Apprendre à ranger ses jouets

Apprendre à ranger ses jouets

Si jouer est un plaisir pour votre enfant, l’encourager à participer au rangement peut s’avérer frustrant. Voici donc quelques stratégies pour éviter de vous engager dans une guerre de pouvoir avec votre tout-petit :

  • Prévenez-le que « ce sera bientôt l’heure du rangement ».
  • Encouragez-le à participer aux prises de décisions. Laissez-le, par exemple, choisir entre ranger les animaux en peluche ou les briques à assembler. En lui permettant de faire des choix, vous lui faites comprendre que vous respectez son individualité. Les enfants sont plus enclins à collaborer s’ils ont l’impression qu’ils ont leur mot à dire.
  • Soulignez sa contribution pour ramasser ses jouets et félicitez-le pour son comportement.
  • Lorsque vous sollicitez l’aide de votre enfant, maintenez votre demande et insistez pour qu’il range avec vous, même s’il refuse. Vous pouvez en effet trouver plus simple de remettre sa chambre en ordre vous-même plutôt que de lui demander de participer à cette tâche. Vous risquez, toutefois, de l’inciter à essayer de gagner du temps ou à se dérober à l’avenir lorsque le moment de ranger ses affaires viendra. Faites preuve de patience, et rappelez-vous qu’il faut beaucoup de temps pour apprendre à accomplir des tâches sans protester.
  • Même les tout-petits peuvent prendre part au rangement. Cela leur permet de faire des apprentissages et de développer leur sens des responsabilités. Dès que votre enfant marche, n’hésitez pas à demander son aide et sa collaboration.

Jouer à ranger

Les enfants trouvent parfois que le rangement est une perte de temps et une activité ennuyeuse. Faites-en donc un jeu ou présentez cette tâche comme une activité que vous faites ensemble. De cette façon, il n’associera plus nécessairement cette activité à la fin de la période de jeu ou de votre plaisir ensemble.

Voici quelques idées pour rendre le rangement amusant :

  • Les enfants aiment regrouper les choses par catégories. Dites-lui : « Allons coucher tes jouets. » Vous pouvez alors les inviter à faire dormir toutes leurs poupées à l’endroit approprié ou à rentrer leurs camions et autos au garage pour la nuit. Ainsi, les jouets passeront une bonne nuit.
  • L’ourson préféré de votre enfant (ou son ami imaginaire) peut parfois venir à la rescousse. Comme il ne sait pas où vont les jouets, votre enfant peut lui « montrer » où chacun doit être rangé!
  • La « magie » aussi peut être utile. « Tu veux faire de la magie? Je ferme les yeux et je compte jusqu’à 10. Comme tu es magicien, je suis certaine que tu réussiras à faire disparaître tous tes jouets du plancher. On essaie? » Comptez lentement et surtout, félicitez-le pour son tour de magie réussi.
  • Demandez-lui, par exemple : « Combien de temps à ton avis nous faut-il pour ranger tes jouets? »
  • Inviter l’enfant à ranger ses jouets immédiatement avant une activité qu’il aime augmente sa motivation. « Quand tu auras rangé tes jouets, nous irons faire une promenade (ou je te raconterai une histoire, ou tu pourras regarder ton émission de télévision, etc.). »

Une fois la chambre en ordre, vous pouvez lui faire remarquer qu’elle ressemble à un magasin de jouets où tout est bien rangé et où il lui sera facile de trouver ce qu’il cherche. Cela pourra l’inciter à conserver cette bonne habitude qui lui servira à développer sa capacité d’organisation. Cette habileté l’aidera à la garderie et aussi pour son éventuelle entrée à l’école.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2014

À lire aussi