L'énurésie nocturne

L'énurésie nocturne

Votre enfant :

  • urine de manière involontaire la nuit, même s’il est propre durant la journée.

Consultez le médecin si votre enfant :

  • mouille encore son lit à 5 ans ou 6 ans;
  • recommence subitement à le faire après avoir été propre durant 6 mois au moins;
  • a des douleurs au moment d’uriner;
  • a anormalement soif;
  • a des urines rosées;
  • ronfle.


Qu’est-ce que l’énurésie nocturne?

Il est normal que les jeunes enfants mouillent leur lit pendant la nuit. La plupart des petits ayant entre 2 ans et 4 ans contrôlent leur vessie le jour, mais il faut compter plusieurs mois de plus, parfois même quelques années, avant qu’ils puissent la maîtriser la nuit. Pour des raisons que l’on ignore encore, certains enfants ont plus de difficulté que d’autres à faire cet apprentissage. Les chercheurs croient que des facteurs héréditaires sont peut-être en cause : un petit dont les deux parents ont fait de l’énurésie nocturne dans leur enfance a environ 65 % de possibilité d’en faire aussi. On estime que 15 % des enfants de 5 ans mouillent régulièrement leur lit. De 6 % à 8 % le mouillent encore à l’âge de 8 ans.

Un tel retard dans l’apprentissage de la maîtrise de sa vessie durant son sommeil n’est généralement pas le signe d’une maladie physiologique ni d’un trouble émotionnel ni d’un trouble cognitif. Il s’agit plutôt d’une étape de la croissance à franchir, et l’énurésie nocturne disparaît habituellement d’elle-même avec le temps.

Bref, l’énurésie nocturne n’est pas une maladie. Les seuls risques que votre enfant court, c’est de souffrir d’une blessure de l’estime de soi. Il faut donc éviter de le culpabiliser.

Dans des cas plus rares - particulièrement si l’énurésie survient après que l’enfant a maîtrisé sa vessie la nuit durant 6 mois au moins -, on peut soupçonner une cause physiologique (infection urinaire, diabète de type 1, apnée du sommeil, etc.) ou psychologique (stress, trouble du comportement, etc.). Faire pipi au lit peut être une réaction à un stress que l’enfant vit. L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur, la fréquentation d’une nouvelle garderie, etc., peuvent déclencher l’énurésie ou l’aggraver.

Âge : l’énurésie nocturne touche généralement les enfants de 5 ans à 10 ans.

Que faire à la maison?

  • Souvenez-vous que l’énurésie nocturne est involontaire. Il serait donc injuste et mauvais de punir ou de gronder votre enfant lorsqu’il mouille son lit.
  • Essayez de limiter la quantité de liquide qu’il absorbe durant la soirée. Il doit éviter, notamment, les boissons qui renferment de la caféine (les colas, par exemple).
  • Habituez-le à faire pipi avant d’aller au lit.
  • Évitez de lui mettre une couche : faites-lui plutôt porter une culotte d’entraînement ou des sous-vêtements épais, selon son âge.
  • Placez une housse de matelas en plastique sous le drap du dessous afin de protéger le matelas. Insérez une grande serviette entre la housse et le drap pour mieux absorber l’urine.
  • Il n’est pas nécessaire de changer un enfant endormi dès qu’il mouille son lit. Il est plus important que tout le monde profite d’une bonne nuit de sommeil. Toutefois, laissez une serviette, un drap et un pyjama de rechange près de son lit pour le moment où il se réveillera.
  • Installez des veilleuses pour qu’il puisse se rendre facilement aux toilettes pendant la nuit.
  • Afin de prévenir les irritations de la peau, aidez-le à bien se laver le matin. Au besoin, enduisez ses fesses et ses organes génitaux de gelée de pétrole au moment du coucher.
  • Lorsqu’il fait de l’énurésie nocturne, incitez-le à participer au nettoyage (changement de la literie; rinçage des draps, des serviettes et des pyjamas souillés, etc.). Ne lui présentez pas ces tâches comme une punition : offrez-lui plutôt de vous aider (il se sentira moins coupable).
Un peu de soutien
Le fait de mouiller son lit est frustrant et pénible pour l’enfant aussi.
  • Félicitez-le lorsqu’il ne mouille pas son lit la nuit.
  • Soutenez-le. Dites-lui que vous savez que ce n’est pas sa faute et que beaucoup d’enfants mettent du temps à contrôler ce genre de situation.
  • Ne vous attendez pas à trop, trop vite. Ne le punissez pas et ne l’humiliez pas. Cela ne ferait qu’empirer les choses.
  • Si votre enfant commence à avoir honte de mouiller son lit ou si vous pensez que la situation dure depuis trop longtemps, consultez son pédiatre pour qu’il vous donne des conseils plus spécifiques.

Comment traiter?

Puisque l’énurésie nocturne n’est pas une maladie, elle ne nécessite généralement pas de traitement médical. Cependant, certains enfants peuvent bénéficier d’un petit coup de pouce, surtout lorsqu’ils ont plus de 6 ans et que le fait de mouiller leur lit les embarrasse : par exemple, lorsqu’ils rendent visite à leur famille ou à des amis, lorsqu’ils séjournent dans un camp de vacances... Le médecin pourrait vous conseiller les traitements suivants :

  • L’alarme « pipi ». Il s’agit d’un dispositif qui déclenche une alarme lorsque l’enfant commence à uriner. Le but est d’apprendre au petit à se réveiller lorsque sa vessie est pleine. Ce type d’appareil est efficace à long terme pour environ 50 % des enfants. Cependant, l’alarme réveille généralement toute la maisonnée : elle n’est donc pas pratique si votre petit va dormir chez un ami ou s’il est à un camp de vacances.
  • Les médicaments. Le médecin prescrit parfois de l’acétate de desmopressine (ou DDAVP), un médicament qui réduit la production d’urine durant la nuit. Cette substance peut être utile dans des situations spéciales (séjour chez un ami ou dans un camp). Elle peut, cependant, causer des effets indésirables : mal de tête ou de ventre, voire convulsions si l’enfant absorbe trop de liquide. Dans certains cas, le médecin prescrit aussi de l’imipramine (un antidépresseur) ou un anticholinergique (un médicament qui s’oppose à l’action de l’acétylcholine, un neurotransmetteur). Tous ces médicaments peuvent avoir des effets indésirables, et leur efficacité n’est pas garantie.

Comment prévenir?

Vous ne pouvez prévenir l’énurésie nocturne.

 

Naitre et grandir.com

      Révision scientifique : Équipe de recherche: Isabelle Marc, MD
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Juillet 2011

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • KidsHealth, Parents. « Bedwetting ». www.kidshealth.org
  • Mayo clinic. « Bedwetting ». www.mayoclinic.com
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE, Soins de nos enfants. « Mouiller son lit (l’énurésie nocturne) ». www.cps.ca

À lire aussi