Le tableau de motivation

Le tableau de motivation

Changer un comportement? Comment un tableau de motivation peut-il être utile?

Il est parfois difficile de changer un comportement chez un enfant. Le tableau de motivation peut alors s’avérer un outil efficace pour entraîner des changements positifs chez un tout-petit de plus de 3 ans. Le principe est simple : lorsqu’il agit comme on lui a demandé, l’enfant accumule sur un tableau des points ou des autocollants qui lui permettront ensuite d’obtenir une petite récompense.



Comment le tableau de motivation peut-il aider l’enfant?

Bien sûr, un enfant doit avant tout être entendu et compris. Mais si cela ne suffit pas, le tableau de motivation peut être utile pour changer certains comportements qui nécessitent des interventions particulières. Ce petit renforcement externe motivera alors un peu plus l’enfant à adopter le comportement qui est attendu, mais qui est difficile à changer pour lui. Par exemple, le tableau de motivation peut aider un enfant à :

Le tableau de motivation aide l’enfant à comprendre ce que ses parents attendent de lui. De plus, comme le tableau est généralement affiché à un endroit bien visible, l’enfant peut facilement voir ses réussites et être fier de lui. Lorsqu’il est bien utilisé, cet outil peut donc favoriser l’estime de soi chez l’enfant, améliorer ses interactions avec ses parents et lui enseigner à progresser vers un but. Pour le parent, le tableau de motivation peut diminuer les frustrations en insistant sur les comportements positifs de l’enfant. Il s’agit également d’un beau prétexte pour féliciter l’enfant et lui dire que l’on est fier de lui.

Le tableau de motivation est-il toujours nécessaire?
Pour certains parents, offrir des récompenses pour changer un comportement peut sembler une manipulation ou une façon d’« acheter » un changement. Une autre approche possible, avant l’utilisation d’un tableau de motivation, est de donner d’abord de l’attention positive pour un comportement positif. Par exemple, si l’enfant joue tranquillement en partageant ses jouets, vous pouvez faire un commentaire positif pour renforcer ce comportement. Quelquefois, cette attention positive suffit.

Les clés du succès du tableau de motivation

Pour mettre en place un tableau de motivation, il est important de bien se préparer et de respecter quelques principes pour que votre enfant puisse atteindre son but. Les étapes suivantes sont de bonnes pistes pour commencer.

Choisir ou fabriquer le tableau de motivation
Le tableau de motivation peut prendre la forme d’un calendrier sur lequel on place un collant si l’enfant a atteint son objectif de la journée. Plusieurs types de tableaux existent sur le marché. Vous pouvez également en confectionner un. Votre enfant se sentira d’ailleurs motivé de participer au choix du tableau et désirera peut-être le fabriquer lui-même.
N’hésitez pas à être original dans la conception du tableau. Choisissez un thème ou un personnage auquel votre enfant peut facilement s’identifier. Privilégiez ensuite des collants pour les tout-petits ou un système de points pour les plus vieux. Affichez le tableau à un endroit facile d’accès pour l’enfant, par exemple sur le frigo. Pour l’enfant plus vieux, il pourrait s’agir d’un endroit privé, comme sa chambre.

Déterminer le ou les comportements à changer

En compagnie de l’enfant, nommez le comportement à changer et décrivez de façon claire et positive le comportement désiré. Par exemple, dites-lui : « Tu dois ramasser tous tes jouets sur le plancher de ta chambre. » Pour les plus jeunes, déterminez quelques comportements à changer à la fois, c’est-à-dire environ 2 ou 3 objectifs. Pour les plus vieux, il est possible d’augmenter le nombre de comportements à améliorer jusqu’à 4 ou 5.

Il est aussi important d’être réaliste dans le choix des comportements à améliorer. Si vous demandez à votre enfant de 4 ans de s’habiller seul, vous devez vous assurer qu’il est capable de le faire sans difficulté la majorité du temps. S’il réussit moins de 4 fois sur 5, c’est que ce changement est trop difficile pour lui, et il risque de se décourager. Rappelez-vous que le tableau de motivation est un moyen qui permet de développer la discipline (faire un bon comportement au bon moment), et non pas un outil d’apprentissage (apprendre un comportement nouveau). Il est important de ne pas placer l’enfant dans une situation d’échec, car cela pourrait nuire à son estime de soi.

Encourager et soutenir

Félicitez votre enfant souvent. Soulignez davantage ses succès que ses échecs. N’hésitez pas à lui faire des commentaires positifs comme « Tu es un champion pour t’habiller! » Ce type de commentaire permet à l’enfant de construire une estime de soi positive. Cela augmente les chances qu’il s’habille seul par la suite, sans avoir besoin de renforcement, car il cherche à reproduire cette image positive de lui-même.

