Grossesse et maladies contagieuses: cinquième maladie, varicelle, rougeole et grippe

Grossesse et maladies contagieuses: cinquième maladie, varicelle, rougeole et grippe

Les femmes enceintes craignent souvent les infections, particulièrement celles qui affectent en général les enfants et qui provoquent des éruptions cutanées (rougeurs ou petits boutons). Heureusement, toutes les maladies contagieuses ne posent pas un risque pour la femme enceinte ou le foetus. Il est toutefois nécessaire de savoir lesquelles représentent un danger de complications afin de prendre les précautions qui s’imposent.



Cinquième maladie (ou érythème infectieux ou parvovirus B19)

Si vous avez déjà eu la cinquième maladie, vous et votre foetus êtes protégés contre cette maladie, car votre organisme possède déjà les anticorps nécessaires pour la combattre. C’est d’ailleurs le cas de plus de la moitié des femmes enceintes en Amérique du Nord.

Cependant, si vous n’êtes pas protégée et que vous contractez la cinquième maladie avant la 20e semaine de grossesse, vous pourriez la transmettre à votre foetus. Cette infection peut parfois causer une anémie sévère chez le foetus et provoquer une fausse couche. Les risques de transmission et de complications associés à la cinquième maladie sont toutefois presque inexistants après la 20e semaine. Par ailleurs, aucune malformation congénitale n’a été, jusqu’à maintenant, associée à la cinquième maladie.

Il peut toutefois être difficile de savoir si vous avez déjà eu la cinquième maladie, car cette infection passe parfois inaperçue et peut être confondue avec un rhume ou une grippe. Le seul moyen de savoir si vous êtes protégée contre cette infection est de faire une prise de sang.

La cinquième maladie affecte principalement les enfants d’âge scolaire et est, en général, sans danger. Les symptômes sont habituellement légers : fièvre, toux, nez qui coule, mais surtout joues très rouges et rougeurs sur le tronc, les bras et les jambes.

Si un enfant de votre entourage a contracté la cinquième maladie, communiquez avec le professionnel de la santé qui suit votre grossesse. Selon votre situation, il pourrait vouloir vérifier si vous êtes protégée contre cette infection et vous faire passer des tests. Si vous n’avez pas d’anticorps, il pourrait aussi souhaiter vous examiner plus souvent afin de suivre de plus près l’évolution de votre foetus.

Varicelle

La varicelle est habituellement sans danger chez les enfants, mais elle peut causer des complications, autant pour la mère que pour le foetus, lorsqu’elle est contractée durant la grossesse. Les femmes enceintes nées en Amérique du Nord ont toutefois peu de chances de l’attraper, car 90 % d’entre elles sont déjà protégées contre cette maladie. De plus, si les enfants côtoyant les femmes enceintes sont vaccinés contre la varicelle, elles courent moins de risque d’y être exposées.

Que faire si vous êtes en contact avec quelqu’un qui a la varicelle?

  • Vous avez déjà eu la varicelle : soyez sans crainte, car aucune complication ne nuira au développement de votre foetus.
  • Vous ne savez pas si vous avez déjà eu la varicelle : si vous n’avez pas été vaccinée contre cette infection, communiquez avec votre médecin dans les 48 heures. Grâce à une prise de sang, il pourra vérifier si vous avez les anticorps nécessaires pour combattre cette maladie.
  • Vous n’avez jamais eu la varicelle : le médecin vous prescrira l’injection d’anticorps afin de réduire l’intensité de la maladie ou de l’éviter totalement.

Le professionnel de la santé qui suit votre grossesse pourrait, selon votre situation, vous suggérer de vous faire vacciner contre la varicelle après votre accouchement.

Rubéole
Le meilleur traitement contre la rubéole est la prévention par la vaccination. La vaccination contre la rubéole a permis de presque éliminer cette maladie au Québec et au Canada. Les femmes enceintes sont d’ailleurs testées en début de grossesse afin de savoir si elles possèdent les anticorps contre cette maladie. Lorsque ce n’est pas le cas, elles sont encouragées à se faire vacciner après leur accouchement afin d’être bien protégées advenant une autre grossesse.

Rougeole

La rougeole est une infection très contagieuse, mais de plus en plus rare. Généralement sans danger pour les enfants, elle peut toutefois causer des complications chez les femmes enceintes qui l’attrapent : forme plus grave de la maladie et possibilité de faire une fausse couche, d’accoucher prématurément ou de donner naissance à un bébé de faible poids. Jusqu’à maintenant, aucune malformation congénitale n’a toutefois été associée à la rougeole chez la femme enceinte.

Communiquez avec votre médecin, le CLSC de votre région ou Info-Santé (811) si une personne de votre entourage a attrapé la rougeole. Votre médecin ou l’infirmière à qui vous parlerez évaluera si vous avez les anticorps nécessaires pour vous protéger contre cette infection. Si ce n’est pas le cas, une injection d’anticorps pourrait être recommandée afin de prévenir ou d’atténuer la maladie. Pour être efficace, cette injection doit être donnée dans les 7 jours suivant le contact avec la personne malade.

Si vous attrapez la rougeole pendant votre grossesse, consultez un médecin sans tarder. Après examen, il pourra vous proposer un traitement pour faire baisser la fièvre et réduire le risque de complications.

Influenza (grippe)

Pendant la grossesse, les complications et les hospitalisations liées à la grippe surviennent principalement au 3e trimestre, mais aussi en cours de 2e trimestre. En plus de nuire à la santé de la femme enceinte, la grippe peut être transmise au nouveau-né.

Pour éviter ces situations, vous devriez vous faire vacciner contre la grippe durant le 2e trimestre, soit à partir de la 13e semaine de grossesse. Par contre, si vous souffrez d’un problème de santé chronique, vous devriez le faire dès le 1er trimestre.

Autres maladies contagieuses

Côtoyer une personne souffrant d’une maladie contagieuse ne constitue pas toujours un danger pour le foetus. Par exemple, si vous êtes en contact avec quelqu’un qui a la roséole, la maladie « pieds-mains-bouche », les oreillons, la coqueluche ou la scarlatine, ne vous inquiétez pas. Votre enfant à naître ne court aucun risque.

Par contre, si vous croyez avoir contracté l’une de ces maladies contagieuses, consultez un médecin. Après avoir établi son diagnostic, il pourra vous faire ses recommandations et vous suggérer le traitement approprié pour réduire l’inconfort lié à la fièvre et aux autres symptômes dont vous souffrez.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Lise Ross, infirmière, M.Sc., Centre des naissances du CHUM
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca.
  • LADEWIG, Patricia et al. Maternal & Child Nursing Care. 3e édition, Upper Saddle River, Prentice Hall, 2011, 2 016 pages.

 

À lire aussi