Contractions avant la 37e semaine: un signal d'alarme

Contractions avant la 37e semaine: un signal d'alarme

Des contractions utérines ou des douleurs régulières ressenties avant 37 semaines de grossesse peuvent indiquer un travail prématuré. Ces sensations s’accompagnent souvent de pertes vaginales plus abondantes, ressemblant à de la gélatine épaisse. Comme les contractions font travailler le col de l’utérus et que le col peut commencer à s’effacer (à s’amincir), il est possible que ces pertes soient en fait le bouchon muqueux qui se détache.

Si vous croyez avoir de vraies contractions avant votre 37e semaine de grossesse, communiquez rapidement avec votre médecin, votre sage-femme ou une infirmière de l’hôpital où vous avez choisi d’accoucher.

Dans certains cas, il est possible d’arrêter un travail prématuré, à condition de consulter rapidement.



Les vraies contractions

Les vraies contractions utérines sont régulières, durent au moins 30 secondes et augmentent en intensité et en fréquence. Elles s’accompagnent d’un durcissement de l’utérus et sont de plus en plus douloureuses. La douleur ressentie lors des premières contractions peut être comparée à celle des crampes menstruelles.

Si vous ressentez de véritables contractions à partir de la 37e semaine, ne vous inquiétez pas. C’est probablement votre travail qui commence.

Les fausses contractions

Il se peut toutefois que les contractions que vous ressentiez ne soient pas de vraies contractions. Plusieurs femmes ressentent, tout au long de leur grossesse, des contractions irrégulières qui ne sont pas liées au travail. Ce sont les contractions de Braxton-Hicks. Il est possible que vous les ressentiez si vous avez changé de position rapidement, si vous êtes restée debout longtemps ou si vous avez fait un effort physique (ex. : monter les marches d’un escalier). Pour certaines femmes, ces contractions sont inconfortables alors que, pour d’autres, elles ne le sont pas. Consultez notre fiche sur les contractions pour bien connaître les différences entre les vraies et les fausses contractions.

C’est bébé qui bouge!
Si vous ressentez de petites décharges électriques près du col de l’utérus, des spasmes de quelques secondes rappelant des crampes menstruelles ou une pression sur la vessie, sachez que ce ne sont pas des contractions. Il s’agit plutôt de sensations causées par les mouvements de votre bébé.

Différences entre les contractions et les maux de ventre

Certains maux de ventre reliés à des troubles de santé peuvent parfois passer pour des contractions, par exemple les brûlures d’estomac, les crampes à l’intestin, l’infection urinaire et les douleurs ligamentaires. Voici donc quelques indications pour vous aider à bien les différencier.

  • Brûlures d’estomac : vous éprouvez une sensation de brûlure dans le haut du ventre (au niveau de l’œsophage) en raison du surplus d’acidité.
  • Crampes à l’intestin : elles se manifestent par une douleur présente partout dans le ventre. Elles peuvent être causées par la diarrhée ou la constipation.
  • Infection urinaire : en plus des symptômes habituels (envie pressante et fréquente d’uriner, sensation de brûlure lorsque vous urinez, urine en petite quantité), cette infection peut provoquer un mal de ventre ou de dos. Il est très important de consulter un médecin si vous croyez souffrir d’une infection urinaire.
  • Douleur ligamentaire : vous ressentez un étirement ou une douleur inconfortable dans le bas de votre ventre. La douleur ligamentaire se manifeste principalement lorsque vous faites certains mouvements, un effort physique ou une longue marche, et même lorsque vous vous tournez dans votre lit la nuit. Sans danger pour vous et votre bébé, cette douleur apparaît plus souvent à la deuxième grossesse.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Lise Ross, infirmière, M.Sc., Centre des naissances du CHUM
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Août 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca.
  • SOCIÉTÉ DES OBSTÉTRICIENS ET GYNÉCOLOGUES DU CANADA. Partir du bon pied. Mississauga, éditions Wiley, 2010, 235 pages.
  • LADEWIG, Patricia et al. Maternal & Child Nursing Care. 3e édition, Upper Saddle River, Prentice Hall, 2011, 2 016 pages.

 

À lire aussi