Allaitement: les bienfaits du lait maternel

Allaitement: les bienfaits du lait maternel

L’allaitement est la suite naturelle de la grossesse. Il est important pour bébé et pour maman.


Le lait maternel est spécialement adapté pour répondre aux besoins du bébé dès sa naissance. Il a donc des bienfaits pour sa santé et son développement. De plus, l’allaitement a aussi des bienfaits pour la mère.

La composition du lait maternel

La composition du lait maternel varie pendant l’allaitement pour s’adapter aux besoins du bébé. Elle peut aussi se modifier selon l’alimentation de la mère. Le goût du lait peut ainsi changer, ce qui permet au bébé de s’habituer à différentes saveurs.

Le lait maternel contient plus de 200 composantes. Il est composé :

Préparations commerciales pour nourrissons
Elles sont de mieux en mieux adaptées aux besoins des bébés. Cependant, certaines composantes du lait humain ne peuvent être imitées et ne s’y retrouvent donc pas. C’est le cas des anticorps, des enzymes, des hormones, des facteurs de croissance et des cellules vivantes.
  • de protéines qui sont non allergènes, faciles à absorber et faciles à digérer;
  • de sucres et de gras qui fournissent l’énergie nécessaire aux cellules du bébé;
  • de vitamines et de minéraux comme la vitamine C et le fer;
  • d’enzymes qui facilitent la digestion du bébé;
  • d’acides gras essentiels qui pourraient influencer le développement du cerveau et de la vision;
  • d’anticorps et de molécules antimicrobiennes qui aident le bébé à se défendre contre les bactéries et les virus;
  • d’hormones et de facteurs de croissance qui pourraient stimuler la croissance et le développement du système digestif et du système immunitaire de l’enfant;
  • de cellules vivantes qui protègent le bébé des infections et qui stimulent son propre système immunitaire.
Supplément de vitamine D
Santé Canada recommande de donner un supplément de vitamine D aux bébés allaités jusqu’à l’âge de 1 an. La dose recommandée est de 400 UI par jour. Attention cependant au surdosage si vous utilisez de la vitamine D liquide.

Les bienfaits de l’allaitement pour la santé du bébé

Il existe de nombreuses preuves scientifiques sur les avantages liés à l’allaitement.

Le lait maternel est pratique, car il est toujours prêt. Il est aussi économique. Enfin, il est écologique, car il ne laisse aucun déchet et ne nécessite aucun transport.
  • Les bébés allaités sont moins souvent touchés par des infections. Leur risque d’infections gastro-intestinales (ex. : gastroentérite et diarrhée) est considérablement réduit par rapport aux bébés nourris avec des préparations commerciales.
  • Les bébés allaités ont également un risque moins élevé d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, grippe). L’allaitement diminue aussi la fréquence des bronchiolites, des pneumonies et des otites.
  • L’allaitement serait associé à une réduction du risque du syndrome de la mort subite du nourrisson.
  • L’allaitement pourrait avoir un effet protecteur contre certaines maladies inflammatoires, par exemple :
    - l’eczéma,
    - le diabète de type 1,
    - les maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn,
    - pour l’asthme, les allergies alimentaires et le rhume des foins, l’effet protecteur est moins clair.
  • Certaines études suggèrent que l’allaitement diminuerait le risque d’embonpoint et d’obésité. Toutefois, les résultats des études sont parfois contradictoires.
  • La majorité des études ont noté que les enfants allaités ont de meilleurs résultats lors de tests d’intelligence. Il s’agit d’une accélération du développement cognitif et l’effet bénéfique semble diminuer avec le temps.
L’allaitement et l’attachement

Le geste d’allaiter permet un contact peau à peau entre la mère et le bébé. L’allaitement répond donc non seulement aux besoins nutritifs du bébé, mais aussi à son besoin de chaleur et de sécurité.

Comme l’allaitement permet des interactions fréquentes entre la mère et son bébé, le lien d’attachement est ainsi renforcé. Cette proximité a également lieu chaque fois qu’une mère prend son bébé dans ses bras pour lui offrir le biberon.

