Le portage

Le portage

Le portage offre de nombreux avantages à condition de respecter certaines règles de sécurité.


Qu’est-ce que le portage?

Le portage consiste à porter votre enfant contre vous, en le transportant à l’aide d’un tissu, plutôt que de le déposer dans une poussette. Utilisé adéquatement, le portage est une méthode simple et confortable qui favorise le développement de votre enfant. Elle permet également de libérer vos mains pour certaines activités, tout en continuant de répondre aux besoins de votre enfant.

Cette technique offre de nombreux avantages autant pour le bébé que pour le porteur, à condition de respecter certaines règles de sécurité.

Les avantages pour le bébé 

  • Facilite la digestion.
    Parce que le bébé est placé en position verticale, le portage favorise les rots, évite les reflux et diminue les coliques.
Certains parents s’inquiètent que leur bébé soit gâté s’ils le portent trop souvent. Il faut alors se rappeler que même si le portage est encore peu commun ici, il est très utilisé ailleurs dans le monde, et ces enfants se développent tout à fait normalement.
  • Facilite la formation du lien d’attachement.
    Les gestes et les regards affectueux pendant le portage stimuleraient la production d’ocytocine, une hormone qui contribue à l’attachement. De plus, le portage aide les parents à répondre plus rapidement aux besoins du bébé, ce qui est aussi bénéfique pour l’attachement.
  • Réconforte le bébé.
    Le portage assure une plus grande proximité entre le parent et le bébé. Celui-ci peut ainsi entendre la voix de sa mère ou de son père et voir son visage. De plus, lorsque l’enfant est porté, il est exposé à un mouvement rythmique constant et il est en contact physique avec son parent. Avec certains porte-bébés comme une écharpe, il est également possible d’être nu en dessous et de faire du peau à peau. Le portage a donc un effet calmant pour les bébés, et il leur procure un sentiment de sécurité. Par conséquent, le portage peut réduire les pleurs et l’agitation.
  • Stimule le développement cognitif.
    La proximité du parent pendant le portage augmente le niveau d’attention du bébé et l’incite à explorer. Lorsque le bébé est porté, sa vision est à la hauteur du visage du parent. Il est ainsi témoin de ses activités, et cela lui procure des stimulations sensorielles multiples. C’est ce qui favoriserait son développement cognitif et ses habiletés motrices.
  • Favorise le sommeil.
    La proximité avec le parent pendant le portage agirait comme une barrière contre les stimulations extérieures. Cela aiderait le bébé à mieux contrôler son système nerveux et aiderait donc au sommeil. Des chercheurs ont également remarqué que le fait d’être porté diminuait les mouvements involontaires et le rythme cardiaque chez l’enfant.
  • Assure un développement adéquat des articulations et des muscles.
    Lorsque le portage est fait selon les règles (voir plus loin), il permet un bon positionnement des hanches, ce qui favorise leur développement. Les cultures qui portent beaucoup leur bébé ont d’ailleurs un très faible taux de malformation des hanches. Le portage contribue également au développement des muscles du cou et des dorsaux ainsi qu’au développement du sens de l’équilibre. Enfin, comme les bébés qui sont portés passent moins de temps dans un siège ou couché sur le dos, le portage diminue le risque de développer une tête plate.

Les avantages pour le parent

Quel que soit le porte-bébé que vous choisissez, laissez-vous le temps d’apprendre à l’utiliser.
  • Procure une liberté de mouvement.
    Parce qu’il a les mains libres, le parent peut prendre soin de son enfant tout en vaquant à ses occupations. L’utilisation d’un porte-bébé demanderait d’ailleurs moins d’énergie pour transporter un enfant que le fait de le porter directement dans les bras. Le portage sur le dos augmente encore plus cette liberté de mouvement. Certains types de porte-bébés améliorent aussi le confort du parent, car ils distribuent le poids à différents endroits du corps (épaules, dos, hanches). Au cours des sorties à l’extérieur, certains parents vont utiliser un porte-bébé pour leur enfant et une poussette pour y déposer leurs choses.
  • Contribue à la formation du lien parent-enfant.
    Le portage permet de mieux interpréter les signes faits par le bébé, car il aide le parent à être plus sensible aux signaux de son enfant. Il est alors plus en mesure d’y répondre rapidement. Cela pourrait d’ailleurs aider à prévenir l’agitation du bébé.
  • Renforce le sentiment de compétence parentale et de confiance en soi.
    Le portage aurait aussi un effet positif sur la santé mentale de la mère. Une étude réalisée sur des mères de bébés prématurés révèle que celles qui ont porté leur bébé pendant leur séjour à l’hôpital souffraient moins souvent de dépression post-partum. Ces mères se débrouilleraient également mieux lorsqu’elles interagissent avec leur enfant 6 mois plus tard. Les parents qui portent se sentiraient donc plus en mesure de satisfaire les besoins du bébé.
  • Favorise l’allaitement.
    L’utilisation d’un porte-bébé pendant le premier mois de vie de l’enfant est associée à une plus longue durée d’allaitement. Le portage faciliterait l’allaitement maternel, car il favoriserait le contact corporel entre la mère et le bébé. Les mères qui utilisent un porte-bébé allaiteraient plus souvent dans une journée. Lorsque l’allaitement est bien installé, il est possible d’allaiter dans le porte-bébé en modifiant ou non la position de l’enfant. Cela permet aussi à la mère d’être à l’abri des regards pour nourrir son enfant.

