Laisser un enfant seul à la maison

Laisser un enfant seul à la maison

À partir de quand un enfant peut-il rester seul à la maison? Il n’y a pas d’âge minimum. Tout dépend du contexte et de la maturité de l’enfant.

À quel âge un enfant peut-il rester seul à la maison? Au Québec, contrairement à la croyance populaire, la loi ne précise pas d’âge dans ce cas. Tout dépend du contexte et de la maturité de l’enfant.

Un parent est toutefois responsable de la sécurité physique et psychologique de son enfant mineur. Il doit donc faire preuve de jugement. Cependant, il n’est pas toujours facile de déterminer si un enfant est prêt à rester seul et si le moment est bien choisi. Voici les recommandations des spécialistes pour vous aider à prendre la bonne décision.



Recommandations de base

Les spécialistes s’entendent pour dire qu’un enfant ne peut pas rester seul, même pour de brèves périodes, avant l’âge de raison, c’est-à-dire autour de 7 ans. Pour sa part, le Conseil canadien de la sécurité recommande de ne pas laisser un enfant de moins de 10 ans seul, ni un enfant de moins de 12 ans en surveiller un autre. Il est bon d’ailleurs de rappeler que la Direction de la protection de la jeunesse peut enquêter si elle reçoit une plainte à propos d’un enfant de moins de 12 ans laissé seul.

Toutefois, différents facteurs doivent être considérés.

  • La personnalité de l’enfant. Certains enfants sont plus matures et plus responsables que d’autres. Ils font preuve d’une plus grande autonomie et ont de l’initiative dans leur quotidien à la maison.
  • La durée de l’absence des parents et le moment de la journée. Un enfant ne peut pas rester seul trop longtemps, mais s’il est préparé graduellement à l’autonomie en étant laissé seul, de jour, pour de courtes périodes, il en tirera profit. Par exemple, lorsque vous sentez que votre enfant est prêt à vivre cette étape, il pourrait d’abord être seul à la maison pour 10 minutes pendant que vous faites une commission ou pour 30 minutes entre son retour de l’école et votre retour du travail. Bien sûr, dans un tel cas, il convient de prendre des mesures pour assurer sa sécurité. Par ailleurs, il est important de mentionner que les enfants vivent davantage d’insécurité en étant seuls à la maison en soirée. Ce moment de la journée serait donc à éviter dans ce processus vers l’autonomie. De plus, dans le cas d’une absence plus longue, un enfant de moins de 12 ans doit être sous la supervision d’une personne responsable et compétente.
  • Un encadrement adéquat. Faire confiance à l’autonomie d’un enfant ne signifie pas le laisser entièrement responsable de lui-même. Il doit pouvoir compter sur un soutien en cas d’urgence ou de détresse. Par exemple, il doit pouvoir communiquer avec vous, un voisin ou un membre de la famille qui est tout près. De plus, un enfant qui doit rester seul à la maison, même brièvement, doit recevoir des consignes de sécurité et suivre des règles précises, comme de revenir directement à la maison après l’école, de ne pas répondre à la porte ou de ne pas mentionner au téléphone qu’il est seul à la maison.

Comment évaluer si l’enfant est prêt à rester seul?

Si vous devez vous absenter et envisagez de laisser votre enfant seul, voici quelques questions à vous poser avant de prendre une décision.

  • A-t-il l’habitude de suivre et de respecter les consignes?
  • Vit-il des inquiétudes ou manque-t-il de confiance en lui?
  • Sait-il clairement comment occuper son temps pendant votre absence?
  • A-t-il tendance à faire des bêtises lorsqu’il est seul?
  • Comment réagit-il devant un imprévu, en général?
  • Peut-il communiquer avec vous ou pouvez-vous communiquer avec lui pendant votre absence?
  • Y a-t-il une personne de confiance qui peut se rendre chez vous rapidement (voisin, ami) en cas de besoin?

Ne blâmez pas votre enfant s’il ne se sent pas prêt. Chaque enfant est différent et évolue à son propre rythme. Dans le doute, demandez plutôt à quelqu’un de confiance de rester avec lui en votre absence.

