, ou a du sang ou du pus dans l’urine.
  • a de la fièvre;
  • est irritable;
  • a moins d’appétit que d’habitude et vomit peut-être.

Consultez le médecin si vous croyez que votre enfant souffre d’une infection urinaire.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si votre enfant :

  • fait une forte fièvre;
  • a des frissons et a mal au dos.


Qu’est-ce qu’une infection urinaire?

Les infections des voies urinaires sont généralement causées par des bactéries (le plus souvent, Escherichia coli). Il y a deux types d’infections urinaires.

  • Les infections dites basses : il s’agit du type le plus fréquent. Ces infections affectent la vessie (cystite) ou l’urètre (urétrite). On les soigne facilement à l’aide d’antibiotiques, mais il est important de les traiter rapidement afin de prévenir une infection des reins (pyélonéphrite) qui pourrait causer des dommages permanents à ces organes.
  • Les infections dites hautes : ces infections qui touchent les reins sont plus sérieuses. Il faut être particulièrement vigilant chez les enfants de moins de 6 ans, car il est plus difficile de différencier une infection urinaire basse d’une infection urinaire haute chez les tout-petits. De plus, ils sont plus vulnérables aux complications de ce type d’infection. Ils doivent donc recevoir, habituellement, un traitement antibiotique par voie intraveineuse pour éviter toutes complications rénales.

Certaines malformations des voies urinaires ou de la colonne vertébrale (comme le spina-bifida, une malformation congénitale) peuvent entraîner des infections urinaires à répétition. Il est alors nécessaire de consulter le médecin. Il posera un diagnostic et prendra les mesures adéquates pour prévenir les complications.

Âge : L’infection urinaire peut frapper à tout âge, mais elle est plus fréquente avant 6 ans et elle touche davantage les fillettes.
Durée de la maladie : Les symptômes disparaissent habituellement après 2 ou 3 jours de traitement antibiotique.
Contagion : L’infection urinaire n’est pas contagieuse.

Comment traiter?

La prescription du médecin

L’infection urinaire se traite à l’aide d’antibiotiques. Le choix du médicament, la posologie, le mode d’administration et la durée du traitement varient en fonction du type d’infection, de l’âge de l’enfant et de son histoire médicale. Certains tests complémentaires sont parfois requis, comme une échographie abdominale par exemple.

Soins et conseils pratiques

  • Administrez le traitement antibiotique prescrit par le médecin durant toute la période indiquée sur l’ordonnance, même si l’enfant se porte mieux. Cela aidera à prévenir une rechute et l’apparition d’infections à répétition. Interrompre un traitement antibiotique peut aussi favoriser l’antibiorésistance.
  • Prenez la température de votre enfant matin et soir, et contactez le médecin si la fièvre dépasse 38,3 °C (101 °F), ou encore 38 °C (100,4 °F) dans le cas d’un nourrisson de moins de 6 mois après plus de 2 jours de traitement antibiotique.

Comment prévenir?

  • Changez fréquemment la couche de votre enfant.
  • Au moment de l’apprentissage de la propreté, apprenez à votre fillette à s’essuyer de l’avant vers l’arrière afin d’éviter que les bactéries de son rectum entrent en contact avec ses voies urinaires.
  • Au moment de laver votre enfant, évitez les bains moussants et les savons parfumés, qui peuvent irriter l’urètre.
  • Apprenez à votre enfant à ne pas se retenir lorsqu’il a envie d’uriner : vider régulièrement sa vessie permet d’éviter la prolifération des bactéries dans la vessie.
  • Prévenez la constipation chronique de votre enfant, car cette condition est souvent associée aux infections urinaires à répétition.

 

La circoncision prévient-elle les infections urinaires?
La prévention des infections urinaires est l’un des motifs invoqués en faveur de la circoncision. Certaines études indiquent en effet que cette intervention chirurgicale pourrait réduire la fréquence des infections urinaires chez les garçons de moins de 1 an. La Société canadienne de pédiatrie estime toutefois que l’étude des avantages et des inconvénients de la circoncision ne permet pas de soutenir sa pratique systématique.

 

Naitre et grandir.com

      Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Mars 2015

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • KidsHealth, Parents – Infections – Common Childhood Infections – Urinary Tract Infections. 2012. www.kidshealth.org
  • KidsHealth, Parents – Medical Problems – Kidney & Urinary System – Recurrent Urinary Tract Infections and Related Conditions. 2012. www.kidshealth.org
  • Labbé Jean (Dr). Bulletins pédiatriques, Votre enfant de la naissance à 5 ans, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, 2011.
  • Mayo Clinic, Urinary tract infection (UTI). 2012. www.mayoclinic.com
  • Passeport Santé. Infection urinaire. 2014. www.passeportsante.net
  • Société canadienne de pédiatrie, La circoncision néonatale revisitée, Comité d’étude du foetus et du nouveau-né. 1996. www.cps.ca

À lire aussi