L'alimentation autonome chez bébé

L'alimentation autonome chez bébé

Quand bébé est prêt à manger, les purées ne sont pas obligatoires, vous pouvez essayer l’alimentation autonome.


L’alimentation autonome, aussi appelée diversification alimentaire menée par l’enfant (DME), consiste à laisser le bébé prendre lui-même les aliments avec ses mains afin qu’il mange seul. L’étape des purées n’est donc pas nécessaire. Avec cette méthode, un tout-petit peut manger les aliments prévus au menu du repas familial, par exemple des légumes bien cuits, de la viande tendre, du poisson, des légumineuses, du tofu, des fruits mous, des croûtes de pain ou du pain grillé, des pâtes cuites, du fromage râpé, etc.

À quel âge commencer la diversification alimentaire menée par l’enfant?

Pas d’inquiétudes si votre enfant n’a pas de dents, il pourra mâchouiller les aliments avec ses gencives.

Un bébé est prêt pour l’alimentation autonome vers l’âge de 6 mois, dès qu’il commence à manger des aliments complémentaires (autres que le lait). C’est un moment où il contrôle mieux les mouvements de sa bouche et de sa langue. Votre bébé doit aussi être capable de porter des aliments à sa bouche et de se tenir assis sans aide, ce qui survient généralement à cet âge.

Quels sont les avantages de l’alimentation autonome?

  • Votre bébé mange en famille la même chose que vous, ce qui facilite la préparation des repas.
  • Si votre bébé refuse les purées, il acceptera peut-être mieux les aliments entiers ou en morceaux.
  • Votre bébé mange à son rythme et à sa faim. Lorsque vous le faites manger à la cuillère, il peut parfois être tentant de le forcer à manger plus.

Quels sont les inconvénients?

  • Les petits dégâts sont plus fréquents parce que bébé mange avec ses mains.
  • Il y a aussi plus de gaspillage de nourriture. L’idéal est donc de lui offrir de petites quantités à la fois.
  • Les repas sont plus longs, car il faut donner le temps à l’enfant de manger à sa faim.

Les précautions à prendre

À 6 mois, il est important que votre bébé mange deux fois par jour des aliments riches en fer comme de la viande, du poulet, du poisson, des légumineuses, des œufs et du tofu. S’il a du mal à manger ces aliments par lui-même, il faut lui offrir des céréales enrichies pour bébé, pour combler ses besoins en fer. Il est toujours possible de combiner des purées, dont des céréales enrichies, à des aliments qu’il mange seul.

Vous craignez que votre bébé s’étouffe? Lorsque des aliments vont trop loin dans sa bouche, votre enfant a habituellement un haut-le-cœur. Il peut alors tousser et recracher la nourriture. C’est ce qu’on appelle le réflexe nauséeux qui le protège des étouffements. Par mesure de sécurité, avant 4 ans, il faut quand même éviter de donner à votre enfant des aliments durs, ronds ou collants, comme de la mie de pain (qui forme une boule collante une fois mélangée à la salive), des saucisses en rondelles, des raisins entiers ou des raisins secs, des arachides, des noix, des légumes crus (carottes, céleri, navet) et des bonbons. Vous devez aussi rester près de lui lorsqu’il mange.

 

Naitre et grandir.com

Adaptation web : Équipe Naître et grandir
Recherche et rédaction : Nos petits mangeurs, nutritionnistes
Octobre 2015

 

Photo : iStock.com/TW-Creative

 

Ressources et références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BÉBÉ MANGE SEUL. Alimentation autonome dès 6 mois. www.bebemangeseul.com
  • CAMERON, Sonya L. « How Feasible Is Baby-Led Weaning as an Approach to Infant Feeding? A Review of the Evidence », Nutrients, vol. 11, n° 4, novembre 2012, p. 1575–1609. www.ncbi.nlm.nih.gov
  • JESSICA COLL. Diversification alimentaire menée par l’enfant. www.jessicacoll.com

 

À lire aussi