L'introduction des aliments complémentaires: les légumes et les fruits

L'introduction des aliments complémentaires: les légumes et les fruits

Autour de 6 mois, un bébé doit combler des besoins plus grands en énergie et en nutriments. C’est le moment d’introduire dans son régime des aliments « solides » ou complémentaires. Le plus souvent, il est recommandé d’introduire les aliments dans l’ordre suivant :

Il est désormais recommandé d’offrir la viande avant les légumes, car les bébés de 6 mois ont des besoins en fer qu’il faut s’empresser de combler. Cependant, il faut savoir que cet ordre varie selon les coutumes et les cultures. Le plus important est d’offrir un seul aliment nouveau à la fois, de ne pas le mélanger avec d’autres, et de choisir des aliments nutritifs et variés.

Les légumes et les fruits

Quelques jours après avoir commencé à offrir des céréales et de la viande à votre enfant, vous pouvez lui proposer des légumes, puis des fruits. Donnez-lui-en tous les jours, à chaque repas. Ils lui assureront quantité de vitamines et de minéraux, ainsi que des fibres. Ils l’aideront du même coup à avoir des selles régulières.

Au début, présentez-les-lui bien cuits, sous forme de purée lisse, puis, tranquillement, augmentez la quantité de petits morceaux.

Offrez-lui un seul légume ou fruit à la fois, et attendez au moins 3 jours avant de lui en proposer un autre. Un bébé a besoin de plusieurs jours pour apprécier un nouvel aliment. Quand il aura goûté à tous, vous pourrez les mélanger. Cette méthode a l’avantage de faire découvrir la vraie saveur de chaque aliment. D’autre part, s’il présente une allergie, vous pourrez en connaître la cause.

Quels légumes choisir?

Le lait continue d’être l’aliment prioritaire pour votre enfant jusqu’à 1 an. Les aliments ne doivent pas gâcher son appétit pour le sein ou le biberon. Il doit boire au moins 750 ml par jour jusqu’à 9 mois et 600 ml par jour jusqu’à 2 ans. Si vous l’allaitez, offrez-lui toujours le sein avant son repas solide, au moins jusqu’à 7 mois. Par la suite, il peut manger avant de boire s’il conserve un bon appétit.
  • Commencez par les légumes les plus doux, qui sont les légumes jaunes ou orange : par exemple, la carotte, la courge et la patate douce. Toutefois, en raison de la teneur en nitrates des carottes, il est préférable de jeter l’eau de leur cuisson et de préparer les purées avec de l’eau fraîche, jusqu’à ce que votre bébé ait atteint l’âge de 9 mois.
  • Intégrez ensuite les légumes verts dans son menu, comme la courgette, les haricots verts, et les pois verts.
  • Ajoutez-en de nouveaux : de l’asperge, de la pomme de terre, du maïs, de l’avocat. Introduisez le chou de Bruxelles, le chou-fleur et le brocoli après les autres, car ils sont plus susceptibles de causer des gaz.
  • La betterave, le navet et les épinards sont des légumes qui contiennent plus de nitrates que les autres; donnez-les donc en dernier, quand bébé a au moins 9 mois, et n’utilisez pas l’eau de leur cuisson pour diluer les purées.

Quelle quantité lui offrir?

Commencez par 3 ml à 5 ml (1/2 à 1 c. à thé) après le boire, au dîner et au souper. Peu à peu, augmentez la quantité jusqu’à atteindre de 60 à 90 ml (4 à 6 c. à table par jour) à la fin de sa première année. Ces quantités peuvent varier. Respectez l’appétit de votre enfant.

Attention au four micro-ondes! Il réchauffe toujours les aliments de façon inégale. Les purées, par exemple, peuvent être froides à certains endroits et brûlantes à d’autres. Prenez donc bien soin de remuer tous les repas chauds de votre enfant et de vérifier leur température sur le dos de votre main ou à l’intérieur de votre poignet avant de les lui servir.

Quels fruits choisir?

Quelques jours après lui avoir donné des légumes, vous pouvez passer aux fruits.

  • Vous pouvez commencer par la pomme, la poire, la pêche et la banane. Cette dernière n’a pas besoin d’être cuite : elle peut être écrasée à la fourchette.
  • Poursuivez avec d’autres fruits : de la prune, de l’abricot, de la nectarine, de l’ananas, etc.
  • Offrez-lui un fruit à la fois; après quelques jours, donnez-lui en un autre. Quand il aura goûté aux fruits séparément, vous pourrez les mélanger.
  • Il n’est pas recommandé d’ajouter du sucre aux fruits : ceux-ci en contiennent déjà!

Quelle quantité lui offrir?

Commencez par 3 à 5 ml (1/2 à 1 c. à thé) d’un fruit en purée au dîner et au souper, après les céréales et les légumes. Peu à peu, augmentez la quantité jusqu’à atteindre 60 à 90 ml (4 à 6 c. à table par jour) à la fin de sa première année.

Et le jus?
Les jus de fruits à 100 % (sans sucre ajouté) sont une bonne source de vitamine C et d’énergie, mais l’enfant qui mange régulièrement des fruits peut très bien s’en passer. En effet, même si un jus équivaut à un fruit sur le plan des vitamines, il ne contient aucune fibre. De plus, un verre de 250 ml fournit l’équivalent de 6 sachets de sucre et autant de calories qu’une boisson gazeuse! C’est donc un vrai coupe-faim!
Si vous décidez d’en offrir quand même à votre bébé, ne lui en servez pas plus de 60 ml par jour pour ne pas nuire à son appétit. Diluez-le moitié-moitié avec de l’eau. Un enfant de 2 ans devrait boire un maximum de 125 ml de jus par jour.

 

Naitre et grandir.com


      Révision scientifique :
Stéphanie Côté, nutritionniste, M. Sc.
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Janvier 2013

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • COLLECTIF. Jouer à bien manger : nourrir mon enfant de 1 à 2 ans. Éditions du CHU Sainte-Justine, Québec, 2006.
  • DESROSIERS, Hélène et autres (2005). Enquête de nutrition auprès des enfants québécois de 4 ans. Québec, ISQ, 163 p. www.stat.gouv.qc.ca
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca.
  • FRAPPIER, Renée. Le guide de l’alimentation saine et naturelle Éditions Maxam, 1987.
  • LAMBERT-LAGACÉ, Louise. Comment nourrir son enfant : du lait maternel au repas complet. Éditions de l’homme, Québec, 2007.
  • LE FESTIN ENCHANTÉ DE CRU-CRU. Site gouvernemental pour faire aimer les fruits et légumes à nos tout-petits, qui offre aussi plein d’idées recettes amusantes pour les fêtes d’enfants! www.msss.gouv.qc.ca/nutrition/cru-cru/.
  • REGIMBAL, Nathalie et Manon VALADE. Du plaisir à bien manger. 2006. Une nutritionniste offre aux parents et aux cuisinières de CPE 80 recettes gagnantes, testées auprès des principaux concernés. À se procurer dans certains CPE et sur le site Internet : www.duplaisirabienmanger.com
  • SANTÉ CANADA. Le Guide alimentaire canadien (2007) : www.hc-sc.gc.ca (commande possible en ligne ou en composant le 1 800 O-Canada (1 800 622-6232)
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « Une saine alimentation chez l’enfant ». www.soinsdenosenfants.cps.ca

À lire aussi