La grossesse vue par... une humoriste

La grossesse vue par... une humoriste
7 décembre 2017
Maman et humoriste, Emilie Ouellette nous raconte pourquoi elle a créé un spectacle d’humour autour de la grossesse et ce qui l’a inspirée.

Découvrez le récit de différents témoins de cette grande aventure qu’est la grossesse.

Cette semaine, la grossesse vue par une humoriste.

Maman de quatre enfants, Emilie Ouellette est aussi intervenante sociale, conférencière, auteure pour la télé et humoriste. Elle raconte pourquoi elle a créé un spectacle d’humour autour de la grossesse et ce qui l’a inspirée.

«

En tant qu’humoriste, tout ce que je vis et tout ce que j’observe devient rapidement le sujet d’un numéro. La naissance de mon premier enfant m’avait déjà amené beaucoup d’idées. À l’arrivée de mon deuxième enfant, j’ai donc décidé de plonger et de monter le spectacle Accoucher de rire où les parents pourraient venir avec leur bébé.

Il y a tellement de choses drôles sur la grossesse! Déjà, l’idée d’avoir un humain qui grandit à l’intérieur de nous, c’est bizarre. Notre corps change, il se transforme. Les gens veulent toucher notre ventre. On devient la propriété de tout le monde. Il y a aussi la première fois qu’on sent le bébé bouger. Certaines femmes trouvent ça beau. D’autres ont peur. Je me rappelle que j’avais eu la chienne. Je me disais : « Je ne peux même pas m’enfuir. Peu importe où je vais, il me suit. »

Les relations avec les autres pendant la grossesse sont un autre sujet infini pour une humoriste. Quel genre de mère ou de père serons-nous? Comment nos propres parents seront-ils avec notre enfant? Avec nous? La relation avec le conjoint change aussi, comme celle avec les enfants plus vieux.

Dès la grossesse, les mères deviennent la cible des commentaires de tout le monde, pour absolument tout. Ça ne s’arrête pas avec l’accouchement. Dans la communauté des parents, je trouve que c’est ce qui est le plus évident : le nombre de jugements qu’on peut porter. Pourtant, nous faisons tous de notre mieux, selon nos valeurs. Dans mon spectacle, je demande « Pouvons-nous nous donner un coup de main, une petite tape dans le dos? » Il faut se dire que ce n’est pas facile, mais que nous faisons tous de notre mieux.

Il y a d’ailleurs des nouvelles mères qui m’écrivent après le spectacle. Elles sont parfois en dépression post-partum. Elles ne sortent plus de chez elles et pleurent beaucoup. Elles me racontent qu’une amie les a amenées voir mon spectacle et que cela leur a fait du bien. Oui, comme humoriste je veux faire rire, mais briser l’isolement des parents est aussi mon objectif.

Il y a un moment touchant dans le spectacle où je parle de l’amour que nous portons à nos enfants. Cela fait 6 ans que je le fais et chaque fois que j’arrive à ce moment, tous les bébés arrêtent de gazouiller. C’est tellement gros l’amour qu’on a pour les enfants et je pense que les bébés le sentent. C’est le seul silence complet que je peux avoir pendant le spectacle. Je trouve que c’est touchant de voir une salle remplie de parents avec leur bébé et tout à coup, tout le monde est en harmonie.

»

 

Propos recueillis par Kathleen Couillard

Photo : Claudia Levasseur

 

À lire également

 

On vous accompagne à toutes les étapes
Avec notre infolettre personnalisée, envoyée chaque semaine dans votre boîte courriel, vous pouvez suivre le développement de votre bébé dès sa conception. Inscrivez-vous, c’est gratuit!

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation