Saignements durant la grossesse: un signal d'alarme

Saignements durant la grossesse: un signal d'alarme

Les saignements vaginaux en début de grossesse sont fréquents, mais lorsqu’ils surviennent après le 1er trimestre, cela n’est pas normal.

Saignements au cours des premiers mois

En début de grossesse, il est fréquent que les femmes enceintes aient des saignements. Ils sont en général peu abondants, ne s’intensifient pas et ne durent pas. Dans ces circonstances, la grossesse se poursuit normalement et il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Si la présence de sang vous préoccupe ou si elle s’intensifie, contactez votre professionnel de la santé. Il vous posera quelques questions et vous fera subir un examen afin d’évaluer la situation et ainsi mieux vous guider pour la suite.

Toutefois, vous devez vous rendre à l’urgence immédiatement si vous notez l’un des symptômes suivants :

  • étourdissements ou évanouissement;
  • douleurs sévères d’un côté de l’abdomen (ventre);
  • douleurs aux épaules;
  • pendant 2 à 3 heures consécutives, saignements abondants imbibant en 1 heure 2 serviettes hygiéniques régulières ou 1 maxi-serviette.

Saignements après 14 semaines

Avoir des saignements vaginaux après le 1er trimestre doit être considéré comme un signal d’alarme : bien que cela ne représente pas toujours un risque pour la grossesse, ce n’est pas normal. Une évaluation est donc nécessaire.

En effet, lorsque les saignements proviennent du placenta, des complications peuvent survenir. Il est donc important qu’un professionnel de la santé fasse un suivi.

Si le saignement est rouge clair et qu’il est suffisamment abondant pour que vous soyez obligée de porter une serviette hygiénique, vous devez consulter un professionnel de la santé. Il est possible qu’on vous fasse une échographie afin de savoir d’où provient le saignement.

Toutefois, sachez que le col de votre utérus est plus fragile, car il est très vascularisé durant la grossesse. Ainsi, un saignement léger qui surviendrait après un examen gynécologique ou une relation sexuelle ne devrait pas vous inquiéter.

 

Si vous êtes inquiète à propos de quoi que ce soit, communiquez avec Info-Santé (811) ou avec votre professionnel de la santé. En cas d’urgence, rendez-vous directement à l’hôpital. À la fin de votre grossesse, vous pouvez aussi communiquer avec le département d’obstétrique de votre hôpital.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Lise Ross, infirmière, M.Sc., Centre des naissances du CHUM
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Août 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca.
  • LADEWIG, Patricia et al. Soins infirmiers en périnatalité. 4e édition, Montréal, éditions ERPI, 2010, 1 050 pages.

 

À lire aussi