La conscience morale

La conscience morale

Comment aider son enfant à développer sa conscience morale?

Un jeune enfant comprend que des gestes sont bien ou sont mal selon la réaction des personnes qui l’entourent. Un geste qui n’est pas bien apportera une réaction négative de la part de son parent alors qu’un geste qui est bien rendra son parent fier de lui.

Un tout-petit est d’abord guidé par le plaisir. Il cherche donc à éviter les réprimandes, mais la tentation d’obtenir de la satisfaction est parfois plus grande que la crainte de la punition.

L’enfant accorde d’ailleurs plus d’importance aux conséquences visibles de ses gestes qu’à leur intention. Par exemple, votre tout-petit se sentira plus fautif d’un geste commis par accident qui vous met en colère, par exemple casser le pot de biscuits en voulant aider papa à le déposer sur le comptoir, que d’avoir pris un biscuit dans le pot sans votre accord. Sa notion du bien et du mal est centrée sur des notions pratiques et concrètes.

Vers 4 ou 5 ans, votre enfant devient de moins en moins égocentrique et comprend mieux les relations sociales. Il est alors capable d’envisager ce que l’autre ressent ou vit, à la suite de sa conduite. Il pourra la corriger ou réparer son geste, en s’excusant par exemple, afin de préserver les liens qu’il a tissés. Cet ajustement selon le contexte signifie qu’il prend conscience des comportements acceptés selon les situations (par exemple : reconnaître que l’on peut crier au parc, mais que l’on doit chuchoter à la bibliothèque).

Jusqu’à 7 ou 8 ans, votre enfant se conduit tout de même selon ce qu’il comprend des demandes et des interdits que vous exprimez. Il ne saisit pas nécessairement les valeurs sur lesquelles s’appuie l’éducation morale, mais peut facilement observer les conséquences de ses gestes. Par exemple, il aura de la difficulté à dire de lui-même que « ce n’est pas gentil » s’il voit un ami enlever un jouet à un autre au parc. Il pourrait par contre, avec votre soutien, comprendre que ce n’est pas bien, et que cela peut faire de la peine à l’enfant qui s’est fait enlever l’objet. Si ce geste se reproduit à un autre moment, il lui sera alors possible de dire que ce comportement est mal, car il pourra se référer à une expérience semblable qu’il a vécue.

Comment l’aider à développer sa conscience morale

C’est grâce à la conscience morale qu’un enfant apprend à se contrôler et qu’il prend conscience de ses responsabilités. Elle est donc essentielle pour fonctionner en société et y être apprécié.

  • Avant 7 ans, votre enfant agit surtout pour éviter une réprimande ou recevoir des félicitations. Vous devez donc établir des limites claires et constantes, car votre enfant n’a pas encore assez de conscience morale pour choisir lui-même la bonne conduite à adopter. Il apprendra ainsi, peu à peu, à distinguer ce que vous approuvez de ce que vous désapprouvez.
  • Votre enfant apprend à différencier ce qui est bien ou mal, non seulement lorsque sa mauvaise conduite est sanctionnée par une réprimande, mais aussi lorsque ses bons gestes sont encouragés par des félicitations.
  • Il ne faut pas négliger l’influence importante du modèle que vous offrez à votre enfant. Il vous admire et désire vous ressembler. C’est donc avec ses relations avec vous qu’il développe sa conscience morale.
Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2014

Référence

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DUBUC, Bruno et coll. « Le développement moral ». Le cerveau à tous les niveaux. lecerveau.mcgill.ca

À lire aussi