Le développement de la vue chez l'enfant

Le développement de la vue chez l'enfant

Comment se développe la vision de votre enfant. Les points à surveiller.

C’est à l’aide de ses sens (la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût) que l’enfant découvre le monde et réalise des apprentissages fondamentaux qui lui permettront de se développer.

Dès la naissance, l’enfant dispose déjà de plusieurs capacités sensorielles de base qui vont se perfectionner tout au long de son enfance.

Par la suite, la croissance rapide de son système nerveux, c’est-à-dire de son cerveau et de son système perceptif, lui permettra d’acquérir une maîtrise plus assurée et plus fine de ses sens.



Avant la naissance

La vision est le dernier sens à se développer chez le foetus. Les paupières demeurent d’ailleurs fusionnées jusqu’à la 24e semaine de grossesse. C’est seulement alors que la rétine et le nerf optique se développent de façon plus importante.

Vers le 7e mois de grossesse, le bébé peut distinguer des ombres et des nuances dans la lumière. Par exemple, il réagit si une lumière forte est dirigée sur le ventre de sa mère. De même, son cœur bat plus vite lorsqu’on introduit une source de lumière dans le col de l’utérus, dans le cadre d’une amnioscopie. Cette réaction signifie que son système visuel est sensible à la lumière.

Toutefois, sa vue a peu de chances de se développer davantage dans l’obscurité du ventre maternel, car elle est peu stimulée.

Les compétences visuelles

Dès sa naissance, un enfant a une capacité d’apprentissage phénoménale. Voyez comment!

La vue du nourrisson s’améliore rapidement durant sa première année de vie. Au début, il est dérangé par la lumière intense. Il ferme donc les yeux pour s’en protéger. Cela explique pourquoi un nouveau-né ouvre davantage ses yeux lorsqu’il est dans une semi-obscurité. Ses pupilles demeurent également très petites pour limiter la quantité de lumière qui entre dans ses yeux.

Dans les semaines qui suivent, certaines cellules se trouvant au centre de la rétine, les cônes, deviennent plus matures. Le bébé tolère donc plus de lumière et les pupilles peuvent alors s’élargir. L’enfant distingue ainsi une plus grande variété d’intensités lumineuses.

Acuité visuelle

L’acuité visuelle correspond à la capacité de l’enfant à distinguer la forme et les détails d’un objet.

Il faut attendre entre 1 et 2 mois pour que les yeux du bébé réussissent à bouger plus facilement ensemble ou à regarder l’un vers l’autre. Jusqu’à 2 mois, il est d’ailleurs normal qu’un bébé louche. La capacité à fusionner les images formées par chaque oeil en une seule sera aussi bonne que celle d’un adulte seulement vers 7 ans.

Dans les premiers mois, les yeux du bébé ne travaillent pas très bien ensemble. Il a donc de la difficulté à faire la mise au point sur un objet qui est très près ou, au contraire, trop loin. Par ailleurs, le cristallin, qui est la lentille de l’oeil, a de la difficulté à bien s’ajuster. Enfin, les circuits nerveux qui transmettent les signaux lumineux vers le cerveau ne sont pas encore matures.

Un nouveau-né est donc myope, car son oeil est encore trop petit pour la grosseur de la lentille de l’oeil, le cristallin, qui est déjà presque identique à celle d’un jeune adulte. Il peut voir des objets se trouvant à environ 75 cm de lui, mais ceux-ci apparaîtront flous. Le bébé voit toutefois très bien ce qui se trouve à une distance de 20 à 30 cm. Cela correspond à une vision de 20/400. C’est-à-dire que le bébé doit être à 20 pieds (6 m) pour bien voir un objet qu’un adulte verrait à 400 pieds (120 m).

En bas âge, les échelles de lecture utilisées pour mesurer la vision de loin ne sont pas composées de chiffres ou de lettres, mais plutôt d’images simples que le tout-petit peut reconnaître facilement.

Avant 2 mois, le bébé voit donc surtout le contour des objets. Au cours des semaines qui suivent, il acquiert la capacité de balayer une image des yeux. Le bébé peut alors discerner l’apparence globale d’une chose, les motifs, les reliefs, les couleurs vives, etc.

C’est également à cet âge qu’il peut bien faire la mise au point sur le visage d’une personne. Les visages humains sont d’ailleurs d’un grand intérêt à ses yeux. Il cherche entre autres le regard des personnes qui se présentent à lui.

