Le développement de la numératie

Le développement de la numératie

Avez-vous déjà chanté une comptine à compter avec votre bébé? Déjà demandé à votre bambin de vous montrer quelle tour de cubes est la plus haute? Déjà partagé des tranches de pomme en disant, « Une pour toi, une pour ta soeur et une pour moi »? Si oui, vous êtes déjà en train de préparer votre enfant à réussir en mathématiques à l’école.

Le concept de la littératie signifie la capacité de lire et comprendre l’écrit. La numératie désigne la capacité de comprendre les chiffres et de s’en servir pour raisonner. Tout comme la littératie, la numératie commence très tôt. Dès l’âge de six mois, les bébés peuvent faire la différence entre une pile de 12 jouets et une pile de 24 jouets. Comme parent, vous appuyez cette perception en introduisant les mots « plus » et « moins ». C’est une façon informelle de jeter les bases des concepts d’addition et de soustraction.



Les stades du développement de la numératie

0 à 12 mois

0 à 4 mois

  • Peut faire la différence entre des images de deux et de trois points.
  • Peut immédiatement « voir » qu’il existe deux ou trois points sur une page, même si la capacité à compter n’est pas encore développée.
  • Est surpris quand une marionnette fait plus que le nombre de sauts qu’il a l’habitude de voir.

5 à 6 mois

  • Peut reconnaître qu’un pot qui est à moitié plein de jus est différent d’un pot plein.
  • Est surpris de voir trois jouets quand il ne devrait y en avoir que deux.
  • Peut faire la différence entre deux grands ensembles de jouets si l’un des ensembles compte au moins deux fois le nombre d’éléments que l’autre; par exemple, peut voir qu’un ensemble de 12 jouets est différent d’un ensemble de 24 jouets.

9 à 12 mois

  • Peut faire la différence entre deux grands ensembles de jouets, même si les ensembles sont presque de la même taille; par exemple, peut voir qu’un ensemble de huit jouets est différent d’un ensemble de 10 jouets.

12 à 18 mois

  • Quand il s’agit de petits ensembles de blocs, il peut apprendre à choisir le plus petit des deux ensembles.

1 à 3 ans

1 ½ à 2 ans

  • Peut apprendre certains mots-nombres.
  • Sait que les mots-nombres sont importants.
  • Désigne les jouets avec les mots-nombres.

2 à 3 ans

  • Sait que quand un bonbon est soustrait de deux bonbons, il en reste un.
  • Sait que quand un bonbon est ajouté à deux bombons, ils devraient y en avoir trois en tout.
  • Essaie de compter en utilisant les mots-nombres, même si ceux-ci ne sont pas souvent dans l’ordre exact.
  • Utilise les mots-nombres dans le même ordre lorsqu’il compte des objets; même si cet ordre n’est pas nécessairement le bon.
  • Peut apprendre à réciter les mots-nombres de 1 à 10.
  • Peut représenter 1 et 2 en se servant de ses doigts.
  • Peut répartir huit jouets entre deux enfants en utilisant la stratégie « un pour moi, un pour toi ».
  • Apprend à choisir la « première » et « la dernière » personne dans un rang.

3 à 5 ans

  • En comptant les objets, il sait que le dernier mot-nombre qu’il a dit répond à la question « Combien y en a-t-il? ».
  • À trois ans et demi, donne systématiquement les réponses correctes aux problèmes d’addition et de soustraction qui traitent de petites quantités; par exemple, 1 + 2 et 3 - 2, en utilisant des objets concrets
Voici quelques principes à retenir quand vous présentez les chiffres aux enfants :
  • Pour les enfants, l’apprentissage passe par le jeu. Maintenez une attitude ludique et laissez l’enfant vous mener vers ce qui l’intéresse.
  • Les enfants apprennent au moyen de leurs sens. Servez-vous d’objets qu’ils peuvent voir et toucher.
  • La répétition est la clé de la compréhension. Profitez des activités qui se répètent au cours des routines quotidiennes pour éveiller les enfants aux nombres et aux formes qui les entourent.
  • Les aptitudes des enfants se développent lentement et avec le temps et chaque enfant se développe à son propre rythme. Attendez que l’enfant soit prêt avant de présenter des concepts plus complexes.