Les précautions à prendre si l’enfant doit rester seul

Si vous décidez de laisser votre enfant seul pour un court moment, assurez-vous de prendre toutes les mesures nécessaires à sa sécurité. Il est important de prendre ces précautions même pour une courte absence. Un accident ou un incident fâcheux peut arriver à tout moment.

À votre retour, informez-vous pour savoir si tout s’est bien passé. Assurez-vous que votre enfant est à l’aise avec son autonomie et qu’il ne vit pas d’insécurité.
  • Assurez-vous que votre enfant connaît le numéro de téléphone pour communiquer avec vous en tout temps. Il doit aussi pouvoir compter sur un voisin ou une personne fiable qui habite tout près.
  • Limitez la durée de votre absence selon l’âge de votre enfant.
  • Donnez à votre enfant des consignes de sécurité qui sont claires. Par exemple, rappelez-lui de verrouiller les portes et de ne pas ouvrir aux étrangers.
  • Assurez-vous qu’il sait quoi faire en cas d’urgence (incendie, blessure ou autre).
  • Expliquez-lui qu’il ne doit jamais dire qu’il est seul lorsqu’il répond au téléphone ou à des messages sur Internet. Il devrait plutôt dire que l’adulte avec lui est occupé. Idéalement, équipez-vous d’un afficheur et d’une boîte vocale et dites à votre enfant de ne répondre qu’à vous.
  • Rangez tout le matériel et les produits potentiellement dangereux (alcool, allumettes, produits toxiques, etc.) dans un lieu sûr, hors de portée des enfants. Cela inclut les armes à feu.
  • Préparez avec votre enfant une trousse de premiers soins de base, ainsi qu’une trousse de secours en cas de panne d’électricité (lampe de poche et piles de rechange pour les appareils de la maison).
  • S’il rentre seul à la maison après l’école, demandez-lui de vous appeler ou d’appeler une personne de confiance dès son arrivée et de ne pas traîner à l’extérieur.
  • Laissez-lui des tâches ou des activités à faire, afin qu’il ne se sente pas laissé à lui-même. Suggérez-lui de faire ses devoirs, de mettre la table pour le souper ou de ranger sa chambre.
  • Il peut être utile d’inscrire votre enfant à un cours de Secouristes avertis de la Croix-Rouge conçu spécialement pour les enfants.

 

Secouristes avertis de la Croix-Rouge pour les enfants
Ce programme de secourisme, conçu pour les enfants, comprend 4 niveaux :
  • le niveau 1, pour les 5-6 ans (durée de 1 heure);
  • le niveau 2, pour les 6-8 ans (durée de 2 heures);
  • le niveau 3, pour les 8-10 ans (durée de 3 heures);
  • le niveau 4, pour les 10-12 ans (durée de 4 heures).
Ce cours apprend à l’enfant à déterminer quelles situations sont potentiellement dangereuses, à faire preuve de prudence, à demander de l’aide et à savoir comment réagir en cas de danger.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mars 2016

 

Photo : iStock.com/Sneksy

Ressources et références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CONSEIL CANADIEN DE LA SÉCURITÉ. Ce qu’il faut enseigner aux enfants au sujet des étrangers. canadasafetycouncil.org
  • CONSEIL CANADIEN DE LA SÉCURITÉ. Liste de vérification pour enfants seuls à la maison. canadasafetycouncil.org
  • CONSEIL CANADIEN DE LA SÉCURITÉ. « Seuls à la maison. Les enfants à clé », Prévention au Canada, vol. 53, no 4, octobre 2009, p. 6. canadasafetycouncil.org
  • CÔTÉ, Nathalie. « Petits soins. À quel âge peut-il se garder seul? », La Presse+, 29 avril 2013. plus.lapresse.ca
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Secouristes avertis. www.croixrouge.ca
  • FÉDÉRATION CANADIENNE DES SERVICES DE GARDE À L’ENFANCE. Rester seul à la maison. 2001. www.cccf-fcsge.ca
  • GALIPEAU, Silvia. La Presse. Enfants : à quel âge, l’autonomie? 27 juillet 2015. www.lapresse.ca
  • LACHEREF, Isabelle. Dossier familial. À quel âge peut-on laisser un enfant seul? 17 mai 2010. www.dossierfamilial.com

À lire aussi