La parole aux papas

La parole aux papas
Comment les pères voient-ils leur rôle? Qu’est-ce qui les rend heureux et proches de leurs enfants? Des papas partagent leurs réflexions.

Comment les pères voient-ils leur rôle? Qu’est-ce qui les rend heureux et proches de leurs enfants? Des papas partagent leurs réflexions.

« Ce qui me comble, comme papa, c’est de voir ma fille grandir et affirmer sa personnalité. Je suis aussi fasciné par sa capacité d’émerveillement. L’autre jour, elle a observé une coccinelle pendant 30 minutes. J’adore aussi la voir sourire et se jeter dans mes bras quand je vais la chercher à la garderie. »

Patrick Denoncourt, papa de Charlie-Ann, 2 ans, et auteur d’Attention : Papa droit devant!
« Ma blonde et moi parlons souvent de ce que c’est que d’être un bon père, une bonne mère. Pour elle, un bon père, c’est quelqu’un de disponible pour son enfant. Je suis d’accord et j’ai accepté d’avoir un horaire moins chargé au cours des prochaines années. Comme père, je veux aussi protéger mon enfant, mais sans le surprotéger. »

Charles Huteau, futur papa et auteur du blogue-BD Les 9 derniers mois de ta vie de petit con.
« C’est une grande responsabilité que de s’occuper d’un enfant et de l’outiller pour la vie. Mais c’est aussi une source de fierté et une chance inouïe de jouer un rôle important dans la vie de quelqu’un. Ce que je trouve difficile toutefois, c’est le manque de temps pour soi. Parfois, je m’ennuie du temps où je me levais le matin sans être pressé, où je pouvais siroter un café devant le journal… »

Jean-François Quessy, papa de Zachaël, 4 ans, et Éli-Noam, 2 ans, et blogueur pour naîtreetgrandir.com.
« J’ai été élevé sans père et j’en ai souffert. Mes enfants sont ma priorité et je leur donne beaucoup d’amour et de temps. J’adore observer comment mon fils surmonte les difficultés. L’autre jour, il voulait quelque chose que j’avais dans les mains. Il a pris un autre objet et m’a proposé un échange. Je vois encore son sourire de satisfaction parce qu’il avait réussi à avoir ce qu’il voulait! »

Stephen Mant, papa de Cedrick, 3 ans, et de Carla, 2 mois.
Naitre et grandir.com

Source : Magazine Naître et grandir, septembre 2015
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Daniel Paquette, professeur titulaire à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal

Crédit photo : Maxim Morin