Le plan d'intervention

Le plan d'intervention

Le plan d’intervention est un outil utilisé pour répondre aux besoins d’un enfant en difficulté.

Si un enfant a un problème de comportement qui persiste à la garderie (il mord, pousse les autres ou a de la difficulté à partager les jouets en garderie), un plan d’intervention peut l’aider à faire face à ces défis. Les parents ont alors un rôle important à jouer dans cette démarche.



Qu’est-ce qu’un plan d’intervention?

Le plan d’intervention est un des outils utilisés dans les garderies pour comprendre et répondre aux besoins particuliers d’un enfant qui vit des difficultés, notamment en ce qui concerne son comportement. Le plan d’intervention peut aussi aider un enfant qui a du mal à se faire des amis ou qui a de la difficulté à participer aux activités offertes. Enfin, les services de garde peuvent également proposer un plan pour aider un enfant avec des incapacités physiques ou cognitives à s’intégrer au groupe et aux activités.

La mise au point d’un plan d’intervention repose sur le partage des connaissances de ceux qui prennent soin de l’enfant. Les parents devraient donc collaborer avec les éducatrices et les professionnels pour trouver ce qui convient le mieux aux besoins de leur enfant. Le but est de le soutenir dans son développement et de l’aider à profiter de son expérience à la garderie.

Le rôle du parent dans le plan d’intervention

Il n’est pas facile d’apprendre que la garderie veut mettre en place un plan d’intervention pour son enfant. Comme parent, vous pouvez ressentir de la culpabilité, de la frustration ou même de la colère. C’est normal, personne n’aime entendre que son enfant vit des difficultés. Rappelez-vous que si une éducatrice vous propose de participer à un plan d’intervention, cela ne veut pas dire que vous avez mal joué votre rôle de parent. Les difficultés d’un enfant peuvent avoir plusieurs causes. De plus, intervenir tôt permet souvent d’éviter que la situation s’aggrave.

Si vous avez des préoccupations au sujet du développement ou du comportement de votre enfant, vous pouvez demander s’il y a lieu d’établir un plan d’intervention pour lui.

Pour le bien de votre enfant, vous devriez donc participer à la mise au point du plan d’intervention même si la difficulté de votre tout-petit ne se manifeste qu’à la garderie et pas à la maison. En parlant avec le personnel du milieu de garde, vous pourrez mieux comprendre ce qui les inquiète. Si vous n’êtes pas d’accord sur certains aspects du plan ou sur sa nécessité, vous aurez la chance de donner votre point de vue.

Mettre au point le plan d’intervention

Voici les principales étapes d’un plan d’intervention.

  • Observer le comportement de l’enfant à la garderie et à la maison.
    Comme vous connaissez bien votre enfant, vos observations servent à mieux identifier ses besoins et à avoir une vision claire de la situation.
  • Identifier les forces, les habiletés et les besoins de l’enfant.
    Par ses gestes, un enfant cherche avant tout à combler ses besoins. Par exemple, un tout-petit qui pousse les autres pour prendre les jouets est souvent un enfant qui n’a simplement pas encore appris à demander ou à attendre son tour.
  • Déterminer les objectifs à atteindre et les moyens pour aider l’enfant à combler son besoin.
    L’objectif visé est souvent de l’encourager à adopter un comportement, par exemple, apprendre à demander au lieu de crier. Si vous intervenez de la même manière que l’éducatrice pour atteindre le même objectif, il sera plus facile pour votre enfant d’apprendre le nouveau comportement.
Est-ce que votre enfant doit être mis au courant?
Vous pouvez lui dire que vous avez parlé avec son éducatrice et qu’ensemble, vous avez décidé de l’aider à apprendre tel ou tel geste. Le but n’est pas de lui faire des reproches, mais de lui démontrer votre confiance en ses capacités. Dites par exemple : « Actuellement, c’est difficile pour toi de respecter les consignes, mais je sais que tu es capable d’y arriver et nous allons t’aider. »

 

Naitre et grandir.com

Recherche et rédaction : Gilles Cantin, professeur spécialisé en éducation à la petite enfance
Adaptation web :
Équipe Naître et grandir
Février 2015

 

Référence

Il existe au Québec plusieurs types de services de garde (CPE, garderies privées subventionnées ou non, garde en milieu familial et halte-garderie). Dans le but d’alléger le texte, nous avons choisi de privilégier les termes « garderie » et « service de garde » pour représenter les différents milieux de garde québécois.

__________________

  • GOUPIL, Georgette. Plans d’intervention, de services et de transition. Gaëtan Morin, 2004, 228 p.

 

À lire aussi