Intervenir: chicaner son enfant

Intervenir: chicaner son enfant

L’éducation que vous donnez à votre enfant est un moyen de l’aider à connaître vos valeurs et à lui apprendre à s’entendre avec les autres. Vous lui apprenez aussi à rester en sécurité, à gérer ses émotions et à acquérir la maîtrise de soi nécessaire pour accomplir tout cela en votre absence. Éduquer un enfant signifie donc lui apprendre des choses en lui faisant prendre conscience des conséquences de ses gestes plutôt qu’en le punissant systématiquement.

Comment créer des règles

Il est normal que votre enfant n’agisse pas toujours comme vous le souhaitez. Pour lui, le plaisir prime avant tout et il lui faut du temps et votre aide pour bien comprendre les comportements qui sont acceptables. Éduquer signifie donc définir des limites en créant des règles sensées et essentielles.

Déterminez les gestes qui ne sont jamais tolérés (comme crier, pousser ou taper) et donnez des conséquences justes pour ces gestes. Pour les comportements qui ont moins de conséquences négatives, un simple avertissement ou une explication peuvent être suffisants. Faites toutefois attention à ne pas réprimander ou punir votre enfant continuellement.

Il est important que votre enfant comprenne que c’est vous qui établissez les règles, car vous êtes l’adulte responsable de lui. Il doit savoir que vous posez des limites pour son bien-être et pour sa sécurité. Par exemple, si vous refusez que votre enfant grimpe sur des meubles, expliquez-lui pourquoi avec des mots simples. Vous pouvez lui dire que c’est pour éviter qu’il se blesse. Dirigez-le ensuite vers une activité plus sécuritaire comme faire des pirouettes sur une couverture posée sur le sol.

Ces règles devraient toutefois permettre à votre enfant d’expérimenter des choses par lui-même et de vivre des succès et des défis. Pour que votre enfant prenne conscience lui-même que chaque geste peut apporter une conséquence positive ou négative, vous devez l’accompagner et le guider. Il ne faut pas seulement lui faire vivre la conséquence de ses gestes inappropriés, mais aussi souligner ses succès et ses bons coups.

Vous pouvez vous sentir frustré de devoir répéter continuellement la même chose à votre enfant, mais il est important que vous lui donniez le bon exemple en contrôlant votre colère. L’exemple que vous lui donnez influencera de façon cruciale la façon dont il apprendra à gérer son propre comportement. Ainsi, lorsque votre enfant aura des accès de colère, vous pourrez l’aider à nommer son sentiment.

Comment éviter de chicaner votre enfant continuellement

Quand vous répétez à votre enfant un nombre incalculable de fois de faire quelque chose, il peut apprendre à faire la sourde oreille avec une facilité déconcertante. Voici plusieurs façons d’éviter de le chicaner tout le temps :

  • Quand vous êtes calmes tous les 2, parlez-lui de vos attentes et des règles qu’il doit respecter. Établissez aussi un horaire des tâches qu’il doit accomplir.
  • Quand il ne fait pas ce que vous voulez, ne le chicanez pas. Allez plutôt vers lui et captez son attention. Interrogez-le alors sur les sentiments que lui inspire la tâche qu’il doit accomplir et sur les raisons pour lesquelles il hésite à la faire. Après avoir discuté des raisons qu’il invoque, dites-lui clairement et calmement ce qu’il doit faire.
  • S’il refuse souvent de faire ce que vous lui demandez ou s’il ne fait jamais ce que vous attendez de lui, parlez à d’autres parents pour voir si vos attentes sont raisonnables. Échanger avec d’autres parents peut vous aider à développer des stratégies auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé. L’éducatrice en garderie de votre enfant peut également être une bonne alliée pour vous aider en ce sens.

Ne chicanez pas votre enfant au point d’en arriver à hurler et à le menacer de ce qui va lui arriver s’il ne vous obéit pas. Surtout, ne lui faites pas des menaces en l’air que vous ne mettrez pas à exécution, en lui disant, par exemple : « Si tu ne ramasses pas ton camion, je vais le jeter! » Ce type d’avertissement est généralement inefficace. S’il vous arrive de perdre votre sang-froid, votre enfant ne pensera généralement plus qu’à votre colère. Soyez calme et cohérent. Dites ce que vous pensez et pensez ce que vous dites. Lorsque l’atmosphère sera redevenue plus calme, discutez avec votre enfant pour vérifier sa compréhension des choses et réaffirmer vos attentes à l’égard de ses comportements. Communiquer ainsi avec votre enfant l’aidera à mieux comprendre la portée de ses gestes et également ce que vous attendez de lui.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2014

 

Ressources

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • L’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
    Cette encyclopédie publiée sur Internet est accessible gratuitement. Elle couvre des thèmes traitant du développement psychosocial de l’enfant, de la conception à 5 ans, et présente les connaissances scientifiques les plus récentes. Les messages à retenir sur chacun des thèmes, présentés dans un format pratique, sont destinés aux parents et aux intervenants. www.enfant-encyclopedie.com
  • RACINE, Brigitte. L’autorité au quotidien, un défi pour les parents. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2013, 200 p.

À lire aussi