Les règles et les limites

Les règles et les limites

Il est sécurisant pour un enfant de savoir ce que l’on attend de lui et de savoir que les autres ont aussi des besoins. À mesure que votre enfant grandit, il est recommandé d’établir des règles et des limites raisonnables, qu’il devra respecter.



À quoi servent les règles et les limites?

Les règles et les limites sont très utiles pour enseigner à votre enfant comment il doit se comporter. En effet, elles permettent de lui apprendre :

  • ce qu’il doit faire et éviter de faire;
  • vos attentes;
  • les valeurs qui sont importantes pour vous. C’est le cas lorsque vous lui dites par exemple : « Ce n’est pas bien de faire du mal aux autres », « Il ne faut pas briser les choses » ou « Dans notre famille, on partage »;
  • qu’il n’a pas droit à tout ce qu’il veut dans la vie.

Même si elles ne plaisent pas toujours, les règles et les limites contribuent à donner un plus grand sentiment de sécurité à l’enfant, particulièrement si elles sont appliquées avec constance. Il sait ainsi à quoi s’attendre et comprend de façon claire ce qui est accepté et ce qui ne l’est pas.

Selon les experts, les enfants qui n’ont aucune limite à respecter se sentent angoissés et perdus, parce qu’ils jouissent, tout simplement, d’une trop grande liberté.

Miser sur la constance

Être constant signifie que vous devez indiquer à votre enfant les limites qu’il doit respecter et essayer de vous en écarter le moins souvent possible. Bien sûr, vous aurez probablement à intervenir plusieurs fois avant que votre tout-petit les respecte, mais votre persévérance finira par porter ses fruits. De plus, intervenir toujours de la même façon permet de sécuriser votre enfant et de corriger un comportement plus rapidement.

Le manque de constance pourrait amener votre enfant à s’opposer à vous ou à devenir anxieux.

Par exemple, si vous lui enlevez ses petites voitures chaque fois qu’il les lance en lui disant « Les autos sont faites pour rouler », votre tout-petit finira par cesser de le faire. En agissant ainsi, vous lui enseignez ce que vous attendez de lui. Au fur et à mesure qu’il vieillit et comprend mieux, donnez-lui de courtes explications (ex. : « Tu risques de blesser ton frère lorsque tu lances tes autos. »).

Cependant, si vos règles varient d’une journée à l’autre, votre enfant pourrait se sentir perdu et ne plus savoir quel comportement est attendu de lui. Votre tout-petit pourrait ainsi mettre beaucoup plus de temps avant d’abandonner un comportement inadéquat. Il sera aussi plus enclin à ne pas respecter les limites, car il aura compris que les règles ne sont pas toujours appliquées.

Pas toujours facile d’être constant

À la fin d’une journée épuisante, vous pourriez, si votre enfant ne respecte pas une de vos règles, être tenté de le laisser faire pour éviter une crise ou, au contraire, lui donner une punition disproportionnée sous le coup de la colère. Pour demeurer constant même dans le feu de l’action, vous pouvez :

  • déterminer des conséquences à l’avance pour différents types de comportements que vous voulez améliorer chez votre enfant;
  • vous isoler et réfléchir quelques minutes;
  • demander à votre partenaire de prendre la relève.
L’exception qui confirme la règle
Si vous souhaitez ne pas appliquer une de vos règles le temps d’une soirée ou des vacances (ex. : retarder l’heure du coucher), c’est possible sans trop perturber votre enfant. Expliquez-lui toutefois qu’il s’agit d’une occasion spéciale. Il comprendra que c’est exceptionnel.

Offrir des choix

Demandez-lui son avis au moment d’établir des routines ou de résoudre des problèmes. Dites-lui, par exemple : « Préfères-tu choisir tes vêtements du lendemain avant de te coucher ou aimes-tu faire ton choix le matin même? » Lorsque vous voulez qu’il fasse quelque chose, laissez-le choisir parmi une gamme d’options, si possible.

La sécurité : pas de compromis

Les règles qui touchent à la sécurité ne sont cependant pas négociables. Par exemple, vous pouvez lui dire : « Il ne faut pas courir dans la rue » ou « Il ne faut pas toucher aux ronds de la cuisinière. » Par contre, à mesure qu’il grandit et que votre enfant devient plus autonome, vous pouvez lui demander son avis sur certaines attentes que vous avez envers lui.

Renforcer les bons comportements

Lorsque vous soulignez les bons coups de votre enfant et lui donnez de l’attention positive, cela renforce ses bons comportements et son estime de soi. Par exemple, si votre enfant essuie son dégât ou prend soin de ranger ses jouets, félicitez-le. Il sera ainsi moins tenté d’utiliser les mauvais comportements pour attirer votre attention.

Trouvez des moments pour vous occuper exclusivement de votre tout-petit. De 15 à 20 minutes par jour suffisent pour répondre à son besoin d’attention. Si votre enfant sent qu’il est important à vos yeux, il accordera aussi plus d’importance à vos demandes.

Souvenez-vous que les enfants respectent mieux les limites et répondent plus aux attentes lorsqu’ils se sentent aimés et remarqués.

Quand papa et maman ne s’entendent pas

Les désaccords sur la manière d’intervenir auprès des enfants sont fréquents entre les parents, qu’ils vivent ensemble ou qu’ils soient séparés. L’important, c’est que les règles de chaque parent soient constantes. Par contre, si vous appliquez des règles différentes et qu’en plus elles changent continuellement, votre tout-petit risque d’être perdu.

Et si cela ne marche pas?

Même si vous maîtrisez parfaitement l’art de fixer des limites et d’exprimer vos attentes, votre enfant désobéira à vos règles à un moment donné. N’allez pas croire qu’il est méchant ou que vous ne savez pas imposer de discipline. Tous les enfants, particulièrement lorsqu’ils sont petits, désobéissent aux règles : c’est quelque chose de normal.

Ils le font pour « repousser les limites », pour affirmer leur autonomie ou, tout simplement, par simple fatigue. C’est pour cette raison que vous pouvez, de temps à autre, « laisser passer » lorsque votre enfant désobéit à la règle, à condition que sa sécurité n’ait pas été compromise.

Toutefois, ces exceptions doivent être rares. Il est beaucoup plus facile pour votre enfant de connaître vos attentes si vous faites preuve de constance.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Brigitte Racine, infirmière et psychothérapeute
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • L’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
    Cette Encyclopédie publiée sur Internet est accessible gratuitement. Elle couvre des thèmes traitant du développement psychosocial de l’enfant, de la conception à cinq ans, et présente les connaissances scientifiques les plus récentes. Les messages à retenir sur chacun des thèmes, présentés dans un format pratique, sont destinés aux parents et aux intervenants. www.enfant-encyclopedie.com
  • RACINE, Brigitte. L’autorité au quotidien – Un défi pour les parents. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2013, 200 pages.

À lire aussi