Les types de porte-bébés

  • Le porte-bébé structuré
    Il s’agit du type de porte-bébé le plus populaire sur le marché. Il est équipé de boucles, de sangles, de courroies et de fixation. Il faut être prudent lorsqu’on en choisit un, car certains modèles ne permettent pas une position adéquate pour le bébé. Certains devront aussi être adaptés pour un nouveau-né.

  • Le mei-tei
    Ce porte-bébé est un compromis entre l’écharpe et le porte-bébé structuré. Il est composé d’un morceau de tissu carré avec deux courroies formant une ceinture à la taille et deux longues bretelles pour attacher aux épaules. Il s’ajuste facilement, mais si vous souhaitez porter un nouveau-né, assurez-vous de choisir un modèle qui permet les ajustements nécessaires.

  • Le porte-bébé en bandoulière
    Ce porte-bébé s’utilise sur une épaule seulement. Certains modèles sont faits d’un seul morceau de tissu replié sur lui-même qui forme ainsi une poche. D’autres sont ajustables grâce à des anneaux. Dans les deux cas, ce type de porte-bébé s’installe très rapidement et est donc idéal pour de courts moments de portage. Le fait que tout le poids du bébé repose sur une seule épaule rend toutefois son utilisation inconfortable pour une longue période. Certains de ces porte-bébés ont une grandeur fixe, ce qui ne leur permet pas d’être utilisés par 2 porteurs n’ayant pas la même taille.

  • L’écharpe
    Ce porte-bébé est tout simplement constitué d’un long morceau de tissu qu’il faut nouer pour installer le bébé. Elle est donc un peu plus longue et plus compliquée à installer. Une fois bien ajustée, l’écharpe est toutefois très confortable, car elle répartit bien le poids du bébé sur les deux épaules. Elle peut ainsi être utilisée pour de plus longues périodes de temps. Il existe deux types d’écharpes selon le tissu de fabrication. Celle faite en tissu extensible peut être utilisée pour un nouveau-né, mais devient vite inconfortable lorsque le bébé prend du poids. L’écharpe tissée peut être utilisée de la naissance jusqu’à l’âge de 3 ou 4 ans.

Utiliser un porte-bébé l’hiver, une bonne idée?
Le porte-bébé ventral est une bonne option en hiver, car votre enfant profite de votre chaleur corporelle. Veillez toutefois à ce que ses pieds et ses mains soient bien protégés.
Les porte-bébés dans lesquels bébé est porté sur le dos ne doivent toutefois pas être utilisés l’hiver, car l’enfant y est plus vulnérable au vent et au froid.

Conseils de sécurité

Évitez de faire une activité qui pourrait provoquer votre chute. Cette dernière est la principale cause de blessure avec les porte-bébés.