Les bienfaits de l’allaitement pour la mère

  • L’allaitement exclusif et prolongé peut aider la mère à perdre le poids pris pendant la grossesse.
  • L’allaitement réduit le risque du cancer du sein et, peut-être, de l’ovaire.
  • L’allaitement exclusif et prolongé retarde le retour des menstruations.

La durée de l’allaitement

Si un bébé n’est pas allaité, il devrait recevoir une préparation commerciale pour nourrisson à base de lait de vache. Ce substitut du lait maternel a été adapté pour répondre aux besoins nutritifs du bébé. Le lait de vache ordinaire n’est pas adéquat pour nourrir un bébé de moins de 9 mois.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et la Société canadienne de pédiatrie recommandent de nourrir les bébés exclusivement avec du lait maternel les 6 premiers mois de leur vie.

L’allaitement peut ensuite se poursuivre pendant 2 ans et au-delà, si on intègre aussi des aliments complémentaires dans le régime du bébé.

Certains effets bénéfiques de l’allaitement sur la santé de l’enfant et sur celle de la mère sont liés à sa durée et à son exclusivité. Plus l’allaitement dure longtemps (en nombre de mois) et plus il est exclusif (enfant nourri au sein seulement), plus certains effets bénéfiques sont importants.

Par exemple, les enfants qui ont été allaités exclusivement pendant 4 mois ont plus de risque d’infections entre l’âge de 4 à 6 mois que les enfants allaités exclusivement pendant plus de 6 mois.

Surplus de lait maternel?
Si vous habitez la grande région de Montréal ou celle de Québec et que vous avez des surplus de lait, vous pourriez contribuer à la banque publique de lait maternel du Québec.

Gérée par Héma-Québec, cette banque permet aux prématurés de 32 semaines ou moins de recevoir du lait humain pasteurisé. En effet, les mères qui accouchent prématurément ont souvent de la difficulté à produire assez de lait pour nourrir leur enfant.

Pour donner vos surplus de lait, vous devez être en santé et ne pas fumer. Si vous souhaitez contribuer à la banque publique de lait maternel, consultez le site d’Héma-Québec.

 

À lire aussi sur l’allaitement

 

À retenir

  • L’allaitement comporte des bienfaits pour la santé et le développement du bébé, mais aussi pour la mère.
  • Le lait maternel contient plus de 200 composantes. Sa composition s’adapte d’ailleurs aux besoins du bébé.
  • Selon les recommandations officielles, les bébés devraient être nourris exclusivement avec du lait maternel jusqu’à l’âge de 6 mois.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Michael Kramer, pédiatre et épidémiologiste
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2017

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Ressources

  • La Fédération Nourri-Source. Ce mouvement québécois d’entraide pour l’allaitement maternel, composé de plus de 600 marraines d’allaitement, offre du soutien et des renseignements à toutes les familles depuis 1982. Il propose de nombreuses activités prénatales ou postnatales, des « haltes-allaitement », et même un service de soutien téléphonique. Numéro sans frais : 1 866 948-5160. www.nourri-source.org
  • LA LIGUE LA LECHE. Cette organisation bénévole affiliée à La Leche League International offre un soutien de mère à mère ainsi que des outils d’information et d’éducation. www.allaitement.ca ou 1 866-ALLAITER ou 1 800 665-4324 pour obtenir le nom de quelqu’un qui pourrait vous aider dans votre région.

Références

  • AMERICAN ACADEMY OF PEDIATRICS. “Breastfeeding and the Use of Human Milk”, Pediatrics, vol. 129, no 3, 2012, p. e827-e841.
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • SANTÉ CANADA. La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : recommandations de la naissance à six mois, 2015. www.hc-sc.gc.ca
  • SANTERRE, Marie-Josée et Cécile FORTIN. Allaitement. Portail d’information prénatale. Institut national de santé publique du Québec, 2011. www.inspq.qc.ca
  • ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ. Alimentation du nourrisson et du jeune enfant, 2015. www.who.int

À lire aussi