On s’amuse avec les maths en famille!

Les activités et les opportunités qui suivent serviront à construire une fondation solide qui préparera les enfants pour l’école. Vous n’avez pas besoin d’équipement compliqué. Tout se compte, à commencer par les deux mains de votre enfant!

Vocabulaire

Les enfants ont besoin de connaître les mots qui désignent les idées mathématiques, et pas seulement les chiffres « un, deux, trois... ». Parlez-leur de la taille (un gros camion, une petite balle), de la quantité (une tasse pleine, un bol vide), et de l’ordre (toi en premier, moi en deuxième). On peut s’amuser à répéter ces mots encore et encore dans les chansons et les jeux de doigts.

Compter

Un enfant de 4 ans serait peut-être capable de réciter les chiffres jusqu’à 30, mais il est fort probable que sa pensée logique se limite à environ cinq objets. Les enfants ont besoin de beaucoup de pratique pour apprendre que quand on compte on donne un numéro à chaque objet et le dernier numéro nommé signifie le nombre d’objets dans le groupe. Commencez tôt à renforcer cette conscience en jouant à « Jean dit » : « Jean dit, fais deux pas en avant – un, deux ». Quand vous lisez un livre, montrez du doigt les images semblables sur la page : « Je vois trois arbres – un, deux, trois. Combien d’oiseaux vois-tu? » Les enfants plus âgés peuvent s’exercer en jouant à des jeux de société coopératifs où ils doivent déplacer leur pion d’autant de cases qu’il y a de points sur le dé.

Reconnaître les formes

On peut profiter des activités de bricolage pour parler des formes : « Voici un cercle pour le visage. Peux-tu choisir deux cercles pour les yeux? » Aidez les enfants à se familiariser avec la forme des chiffres en moulant les chiffres de un à cinq en pâte à modeler. Ensuite, ils peuvent tracer les formes avec leur doigt. Quand vous vous promenez ensemble, attirez leur attention sur les numéros des maisons sur votre chemin.

Comparaison

Stimulez l’intérêt des enfants à l’égard des comparaisons en parlant d’eux. « Tes doigts sont plus longs que ceux du bébé. » « Ta main est plus petite que ta mitaine. » « Toi et moi, nous avons le même nombre d’orteils. Comptons-les ensemble. »

Séquence

La capacité d’arranger les choses selon un ordre donné est une habileté mathématique importante. Vos enfants peuvent s’y exercer en mettant des choses en ordre de grandeur, par exemple en faisant une rangée de bocaux du plus grand au plus petit. Ils peuvent aussi s’exercer à faire des séquences en jouant à un simple jeu de mains. Chacun votre tour, établissez une courte séquence en tapant des mains tout en variant le rythme. L’autre personne doit ensuite répéter la séquence.

Jumeler et regrouper

Les tâches ménagères se prêtent bien à la pratique du jumelage et du regroupement. Demandez à vos enfants de vous aider à trier les bas par paire. Quand vient le moment de ranger les jouets, suggérez qu’ils mettent tous les cubes dans une boîte et toutes les balles dans une autre.

Mesurer

Au début, les enfants mesurent les choses à l’aide de leur corps : « Combien de fois peux-tu placer tes mains d’un côté du livre à l’autre? » Montrez-leur la manière de placer la deuxième main à côté de la première, sans chevauchement. Quand vous faites la cuisine ensemble, il y a beaucoup à mesurer, mais vous voudrez peut-être demander à votre enfant de mettre la cuillerée de sel dans un petit bol avant de l’ajouter à votre sauce, au cas où ses mesures ne seraient pas tout à fait exactes!

Laissez libre cours à votre imagination et inventez vos propres activités pour enrichir vos jeux et votre routine familiale. Avec l’attitude que les maths sont amusantes, vos enfants seront bien partis pour réussir à gérer les mathématiques de la vie quotidienne.

Des jeux pour stimuler le développement de la numératie

0 à 12 mois
1 à 3 ans
3 à 5 ans

 

Préparé par Elizabeth (Betsy) Mann pour la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance et le Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation.

© FCSGE 2009

À lire aussi