Le rangement des jouets

Le rangement des jouets

Un cauchemar?



« Viens faire le ménage de ta chambre : c’est un vrai fouillis. Tous tes jouets traînent par terre. » Votre mère vous a sans doute déjà dit : « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place! » Cette maxime est toujours valable et c’est maintenant à votre tour de la transmettre à vos enfants.

Les jouets de nos enfants prennent de la place. Il y a en tellement qu’ils en viennent rapidement à se désintéresser de la moitié d’entre eux. Quelle est la meilleure façon de les ranger? Comment inciter les enfants à participer à ce rangement? Comment faire pour que leur intérêt soit maintenu devant une telle avalanche de jouets?

Coffre ou tablettes?

Deux solutions sont le plus souvent utilisées pour le rangement : le coffre à jouets et les tablettes fixées au mur. Chacune présente des avantages et des inconvénients. Si on fait disparaître les jouets dans un coffre, la chambre est rapidement rangée. Par contre, les jouets se retrouvent pêle-mêle et l’enfant peut avoir du mal à trouver les pièces qui vont avec un jouet. À la fin du jeu, il laissera fort probablement tomber ses jouets dans le coffre, ce qui augmente le risque de bris. Pour la sécurité de l’enfant, s’assurer que le coffre à jouets dispose d’une ouverture d’aération, au cas où il s’y faufilerait. Pour les mêmes raisons, le couvercle doit être léger et facile à soulever de l’intérieur.

Roulement des jouets : une bonne astuce
Si les mêmes jouets demeurent de longs mois à la vue de l’enfant, il s’en désintéresse. À l’approche d’un anniversaire ou de Noël, ou tous les 3 mois environ, vous pouvez ranger les jouets avec lesquels votre enfant ne joue plus. Vous pourrez les remplacer par d’autres et les ressortir quelque temps plus tard. Il y a fort à parier que votre enfant aura plaisir à redécouvrir ses jouets et à leur trouver de nouveaux usages.

Avec des tablettes fixées au mur pour poser les jouets, l’enfant a une vue d’ensemble et trouve facilement celui qu’il veut. Il peut aisément l’attraper et, qui sait, peut-être le remettra-t-il à sa place tout seul? Le plus souvent, il aura toutefois besoin d’incitation de votre part pour le faire, et le rangement risque de prendre plus de temps qu’avec le coffre.

Les tablettes doivent être placées à une hauteur adaptée à l’enfant. Il doit être capable, en élevant le bras, de poser sa main, à plat, sur la tablette la plus haute. Il pourra ainsi voir ce qu’il y a sur toutes les tablettes et atteindre chacun de ses jouets. Des bacs en plastique transparents, regroupant des jouets qui vont ensemble, aident l’enfant à les retrouver rapidement : un pour la pâte à modeler et ses différents accessoires, un autre pour les marionnettes...

Par contre, vous aurez avantage à laisser sur le plancher les jouets plus lourds, comme un gros camion ou un panier de blocs. Des pochettes à chaussures suspendues à la porte de la garde-robe s’avèrent intéressantes pour ranger les petites peluches ou autres objets de petite taille.

Coffre et tablettes peuvent faire bon ménage, particulièrement si on leur assigne des fonctions différentes. Par exemple, les tablettes servent à ranger les jouets utilisés le plus souvent par l’enfant et le coffre sert à conserver les trésors accumulés par l’enfant, à ranger ses vêtements et accessoires de déguisement ou encore ses peluches.

 

Inciter l’enfant à participer au rangement

Avant 3 ans, les enfants rangent leurs jouets sans trop de problèmes. Mais à partir de 3 ans, c’est une autre histoire. Ils trouvent que c’est une perte de temps et une activité ennuyeuse. Pourquoi alors ne pas la rendre ludique? Voici quelques idées :

  • Les enfants aiment regrouper les choses par catégories. Vous pouvez les inviter à faire dormir toutes leurs poupées à l’endroit approprié ou à rentrer leurs camions et autos au garage pour la nuit. Ainsi, les jouets passeront une bonne nuit.
  • L’ourson préféré de votre enfant (ou son ami imaginaire) peut parfois venir à la rescousse. Comme il ne sait pas où vont les jouets, votre enfant peut lui « montrer » où chacun doit être rangé!
  • La « magie » aussi peut être utile. « Tu veux faire de la magie? Je ferme les yeux et je compte jusqu’à 10. Comme tu es magicien, je suis certaine que tu réussiras à faire disparaître tous tes jouets du plancher. On essaie? » Comptez lentement et surtout, félicitez-le pour son tour de magie réussi.
  • Inviter l’enfant à ranger ses jouets immédiatement avant une activité qu’il aime augmente sa motivation. « Quand tu auras rangé tes jouets, nous irons faire une promenade (ou je te raconterai une histoire, ou tu pourras regarder ton émission de télévision, etc.). »

Une fois la chambre en ordre, vous pouvez lui faire remarquer qu’elle ressemble à un magasin de jouets où tout est bien rangé et où il lui sera facile de trouver ce qu’il cherche. Cela pourra l’inciter à conserver cette bonne habitude.

Le rangement des souvenirs des enfants

Les souvenirs accumulés pour chacun des enfants prennent souvent beaucoup d’espace. Une boîte identifiée pour chacun permet de conserver un ou deux vêtements, un ou deux jouets du temps où ils étaient bébés, leurs bracelets de naissance reçus à l’hôpital, leurs premiers bricolages, etc. Cette boîte trouve aisément sa place sur la tablette du haut dans la garde-robe de l’enfant.

Vous pouvez aussi photographier et faire un album souvenir avec les dessins et bricolages réalisés par vos enfants. Cela réduit l’espace requis pour les conserver.

 À retenir :
 ▪ Le coffre à jouets et les tablettes fixées au mur offrent tous deux de nombreuses possibilités de rangements.
 ▪ Laisser les jouets lourds et volumineux sur le plancher.
 ▪ Faire un roulement de jouets pour éviter que votre enfant s’en désintéresse.
 ▪ Faire participer votre enfant au rangement en en faisant une activité ludique.

 

Naitre et grandir.com

      Source : Magazine Bien grandir, décembre 2007 – janvier 2008
      Rédaction : Francine Ferland, ergothérapeute
      Adaptation web : Équipe Naître et grandir

 

À lire aussi