Garderie: une nouvelle éducatrice

Garderie: une nouvelle éducatrice

Au fil du temps, un enfant établit un lien de confiance et une grande complicité avec son éducatrice. À la garderie, elle représente la stabilité et assure en grande partie la sécurité émotionnelle de l’enfant. En effet, la stabilité et la continuité sont essentielles pour un tout-petit. Le changement d’éducatrice ou de groupe peut donc être stressant pour lui et provoquer quelques résistances.

Il se peut que votre enfant ne se sente pas à l’aise avec sa nouvelle éducatrice au début, et c’est tout à fait normal. Il connaissait bien son ancienne éducatrice et elle le connaissait bien aussi. Ce changement est alors perçu comme une perte. Une telle situation est difficile pour l’enfant et ses parents, ainsi que pour la nouvelle éducatrice.

Bâtir une relation de confiance

Vous ne pouvez pas forcer votre enfant à « aimer son éducatrice ». Il faut lui laisser le temps d’apprendre à la connaître. Établir une relation de confiance avec une nouvelle éducatrice peut d’ailleurs prendre quelques semaines. Une attitude ouverte et attentive de la part de la nouvelle éducatrice aidera votre enfant à se sentir en confiance avec elle. Comme parent, tentez aussi d’être ouvert à cette nouvelle relation. Plus votre enfant sentira que vous faites confiance à cette nouvelle éducatrice, plus il comprendra qu’il peut lui aussi créer un lien avec elle.

Proposez à l’éducatrice et à votre enfant d’utiliser un objet transitionnel (ex. : une doudou) pour l’aider à le rassurer dans cette nouvelle étape.

Par ailleurs, votre enfant n’est pas seul pendant cette période de transition. Les autres personnes du service de garde avec lesquelles il a développé une relation de confiance (ex. : éducatrices remplaçantes, cuisinier, etc.) contribuent à le rassurer. Ses amitiés avec les autres enfants de la garderie sont aussi des points de repère sécurisants pour lui.

Votre enfant pourrait toutefois manquer d’entrain, ne plus s’intéresser aux jeux, sembler plus triste ou dire des phrases comme : « Je n’aime plus aller à la garderie » ou « Je n’aime pas ma nouvelle éducatrice ». C’est sa façon de vous dire qu’il vit une période difficile et qu’il a besoin de votre aide pour s’adapter à ce changement. Prenez donc le temps de lui montrer que vous comprenez son message. « Ce n’est pas facile pour toi de changer de groupe et je te comprends. » Il réalisera que ce moment ne durera pas toujours.

Conseils pour aider votre enfant à s’adapter

  • Informez-vous régulièrement des changements à venir à la garderie. Expliquez ensuite à votre enfant ce qui va se produire pour l’aider à se préparer. Cela contribuera à le rassurer. Par exemple, dites : « Dans quelques jours, tu vas changer de local. Certains de tes amis vont demeurer dans ton ancien groupe, mais d’autres vont changer de groupe avec toi. »
  • Nommez les sentiments que vous décodez chez lui, par exemple : « Tu t’ennuies de ton ancien groupe… » Cela aide votre enfant à mettre des mots sur ce qu’il ressent.
  • Prenez le temps de bien écouter votre enfant et de comprendre ses comportements. Pour un tout-petit, le simple fait de se sentir écouté est déjà réconfortant en soi. Reformulez ce que vous comprenez de la situation dans vos propres mots.
  • Discutez de la situation avec son éducatrice. Ensemble, vous pourrez partager vos observations et ainsi mieux comprendre les réactions de votre enfant. Il sera alors beaucoup plus facile de trouver des moyens de le réconforter, de l’aider et de mettre en place des solutions qui aideront tout le monde à s’adapter à la nouvelle situation.

 

Les effets positifs d’un changement de groupe
Même s’il vit un stress, votre enfant apprendra à connaître d’autres personnes et deviendra ainsi plus habile à créer des liens avec les autres. Il développera aussi sa capacité à s’adapter aux changements qui vont survenir au cours de sa vie, par exemple lorsqu’il devra changer de classe chaque année à l’école.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : François Couture, enseignant en techniques d’éducation à l’enfance
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2015

 

Références

Il existe au Québec plusieurs types de services de garde (CPE, garderies privées subventionnées ou non, garde en milieu familial et halte-garderie). Dans le but d’alléger le texte, nous avons choisi de privilégier les termes « garderie » et « service de garde » pour représenter les différents milieux de garde québécois.

Pour les parents :

  • Guichet unique d’accès aux places subventionnées en services de garde www.laplace0-5.com
  • DUCLOS, Germain. Attention, enfant sous tension! Éditions du CHU Sainte-Justine, 2011, 146 p.
  • MARTIN, Jocelyne et coll. Le bébé en services éducatifs. Presses de l’Université du Québec, 2008, 498 p.

Pour les enfants :

  • CHIASSON, Robert et coll. Que fait Galette à la Garderie? Coll. Galette, Dominique et compagnie, 2009.
  • DEXTELET, François. À la garderie. Coll. Cajoline, Éditions Boomerang, 2013, 23 p.
  • L’HEUREUX, Christine et coll. Caillou : la garderie. Éditions Chouette, 2008.
  • ROUSSEAU, Mélanie et coll. Le blues de la garderie. Coll. Clémentine, Éditions Z’ailées, 2009.

À lire aussi