Repas: l'enfant difficile

Repas: l'enfant difficile



Que faire lorsqu’un enfant refuse de manger un aliment?

Quand un enfant dit qu’il n’aime pas un aliment ou qu’il refuse d’y goûter, mieux vaut quand même lui en servir une petite quantité. Il est normal pour un tout-petit de ne pas aimer tous les aliments et encore moins du premier coup. Cela dit, il est important que les aliments soient présents dans son assiette pour qu’il s’y habitue et qu’il finisse par les aimer. Cela peut prendre jusqu’à 20 repas avant qu’un enfant accepte de goûter un aliment!

Comment encourager votre enfant à aimer de nouveaux aliments?

  • Invitez votre enfant à goûter chaque aliment, mais ne le forcez pas, car cela pourrait diminuer son envie d’essayer.
Votre enfant sera davantage tenté de goûter à un aliment s’il voit que vous l’aimez aussi.
  • S’il dit avoir déjà essayé avant, répondez-lui qu’il ne goûtera peut-être pas la même chose que la dernière fois, car les goûts changent.
  • Félicitez-le quand il fait l’effort d’essayer un aliment.
  • Évitez de vous fâcher, de faire des reproches ou du chantage pour que votre enfant mange un aliment. Le plus important est qu’il développe ses goûts pour des aliments variés. Par contre, les chances qu’il essaye et apprécie de nouveaux aliments sont très faibles s’il associe le moment du repas aux chicanes et aux pleurs.

Voici des exemples de phrases pour inciter votre enfant à goûter :

  • « Je t’en mets un peu dans ton assiette, tu y goûtes si ça te tente… »
  • « C’est bien! Tu as goûté au brocoli même si ce n’est pas ton légume préféré! »
  • « Félicitations, tu as goûté à ce nouvel aliment! »

Voici des exemples de phrases à éviter :

  • « Je ne suis pas content, tu n’as pas mangé ta viande. »
  • « Tu ne pourras pas sortir de table tant que tu n’auras pas goûté au chou-fleur. »

Servir un autre repas, une bonne idée?

Pour « acheter la paix », certains parents sont tentés d’offrir un autre repas à leur enfant s’il n’aime pas celui qui est servi. Ce n’est toutefois pas une bonne idée, car l’enfant reçoit alors le message qu’il a raison de refuser de goûter à de nouvelles choses. L’enfant devrait se contenter des aliments qui sont sur la table. C’est pour cette raison que le repas doit comporter un ou deux aliments qu’il aime afin qu’il puisse tout de même se nourrir (ex. : du fromage, du riz, un légume).

 

À retenir

  • Même si votre enfant n’aime pas un aliment, il faut quand même lui en offrir régulièrement afin qu’il s’y habitue.
  • Encourager votre enfant à goûter, mais sans le forcer.
  • Féliciter votre enfant quand il mange un aliment nouveau ou qu’il aime moins.

 

Naitre et grandir.com

Adaptation web : Équipe Naître et grandir
Recherche et rédaction : Équipe de Nos petits mangeurs, nutritionnistes
Octobre 2016

 

Photo : Adobe Stock/Kaliantye

À lire aussi