À l’âge de 3 mois, sa vision de loin est de 20/100. À un an, elle est de 20/50 et elle atteint presque le niveau adulte de 20/20 à 2 ans.

Jouer dehors : bon pour la vue
La lumière extérieure aurait un effet protecteur contre la myopie, car elle stimulerait la production de dopamine. Cette substance contrôle la croissance de l’oeil, ce qui lui éviterait de trop s’allonger. Lorsque l’oeil devient trop long pour sa capacité à faire la mise au point, les images au loin deviennent floues. Passer au moins 45 minutes à l’extérieur chaque jour diminuerait donc le risque de myopie. Jouer dehors incite aussi les enfants à regarder au loin, ce qui est bénéfique pour la vision en général.

Couleurs

À la naissance, les cellules de l’oeil qui détectent les couleurs (les cônes) sont actives, mais elles ne sont pas encore complètement matures, surtout dans la région centrale de l’oeil. C’est que le bébé était plongé dans l’obscurité jusqu’à sa venue au monde. Ces cellules se développeront avec l’exposition à la lumière à partir de la naissance.

À la naissance, le nouveau-né distingue les nuances de brillance et de tonalité (pâle ou foncé). Il peut aussi différencier le rouge, le jaune et le vert, mais à condition que ces couleurs n’aient pas la même brillance et aient un bon contraste.

Vers 3 mois, l’enfant perçoit plusieurs couleurs de base, les premières acquises étant le rouge et le vert. Vers 5 mois, il peut distinguer autant de couleurs qu’un adulte, car les cônes du centre de l’oeil ont atteint la longueur adéquate.

Technologie 3D : un danger pour la vue?
Pour l’instant, aucun effet dommageable pour les yeux des enfants n’a été signalé. Cependant, la technologie 3D peut, comme la 2D, entraîner des signes de fatigue visuelle si l’exposition est trop longue.

Suivi visuel et distance

À la naissance, le bébé a un champ de vision moins grand qu’un adulte. Alors qu’un adulte peut voir un objet se situant à 70° sur le côté, un nouveau-né ne détecte rien qui ne se trouve à plus de 30°. À deux mois, cette limite passe à 45°, puis à 60° à 5 mois.

Dès les premiers jours de sa vie, le bébé a déjà la capacité de suivre du regard un objet qui se déplace, à condition que celui-ci soit proche de son visage et très contrasté (ex. : noir et blanc). Vers 3 mois, il suit assez bien le mouvement des objets pour tenter de les attraper. Vers 1 an, il suit sans peine une personne qui se déplace dans la pièce, car le mouvement de ses yeux s’est beaucoup amélioré.

La capacité à évaluer les distances n’est pas présente à la naissance. C’est vers l’âge de 5 mois que les yeux du bébé commencent à travailler suffisamment bien ensemble pour avoir une vision en trois dimensions. Vers 9 ou 10 mois, cette capacité à évaluer si un objet est près ou loin est assez bien développée et peut être mesurée grâce à certains tests.

Le développement de la vision par étapes

0 à 3 mois

  • Le nouveau-né est capable de fixer et de suivre un objet du regard s’il est près de son visage.
  • Il louche de façon intermittente, alternativement des 2 yeux. Un de ses yeux dévie vers l’intérieur ou vers l’extérieur. Cette tendance est normale les 2 premiers mois.
  • Vers 2 mois, bébé reconnaît le visage de ses parents.
  • Autour de 3 mois, il perçoit davantage les détails, comme les motifs, puisqu’il fait de mieux en mieux le balayage visuel d’une image. Il aime aussi observer attentivement ses mains et il fixe parfois au loin.
  • Il reconnaît les objets familiers.
Des jeux pour stimuler sa vision :
  • Placer votre visage près du sien pour qu’il puisse observer vos traits.
  • Suspendre un mobile au-dessus de son lit.
  • Installer un miroir près de la table à langer.

