L'enfant qui repousse les autres

L'enfant qui repousse les autres

Simon, 3 ans, fréquente le milieu de garde depuis 2 ans. Il s’est métamorphosé peu à peu en hérisson. À son entrée, il était souriant, sociable, intéressé aux activités de groupe proposées par son éducatrice. Maintenant, il se montre irritable, s’isole, rouspète, particulièrement en fin de journée des jeudis et vendredis. Il ne tolère plus la présence des autres, pousse, crie et s’impatiente. Comment Simon le bon est-il devenu Simon le hérisson?

Le stress au quotidien

Plus votre enfant vieillit, plus il est confronté, en milieu de garde, à un environnement social exigeant. Du jeu solitaire, il évolue vers le jeu symbolique en petit groupe. Votre petit doit apprendre à attendre, à partager, à freiner son impulsivité! Lorsque vous travaillez de 10 à 12 heures par jour sur une longue période, l’épuisement vous guette. Il en est de même pour votre enfant.

Les réactions d’impatience de votre enfant peuvent aussi manifester une inquiétude devant une séparation, des disputes, une naissance ou un deuil. Lorsque votre enfant monopolise son énergie à s’adapter aux changements, il se fatigue et s’impatiente plus rapidement.

Le cortisol est un indicateur du stress. Il se retrouve entre autres dans la salive. Des études récentes ont démontré que des enfants de 3 ans à 5 ans réagissent à leur environnement en produisant un taux élevé de cortisol. Cette augmentation du taux de cortisol s’observe au fur et à mesure que les heures de garde se prolongent. Plus l’enfant éprouve de la difficulté à entrer en contact avec les autres de façon positive, plus son taux de cortisol est élevé. Il repousse alors les autres afin de diminuer le nombre de sollicitations sociales.

Des solutions pour Simon

Simon a besoin de quelques jours de congé de la garderie, ou de journées écourtées, afin de récupérer de la fatigue accumulée. À la maison, il y a moins d’interactions et surtout plus de détente ainsi que la tendresse toute particulière et enveloppante de ses parents.

À la garderie, on doit offrir à Simon l’occasion de s’isoler, de jouer seul, de se soustraire de façon passagère de l’environnement social. Un coin lecture, un coin tendresse, un coussin, le réconfort de sa doudou ou du toutou, ou encore l’utilisation d’un cache-oreilles qui coupe du bruit pourront l’apaiser.

Si votre enfant a un tempérament introverti, il a parfois besoin de se retrouver seul pour consolider ses apprentissages, être avec lui-même et se reposer. Or, en milieu de garde, votre enfant joue, réfléchit, fait des déductions, relève des défis, suit continuellement des consignes dans un contexte de groupe continuel. On comprendra qu’il en ait parfois assez d’être avec ses amis. Il aura tendance à les repousser pour diminuer le nombre de sollicitations sociales et manifestera son inconfort et sa fatigue en déclarant la guerre à quiconque envahit son territoire.
Si votre enfant a de la difficulté à interagir de façon constructive avec les autres, il risque de souffrir davantage des heures de garde prolongées. Offrez-lui des occasions pour apprendre et pratiquer ses habiletés sociales.
Observez ses signes d’exaspération et décrivez-les-lui. Certains enfants tournent le dos quand un autre s’approche. D’autres émettent un son indiquant leur impatience « Ah! ». D’autres se cachent ou s’agitent pour exprimer leur besoin de se retrouver seul. Plus votre enfant reconnaîtra ces signes, plus il pourra exprimer son besoin de jouer seul et éviter d’être puni pour avoir poussé ou bousculé un enfant.

 

Naitre et grandir.com

      Source : Magazine Bien grandir, avril 2006
      Rédaction : Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance
      Adaptation web : Équipe Naître et grandir

 

Site d’intérêt

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • L’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
    Cette Encyclopédie publiée sur Internet est accessible gratuitement. Elle couvre des thèmes traitant du développement psychosocial de l’enfant, de la conception à cinq ans, et présente les connaissances scientifiques les plus récentes. Les messages à retenir sur chacun des thèmes, présentés dans un format pratique, sont destinés aux parents et aux intervenants. www.enfant-encyclopedie.com

À lire aussi