Évitez aussi les punitions si l’enfant ne fait pas le comportement attendu. Il faut aussi soutenir votre enfant afin qu’il réussisse à atteindre son objectif. Même si le tableau de motivation ne doit pas être modifié en cours de route, vous pouvez aider votre enfant lorsqu’il éprouve des difficultés. Il est également conseillé de demeurer flexible en adaptant les objectifs si vous constatez que ceux-ci sont trop difficiles à atteindre.

Faire le suivi et être constant

L’utilisation du tableau doit devenir un rituel. Félicitez immédiatement votre enfant lorsqu’il fait le comportement désiré. Cela favorisera l’acquisition de ce nouveau comportement. Pour un tout-petit, le renforcement devrait avoir lieu le jour même. Lorsque la récompense vient seulement à la fin de la semaine, sa motivation peut diminuer. En effet, l’enfant n’a pas la notion de temps et perd donc de l’intérêt. Rappelez également à votre enfant pourquoi il reçoit un collant ou des points sur son tableau. Par exemple, dites-lui : « Tu as bien brossé tes dents ce soir. Bravo, voici ton étoile! »

Et pour les frères et sœurs?
Lorsqu’il y a plusieurs enfants dans la famille, il est préférable de faire un tableau de motivation pour chacun d’eux. Dans le cas contraire, les frères et soeurs risquent d’y voir une injustice, car ils désirent eux aussi avoir droit à des privilèges pour leurs bons comportements. Il est alors important de personnaliser les objectifs et les récompenses selon chaque enfant. Une petite fille de 3 ans ne peut avoir les mêmes objectifs et les mêmes récompenses que sa grande soeur de 5 ans.

Choisir les récompenses

Au début, la plupart des enfants seront ravis d’accumuler des collants ou des points, mais avec le temps, l’habitude prendra la place de la nouveauté. L’ajout d’une récompense pourra alors motiver votre enfant. En vous assurant de choisir la bonne récompense, vous augmenterez l’efficacité du tableau de motivation. Un privilège que l’enfant désire beaucoup l’incitera davantage à modifier son comportement. Cette récompense devrait toutefois être proportionnelle au comportement à changer et n’a pas besoin d’être monétaire ou coûteuse.

En fait, passer du temps de qualité avec un parent ou la famille demeure bien souvent la récompense préférée des enfants. Il est donc préférable de privilégier des récompenses qui permettent à l’enfant de partager un moment spécial avec ses parents. Vous pouvez lui offrir d’aller au cinéma seul avec papa, d’aller glisser au parc, de jouer aux quilles avec maman, etc.

Les récompenses peuvent également être des privilèges (temps supplémentaire de jeu, soirée pyjama, choisir le menu d’un souper), des activités spéciales (aller au parc, visiter un zoo, manger une crème glacée) ou de petits objets abordables (crayons ou gommes à effacer, jeux pour les voyages, cartes de collection). Cela permet aussi de passer d’une intervention négative (enlever un privilège si l’enfant ne se conduit pas de la bonne façon) à une intervention positive (gagner un privilège en ayant un bon comportement). Ainsi, les collants accumulés dans le tableau de motivation peuvent servir à l’enfant à s’acheter des minutes pour écouter la télévision ou se coucher un peu plus tard. L’enfant apprend donc à gagner des privilèges qu’il tenait pour acquis auparavant.

Attention au marchandage

Lorsqu’on utilise un tableau, il faut éviter d’entrer dans une relation de marchandage où chaque bon comportement représente l’occasion d’obtenir des récompenses matérielles.

La manipulation par des félicitations et des récompenses peut en effet avoir des conséquences néfastes sur votre relation avec votre enfant et sur son développement. Par exemple, l’enfant pourrait devenir dépendant aux cadeaux. Seulement motivé par des récompenses, il n’apprendra pas à se responsabiliser et à faire des choix par lui-même. Lorsque la personne qui offre des récompenses est présente, il aura une bonne conduite, mais, en son absence, il cessera son bon comportement.

Pour éviter ce piège, il faut inciter l’enfant à développer une fierté et une motivation qui viennent de lui, par exemple en lui demandant : « Es-tu fier d’avoir réussi à te préparer tout seul pour sortir? »

Enfin, rappelez-vous que le tableau de motivation demeure un outil parmi d’autres. Si cette stratégie ne fonctionne pas, c’est peut-être que cet outil n’est pas adéquat ou que le moment n’est pas le bon pour changer ce comportement.

Une mesure temporaire
Il est préférable de limiter à quelques semaines ou à quelques mois le temps d’utilisation d’un tableau de motivation. Cet outil doit demeurer un soutien temporaire afin de permettre à la motivation propre à l’enfant de se développer. Pour ce faire, lorsque l’enfant a acquis le comportement désiré, remplacez graduellement les collants et les récompenses par des félicitations tout en mettant peu à peu le tableau de côté. Puis, incitez l’enfant à s’évaluer lui-même en lui demandant s’il est fier de ce qu’il a accompli, et invitez-le à se féliciter.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Benoît Hammarrenger, Ph.D., neuropsychologue
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mai 2015

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

 

À lire aussi