4 à 6 mois

  • Il distingue mieux les reliefs.
  • Il suit des mouvements verticaux.
  • Il aime observer son environnement et tourne la tête pour mieux voir. Il distingue déjà l’expression dans les visages (joie, peur, etc.).
  • Il voit bien toutes les couleurs, mais les teintes de base (rouge, bleu, jaune) attirent davantage son regard.
  • La coordination entre ses deux yeux s’améliore.
  • Il alterne son regard vers des choses proches puis lointaines.
  • Il peut reconnaître un objet visible partiellement.
  • Autour du 6e mois, il voit bien les petits objets, comme les miettes de pain. Il perçoit le relief.
  • Il est capable d’examiner attentivement un objet dans ses mains.
  • Vers 6 ou 7 mois, il commence à percevoir les distances.
Des jeux pour stimuler sa vision :
  • Imiter ses expressions.
  • Faire des grimaces tout en émettant des sons, gonfler vos joues, etc.
  • Placer devant lui des objets de couleurs, de tailles et de formes différentes.

6 à 12 mois

  • Ses deux yeux travaillent bien en commun, facilitant ainsi la perception de la 3e dimension.
  • Il peut repérer un petit objet situé près de lui.
  • Il cherche des objets cachés.
  • Il peut différencier les personnes connues des personnes inconnues.
Des jeux pour stimuler sa vision :

1 à 2 ans

  • Vers 1 an, sa vision de loin est bien meilleure. Il reconnaît les gens à plus de 6 mètres.
  • Il peut voir par la fenêtre et suivre l’action qui s’y passe.
  • Autour de 1½ an, il s’intéresse aux images dans les livres.
  • Il observe avec attention de petits objets et peut tourner les pages d’un livre pour chercher les images.
  • Vers 2 ans, toutes les habiletés visuelles sont bien coordonnées. L’acuité visuelle est de 20/20 à 20/30 (normale).
Des jeux pour stimuler sa vision :

3 à 5 ans

  • Le tissu de la rétine est mature.
  • Lorsqu’il observe un objet, il le scrute de façon plus méthodique et systématique.
  • Il aime les livres d’histoires et il sait associer les images et la narration.
Des jeux pour stimuler sa vision :

Les signes d’un problème de la vue

Un retard visuel peut nuire au développement de votre enfant en freinant ses apprentissages. La majeure partie des problèmes ophtalmologiques peuvent toutefois être corrigés s’ils sont découverts assez tôt. Consultez un optométriste ou un ophtalmologiste si vous pensez que votre bébé ou votre enfant souffre dun problème de la vue.

  • Il ne suit pas du regard les objets mobiles.
  • Il cligne souvent des yeux.
  • Il louche (après 6 mois).
  • Le reflet de la lumière dans les yeux de l’enfant ne semble pas au centre pour les deux yeux. Ce symptôme peut même être visible sur les photographies.
  • Il rétrécit ou ferme l’un des yeux.
  • Il pleure si l’on cache un de ses deux yeux.
  • Il est très sensible à la lumière et ses yeux coulent beaucoup.
  • Il se cache un oeil pour regarder ou fixe en tournant la tête.
  • Il se cogne partout et a de la difficulté à s’orienter.
  • Il a souvent des maux de tête.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Jacqueline Orquin, ophtalmologiste, Département d’ophtalmologie et centre de recherche du CHU Sainte-Justine
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Octobre 2017

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Liens

  • ABOUT KIDS HEALTH. « Les cinq sens ». Les réponses dignes de confiance de l’hôpital pour enfants de Toronto, The Hospital for Sick Children. www.aboutkidshealth.ca
  • ALL ABOUT VISION. « Your Infant’s Vision Development ». www.allaboutvision.com
  • AMERICAN OPTOMETRIC ASSOCIATION. « Infant Vision: Birth to 24 Months of Age ». www.aoa.org
  • BOYD, Kierstan. Baby’s Vision Development: What to Expect the First Year. American Academy of Ophthalmology. www.aao.org
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • TURBERT, David. Normal Vision Development in Children. American Academy of Ophthalmology. www.aao.org

Livres

  • BLACKBURN, S. T. Maternal, Fetal, & Neonatal Physiology: A Clinical Perspective. Maryland, Elsevier, 2012.
  • CLOUTIER, Richard, Pierre GOSSELIN et Pierre TAP. Psychologie de l’enfant. Québec, Canada, Gaëtan Morin éditeur, Chenelière Éducation, 2005.
  • FERLAND, Francine. Le développement de l’enfant au quotidien. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2004.
  • WARD PLATT, Martin (Dr). Le guide essentiel pour le développement de votre enfant : de 0 à 5 ans. Éditions Broquet, 2009.
  • WURMAN, Richard Saul. Understanding Children: The Guidebook for Children 0 to 3. Top Civitas, 2002.

À lire aussi