La coqueluche

La coqueluche

Les symptômes

Votre enfant :

  • présente les symptômes d’un rhume (fièvre, toux sèche, nez qui coule) depuis 1 ou 2 semaines;
  • a de fortes quintes de toux qui lui occasionnent des périodes de quasi-étouffement; son visage devient rouge et ses yeux larmoient au moment où les symptômes du rhume s’atténuent;
  • émet un son semblable au chant du coq lorsqu’il inspire à la suite d’une quinte de toux;
  • a peut-être des nausées et vomit à la suite d’une quinte de toux;
  • n’a pas l’air trop malade en dehors des quintes de toux.

Consultez le médecin si votre enfant :

  • pourrait avoir contracté la coqueluche;
  • a été en contact avec un enfant infecté (même s’il a été vacciné).

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si votre enfant :

  • a beaucoup de mal à respirer (respiration superficielle, arrêts respiratoires, teint grisâtre, lèvres ou ongles bleus);
  • a des convulsions (yeux révulsés, mouvements incontrôlables des membres, évanouissement).


Qu’est-ce que la coqueluche?

La coqueluche est une infection très contagieuse des voies respiratoires supérieures causée par une bactérie (Bordetella pertussis). Elle se caractérise par de fortes quintes de toux et par l’émission d’un son caractéristique lorsque l’enfant reprend enfin sa respiration : ce son ressemble au chant du coq, d’où le nom de la maladie. Le nom anglais de la coqueluche (whooping cough) traduit mieux le son (WHOOO...) fait au moment d’inspirer après une quinte.

En raison de sa toux importante, l’enfant a le sentiment d’étouffer; il a le visage tout rouge et les yeux larmoyants. Sa toux est généralement suivie d’un effort de vomissement. La vaccination ne protège pas entièrement contre la coqueluche, mais elle peut en atténuer les manifestations (voir Comment prévenir?).

Âge : la coqueluche peut frapper à tout âge, mais la maladie est plus grave chez les enfants de moins de 12 mois.
Durée de la maladie : la coqueluche dure de 1 à 3 mois et se déroule en 3 phases.
  • Phase 1 : l’enfant présente les symptômes du rhume commun pendant 1 ou 2 semaines.
  • Phase 2 : durant les 2 à 4 semaines suivantes, les symptômes du rhume sont atténués, mais l’enfant a de longues quintes d’une toux grasse. Elles le laissent épuisé et à bout de souffle; elles peuvent aussi l’amener à vomir. Cependant, il peut se sentir relativement bien entre les quintes.
  • Phase 3 : de façon générale, l’enfant est moins malade, mais ses quintes de toux peuvent persister durant 1 ou 2 semaines, parfois plus.
Période de contagion : la maladie est le plus contagieuse durant sa première phase et jusqu’à deux semaines après le début des quintes de toux. Le traitement antibiotique réduit la période de contagion. L’enfant sera contagieux de 4 à 7 jours après le début du traitement.
Quarantaine : l’enfant doit être gardé à la maison. S’il se sent assez bien, il peut retourner à l’école ou à la garderie au bout de 5 jours de traitement antibiotique. Toutefois, certains enfants ont besoin de se reposer et de réduire leurs activités plus longtemps.
Mode de transmission : par des gouttelettes de sécrétion en suspension dans l’air lorsqu’une personne infectée éternue, tousse ou postillonne; par contact direct ou indirect avec la salive d’une personne infectée (jouets, ustensiles de cuisine, mains, etc.).
Période d’incubation : de1 à 2 semaines.

Complications

Dans certains cas, la coqueluche peut entraîner des complications graves (pneumonie, otite, détresse respiratoire, déshydratation, convulsions, dommages au cerveau), surtout chez les jeunes enfants ou chez ceux qui n’ont pas été vaccinés. Les bébés de moins de 6 mois doivent souvent être hospitalisés en cas de coqueluche. Les enfants plus âgés souffrent parfois de fêlures ou de fractures des côtes, d’une hernie ou d’un affaissement pulmonaire (appelé pneumothorax) en raison de leurs quintes de toux violentes.

Comment traiter?

La prescription du médecin

La coqueluche doit être traitée par des antibiotiques spécifiques prescrits par un médecin. Le traitement antibiotique dure généralement de 7 à 14 jours. Afin d’éviter une rechute et pour prévenir l’antibiorésistance, il est important de prendre ses antibiotiques pendant toute la période prescrite, même si l’enfant se sent mieux.

L’antibiotique peut réduire la durée de la maladie et l’intensité des symptômes s’il est prescrit tôt (dès les premiers symptômes d’un gros rhume). Cependant, comme il est rare que la coqueluche soit reconnue pendant sa première phase, l’utilité principale de l’antibiothérapie est de minimiser les risques de contagion, très élevés. Il est même recommandé de traiter par un antibiotique tous les membres de la famille.

Les enfants de moins de 6 mois doivent souvent être hospitalisés en cas de coqueluche, parce qu’ils risquent davantage de souffrir de complications graves.

Soins et conseils pratiques

  • Favorisez les activités calmes. S’il n’est pas nécessaire que votre enfant garde le lit toute la journée, il doit se reposer.
  • Donnez-lui souvent à boire : de l’eau, du jus, de la soupe. Évitez les jus trop acides (orange, limonade, raisin), qui accentuent le mal de gorge.
  • Offrez-lui des aliments nutritifs en petites quantités, 5 ou 6 fois par jour, s’il a peu d’appétit.
  • Évitez de lui donner des médicaments et des sirops contre la toux. Ils sont inefficaces et pourraient même lui nuire.
  • Si l’air est sec, utilisez un humidificateur, de préférence à vapeur froide. Évitez les vaporisateurs ou les humidificateurs à vapeur chaude à cause des risques de brûlures. Nettoyez fréquemment l’appareil afin de prévenir sa contamination par des bactéries ou des champignons.
  • Évitez d’exposer votre enfant à de la fumée de tabac, ou à celle d’un poêle à bois ou d’un foyer.
  • Pour calmer une quinte de toux nocturne, emmenez votre enfant à la salle de bains, fermez la porte et laissez couler de l’eau chaude de la douche durant quelques minutes. Restez avec lui durant une vingtaine de minutes. Faites-lui la lecture, bercez-le, distrayez-le en attendant que ses voies respiratoires se calment.

Comment prévenir?

La vaccination demeure le meilleur moyen prévenir la coqueluche. Au Canada, elle se donne en 6 doses, généralement en association avec d’autres vaccins. Le vaccin DCaT-Polio-Hib (diphtérie (D), coqueluche (Ca), tétanos (T), poliomyélite (Polio) et Haemophilus influenzae de type b (HiB)) est administré à l’âge de 2 mois, de 4 mois, de 6 mois et de 18 mois; le vaccin DCaT-Polio, entre 4 ans et 6 ans, et le vaccin DCaT, entre 14 et 16 ans.

 

Naitre et grandir.com

      Révision scientifique : Dr Louis Geoffroy, pédiatre
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Février 2008

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • KIDSHEALTH. Parents. Infections. Lung & Respiratory Infections. « Whooping Cough (Pertussis) ». www.kidshealth.org
  • LABBÉ, Jean (Dr). Bulletins pédiatriques. Votre enfant de la naissance à 5 ans. Faculté de médecine, Université Laval, Québec, 2006.
  • MAYO CLINIC. « Whooping cough ». www.mayoclinic.com
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • EVERYDAY HEALTH. Family and Parenting. « Whooping cough » www.everydayhealth.com
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche acellulaire (dTca) ». www.soinsdenosenfants.cps.ca

À lire aussi