  • Vérifiez l’état de nouage et la qualité du tissu (par exemple, la solidité des coutures) du porte-bébé.
  • Surveillez régulièrement la position du bébé. Son dos doit être arrondi et ses jambes repliées. Assurez-vous également que votre bébé est dans une position favorisant un bon développement des hanches. Dans un porte-bébé, la position la plus ergonomique consiste à placer le bébé ventre collé contre vous (à l’avant ou sur votre dos), les jambes légèrement écartées et repliées pour former un M. Les genoux devraient être plus hauts que les hanches pour permettre au dos du bébé d’adopter naturellement une forme arrondie.
    Par ailleurs, le portage tourné vers l’extérieur nuirait aux articulations des hanches, selon la Fédération allemande des pédiatres. Si votre bébé n’aime pas être ventre contre ventre, optez plutôt pour le portage au dos ou sur la hanche. Enfin, il faut également s’assurer que le porte-bébé ne supporte pas seulement la fourche, mais aussi les jambes jusqu’aux genoux. De cette façon, l’enfant n’est pas suspendu par l’entrejambe.
  • La tête de bébé doit être à l’extérieur du porte-bébé et son visage doit être constamment visible.
  • Son nez et sa bouche doivent toujours être dégagés. Évitez qu’ils soient écrasés contre le tissu ou votre corps, car le bébé pourrait suffoquer. Pour la même raison, laissez toujours votre manteau ouvert autour de sa tête.
  • Les ouvertures pour les jambes doivent être petites, sans être trop serrées, pour ne pas empêcher la circulation sanguine.
  • Habillez-le légèrement, pour éviter les coups de chaleur (surtout en été).
  • Couvrez ses extrémités exposées aux rayons du soleil.
  • Demeurez vigilant dans vos mouvements, surtout dans les endroits encombrés. Un objet à portée de sa main pourrait représenter un danger. Par exemple, évitez de cuisiner ou d’utiliser des objets dangereux.
  • Évitez de porter votre bébé au-delà de 1 heure dans la même position. Vérifiez aussi régulièrement que ses extrémités sont bien chaudes, un signe d’une bonne circulation.
Attention à l’asphyxie positionnelle
Lors de l’utilisation d’un porte-bébé en bandoulière, le menton de l’enfant ne doit jamais reposer sur sa poitrine, car cela peut comprimer ses voies respiratoires. Sa tête, son cou et sa poitrine devraient toujours être bien droits pour permettre une bonne oxygénation. Assurez-vous donc de toujours pouvoir passer 2 doigts entre son menton et sa poitrine. Si vous allaitez votre enfant dans un porte-bébé, assurez-vous de bien replacer sa tête une fois la tétée terminée.

 

À retenir

  • Le portage réconforte bébé, calme ses pleurs et facilite son sommeil.
  • La tête de bébé devrait toujours être à l’extérieur du porte-bébé, avec son nez et sa bouche bien dégagés.
  • Évitez les porte-bébés où tout le poids de bébé repose sur l’entrejambe.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Maggy Dion, infirmière clinicienne et animatrice d’ateliers de portage
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juin 2015

 

Photos : 123rf.com/oksix, iStock.com/goodolga, Nicolas St-Germain, Shutterstock.com/AVS et iStock.com/rkankaro

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BABY CARRIER INDUSTRY ALLIANCE. Position paper. 2010. babycarrierindustryalliance.org
  • BABYWEARING INTERNATIONAL. babywearinginternational.org
  • BEAUREGARD, Daniel, COMEAU, Liane et Julie POISSANT. « Avis sur lutilisation sécuritaire des porte-bébés souples et en bandoulière ». Institut national de santé publique du Québec. www.inspq.qc.ca
  • CORTET, Cécile et coll. Porter mon bébé. Éditions de la Martinière, 2013, 127 p.
  • ESPOSITO, Gianluca et al. The calming effect of maternal carrying in different mammalian species. Frontiers in Psychology, vol. 6, 2015, p. 445.
  • FELDMAN, R. et coll. Comparison of skin-to-skin (kangaroo) and traditional care : Parenting outcomes and preterm infant development. Pediatrics, vol. 110, no 1, 2002, p. 16-26.
  • FERBER, S. G. et I. R. Makhoul. The effect of skin-to-skin contact (kangaroo care) shortly after birth on the neurobehavioral responses of the term newborn : A randomized, controlled trial. Pediatrics, vol. 113, no 4, 2004, p. 858-865.
  • HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS. « Utilisez votre porte-bébé souple de manière sécuritaire ». www.thechildren.com
  • HUZIKER, U. A. et R. G. Garr. Increased carrying reduces infant crying : A randomized controlled trial. Pediatrics, vol. 77, 1986, p. 641-648.
  • INTERNATION HIP DYSPLASIA INSTITUTE. Baby Carriers, Seats, & Other Equipment. hipdysplasia.org
  • LITTLEFIELD, Timothy R. Car seats, infant carriers, and swings : Their role in deformational plagiocephaly. Journal of Prosthetics and Orthotics, vol. 15, no 3, 2003, p. 102-106.
  • PISACANE, A. et coll. Use of baby carriers to increase breastfeeding duration among term infants : The effects of an educational intervention in Italy. Acta Paediatrica, vol. 101, no 10, 2012, p. e434-e438.
  • PRICE, C. T. et R. M. Schwend. Improper swaddling a risk factor for developmental dysplasia of hip. AAP News, vol. 32, no 9, 2011, p. 11.
  • SANTÉ CANADA. « Santé Canada rappelle aux parents d’être prudents lorsqu’ils utilisent un porte-bébé souple ou en bandoulière ». www.hc-sc.gc.ca
  • WALL-SCHEFFLER, C. M. et coll. Infant carrying : The role of increased locomotory costs in early tool development. American Journal of Physical Anthropology, vol. 133, no 2, 2007, p. 841-846.

À lire aussi