Des repas plus agréables et plus nutritifs

Des repas plus agréables et plus nutritifs

Voici des suggestions pratiques qui aideront votre enfant à apprécier l’heure des repas et une alimentation saine.

L’heure des repas bien apprêtée

  • Instaurez une routine aux repas et aux collations. Essayez de nourrir votre enfant à des heures où il est en forme, et non quand il est trop fatigué pour manger ou coopérer.
  • Faites-le participer au choix du menu et à la préparation des repas. Par exemple, il peut mettre la table, verser ou mélanger des ingrédients... Il sera tellement fier d’avoir mis la main à la pâte qu’il sera porté à manger les plats qu’il aura aidé à préparer.
  • Assurez-vous que votre petit est confortablement installé (par exemple, les jeunes enfants ont besoin d’un siège rehausseur).
  • Achetez ou confectionnez un napperon que vous disposerez à la place de votre enfant à table au moment des repas.
  • Essayez de vous asseoir tous ensemble pour manger. L’heure des repas familiaux est l’occasion d’avoir du plaisir ensemble.

À la table

  • Proposez à votre enfant les mêmes aliments que ceux que vous servez aux autres membres de la famille, en autant qu’ils soient appropriés à son âge. N’offrez pas un trop grand choix à votre enfant : il risquerait de se sentir dépassé.
Rappelez-vous que les enfants ont besoin de quelques années d’entraînement pour utiliser avec aisance une cuillère, une fourchette, une tasse, etc.
  • Offrez-lui des aliments variés appartenant aux 4 groupes alimentaires. Si votre enfant refuse de manger certaines choses (comme les légumes verts), essayez d’en incorporer dans vos recettes (dans une soupe ou dans une sauce à spaghetti, par exemple).
  • Encouragez–le à manger tout seul, qu’il se serve de ses doigts ou qu’il utilise des ustensiles. Félicitez-le quand il essaie de le faire et lorsqu’il s’en sort bien. Donnez-lui des ustensiles et un couvert adaptés aux enfants (petits, incassables) pour l’aider à acquérir les compétences nécessaires pour se nourrir seul.
  • Essayez de lui servir différents aliments qu’il aime déjà, ainsi qu’un autre qu’il ne connaît pas encore. Ne vous inquiétez pas s’il ne mange pas celui-ci. Parfois, il faut s’y prendre à plusieurs reprises avant qu’un enfant apprenne à apprécier un nouvel aliment.
  • Ayez des attentes raisonnables concernant la quantité de nourriture que votre enfant peut consommer à un repas et le temps qu’il peut demeurer tranquillement assis.

L’appétit

Comment choisir les bons mots pour encourager nos enfants à manger?
  • Assurez-vous qu’il a mangé des aliments solides avant de lui donner à boire. Les boissons peuvent être très bourratives.
  • Entre les repas, n’offrez à votre enfant que des collations nutritives, qui ne le gaveront pas, tels des morceaux de carotte, des tranches de pomme, du céleri garni de beurre d’arachide, du yogourt aux fruits.
  • Essayez de ne pas vous inquiéter de la quantité de nourriture qu’il ingurgite et de ce qu’il choisit. Cela favorisera une atmosphère détendue et permettra à toute la famille d’avoir du plaisir à table.
Gardez à l’esprit que l’appétit des enfants varie. Attendez-vous à ce que votre petit de 2 ans mange relativement moins qu’avant, puisque sa croissance ralentit et qu’il veut pas mal plus explorer ce qui l’entoure que rester assis à la même place.
  • Laissez-le vous dire quand il est plein. Cependant, avant qu’il quitte la table, prévenez-le qu’il ne pourra pas avoir de collation avant un laps de temps raisonnable.
  • Ne soyez pas déçu et ne vous mettez pas en colère quand il ne mange pas une bonne quantité de ce que vous avez préparé. Les enfants devraient manger pour se rassasier, pas pour recevoir l’approbation d’autrui. À long terme, savoir bien réagir à son refus facilitera les choses pour tous.
  • Efforcez-vous de ne pas manifester vos inquiétudes concernant le type d’aliments que votre petit mange ou ne mange pas. Les enfants apprennent vite que la nourriture peut représenter une arme, un moyen d’obtenir ce qu’ils désirent.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Liane Comeau, Ph. D., consultante scientifique en petite enfance
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2011

 

Photo : iStock.com/Luke Miller

À lire aussi